Mission Etrangère de Paris - Archives

Henri Marie Ernest Désiré PINAULT

  • Numéro : 3396
PINAULT

Henri

(1904 - 1987)

[3396] PINAULT Henri, Marie, Ernest, Désiré, est né le 7 septembre 1904 à Trévérien, dans le doyenné de Tinteniac (Ille et Vilaine). Il fait ses études primaires à Evran, et ses études secondaires aux Cordeliers à Dinan (Côtes du Nord). Il entre laïc aux Missions Etrangères le 6 septembre 1922. Nommé prêtre le 29 juin 1929, il partit en Mission pour Chengtu, en Chine, le 15 septembre suivant.

Ses parents, cultivateurs à Trévérien s'établirent en 1905 sur une autre ferme à Evran (Côtes du Nord). Un de ses oncles, l'abbé Chouin, était prêtre dans le diocèse de Saint Brieuc et un cousin prêtre dans le diocèse de Rennes.

A l'époque de l'arrivée à Chengtu du Père Pinault, la Chine est en pleine ébullition. Les étudiants, même dans les Séminaires, entrent en révolte contre toute autorité. Après plusieurs mois à Chengtu, le jeune missionnaire est envoyé à Pa Chow pour l'étude de la langue. La ville est prise par les communistes le 23 février 1933, obligeant prêtres et chrétiens à fuire, cependant que d'autres sont massacrés et les maisons incendiées. De retour pendant une courte acalmie, le Père Pinault doit à nouveau quitter Pa Chow pour se réfugier à Chongquin chez les Pères Bénédictins.

De 1934 à 1945, il est Supérieur du Probatorium à Ho-Pa-Chang. Entre 1942 et 1945, il fonde un hospice. En 1945, une épidémie de choléra emporte le Père Ambroise, curé de Tsong-Kin-Tcheou. Le Père Pinault le remplace jusqu'au 14 juillet 1949, date où il est nommé évêque de Chengtu en remplacement de Mgr. Rouchouse décédé.

Il reçoit l'ordination épiscopale le 21 septembre 1949. Le 28 décembre 1949, Mao Zedong conquiert la ville de Chengtu. Aussitôt, dès 1950, commencent les persécutions par le nouveau régime communiste : impôts exorbitants, prison, tortures, procès populaires.

Pour protéger ses confrères, prêtres européens ou chinois, Mgr. Pinault faisant preuve d'un grand courage et de dévouement, prend sous sa responsabilité la propriété de tous les biens d'église, c'est à dire qu'il se charge de toutes les soi-disantes \dettes\" qui condamnent les \"riches propriétaires\" aux jugements populaires. Après plusieurs jugements, n'ayant pu payer ses \"dettes\", Mgr. Pinault, au début de 1952, est jeté en prison où il subit régulièrement des séances épuisantes d'interrogatoires interminables. Finalement, le juge le condamne à l'\"enfer capitaliste\", c'est à dire à l'expulsion hors de Chine. Il quitte Chengtu le 29 mars 1952, arrive à Hong-Kong le 14 avril, à Marseille le 30 juin. Peu après, il est à Evran où il retrouve sa mère.

Sans tarder, il accepte le poste d'aumônier militaire dans l'armée de l'air en Afrique du Nord pour un peu plus d'un an. Le 29 décembre 1953, il séjourne à Voreppe, puis revient habiter à Paris où il aide à la Mission bretonne. Il donne aussi des conférences ou accomplit un ministère épiscopal de Confirmations et d'Ordinations.

Le 11 octobre 1962, il est à Rome et participe au Concil de Vatican II jusqu'à sa clôture en 1965.

A son retour, il se retire à Evran auprès de sa mère et rend service dans les paroisses voisines.

En 1975, sa mère étant décédée au mois de janvier, lui-même tombe malade quelques mois après et est opéré d'une tumeur intestinale au début de juin, à l'hôpital militaire de Brest.

Après un mois de repos, il revient, bien rétabli, à Evran et en juin 1980, il est présent à Lisieux pour concélébrer l'Eucharistie avec le Pape Jean-Paul II, lors de son pélerinage.

En décembre 1986, des problèmes d'artérite le contraignent à se faire hospitaliser à la clinique Saint Vincent à Rennes, où il subit plusieurs opérations. Après un mois de repos à la clinique Saint Yves à Rennes, il se croit suffisament rétabli pour rentrer chez lui à Evran, le 23 février 1987. Le lendemain, à 18h00, il rend subitement son âme à Dieu. Après ses obsèques à l'église paroissiale d'Evran, il est inhumé dans le petit cimetière de son village près de sa mère.





Références biographiques
AME 1929 p. 174. 186. photo p. 187. 1940 p. 67 sq. CR 1929 p. 235. 1930 p. 67. 68. 1933 p. 59. 60. 1939 p. 44. 1940 p. 30. 1949 p. 32. 40. 1950 p. 20. 1951 p. 23. 1962 p. 108. BME 1949 p. 165. 216. 217. 221. 227. 278. 279. 295. 427. 510. 631 sq. 660. 672 sq. 700. 727. 743. 747. 750. 770. photo p. 745. 1950 p. 58. 332. 388. 389. 495 sq. 577 sq. 592. 601. 623. 624. 685. 737. 1951 p. 119. 575. 777. 1952 p. 50. 347. 423. 581. 1953 p. 122. 910. 1954 p. 380. 1054. 1955 p. 7. 11. 171. 566. 663. 1012. 1956 p. 812. 1061. 1958 p. 181. 1959 p. 232. 233. 277. 1960 p. 94. 186. 1961 p. 82. 162. 697. EPI 1963 p. 129. 433. R.MEP. 114P45. 115P47. 127P47. 127/9. Hir. N° 123. 125. 126. 133. 142/2. 149. 155. 156/4. 162/4. 180/2. 194. 195. 196. 197/2. Echos. Miss. 45P130. EC2 103P52. 216/C2.

"