Mission Etrangère de Paris - Archives

François Isidore GAGELIN

  • Numéro : 342
[342]. GAGELIN, François-Isidore (Le Bx), eut pour patrie Montperreux (Doubs). Il vint au monde le 10 mai 1799, et, de bonne heure, affirma sa volonté d'être prêtre et missionnaire. Ses études se firent à Pontarlier, à Nozeroy, à Dôle, et au grand séminaire de Besançon. Au Séminaire des M.-E. où il entra en 1819 clerc tonsuré, on l'apprécia très vite, et on l'envoya dans la mission de Cochinchine, dès le 7 novembre 1820, bien qu'il n'eût encore que 21 ans, et ne fût que sous-diacre. A son arrivée, en septembre 1821, il commença par enseigner au petit séminaire de Phuong-ruou (aujourd'hui An-ninh).
Après son ordination sacerdotale, le 28 septembre (et non le 28 décembre) 1822 à Nhut-dong, il se mit aux travaux apostoliques dans les paroisses environnantes, tout en restant professeur. En 1823, la persécution menaçant le collège, il passa dans la Basse Cochinchine ; il visita les chrétientés des provinces de Ba-ria et du Dong-nai, et professa au petit séminaire de Lai-thieu. Sur ces entrefaites, il fut, ainsi que d'autres missionnaires, appelé à Hué par Minh-mang, sous prétexte de services scientifiques, en réalité pour être gardé à vue. Le roi, en réunissant ainsi auprès de lui les ouvriers apostoliques, espérait arrêter l'évangélisation. Gagelin sut tirer parti de ses moindres instants pour exposer les vérités de la religion dans la ville comme au palais ; il parvint à se rendre de loin en loin dans les paroisses du voisinage. Il subissait cette demi-captivité depuis un an, quand le vice-roi de Saïgon, étant venu à Hué, obtint sa liberté et celle de ses compagnons.
Le 1er juin 1828, il retourna dans la Basse Cochinchine, et en route essaya d'instruire des Ciampois ; puis il remonta le Mékong et administra les districts des provinces de Mi-tho, Vinh-long, Chau-doc. Il reparut dans cette région en 1829, et visita Bac-lieu et les environs. La même année, il fit vainement quelques essais d'évangélisation parmi les populations à demi sauvages des forêts du Cambodge, voisines de Ha-tien. Au retour de cette expédition, Mgr Taberd le nomma provicaire, 1830, et l'envoya dans la partie centrale de la Cochinchine (aujourd'hui Cochinchine orientale). Il visita le Phu-yen, le Binh-dinh et le Quang-ngai ; partout, ses efforts furent fructueux.
Au début de 1833, un édit de persécution ayant été publié, il se réfugia à Phuong-hoa, et il se disposait à passer dans le pays habité par les sauvages, lorsqu'il apprit que de nombreux fidèles faiblissaient dans les tortures et reniaient leur foi, au moins de bouche. Pour les encourager ou faire cesser la persécution, il résolut de se livrer aux mains des persécuteurs ; il se rendit à la fin de mai auprès du sous-préfet de Bong-son. Le 23 août, il était incarcéré à Hué.
Après plusieurs interrogatoires et un jugement juridique, il fut condamné à la strangulation pour avoir prêché le catholicisme, et exécuté le 17 octobre 1833 sur le bord de la rivière de Hué, à Bai-dau. Inhumés à Phu-cam, ses restes furent, en janvier 1847, remis par Mgr Cuenot à M. Chamaison qui les rapporta en France ; ils furent reconnus officiellement au Séminaire des M.-E. le 9 septembre de la même année, et aujourd'hui ils reposent sous l'autel des Saints Anges dans la crypte de l'église du Séminaire. Le musée de la Propagation de la Foi à Lyon possède quelques souvenirs du martyr. F. Gagelin a été déclaré Vénérable par Grégoire XVI le 19 juin 1840 (décret d'introduction de sa Cause), et Bienheureux par un bref de Léon XIII, en date du 7 mai 1900 ; les solennités de sa Béatification ont été célébrées à Saint-Pierre de Rome le 27 mai de la même année.
Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1902, p. 205. - N. L. E., viii, p. 340 ; Ib., Son arrivée en Cochinchine avec le consul français Chaigneau, p. 344. - A. P. F., i, 1822-25, n° i, p. 9 ; Ib., n° iv, p. 111 ; Ib., n° vi, p. 42 ; iii, 1828-29, p. 472 ; iv, 1830-31, p. 363 ; v, 1831-32, p. 308 ; Ib., Excursion chez les Chams, p. 356 ; Ib., A Ha-tien et dans les environs, p. 369 ; Ib., pp. 376, 383 ; vi, 1833-34, p. 616 ; vii, 1834-35, p. 511 ; Ib., Sa correspondance avec M. Jaccard, pp. 513 et suiv. ; Ib., p. 524 ; Ib., Notice, p. 583 ; Ib., Autographe, p. 584 ; Ib., p. 592 ; ix, 1836-37, Gravure représentant son martyre (sans étude de la réalité), p. 513. - M. C., v, 1873, p. 502. - B. O. P., 1893, p. 728. - A. M.-E., 1899, pp. 117, 193 ; 1900, pp. 116, 161, 199, 239, 295 ; 1902, p. 83.
Sem. rel. Besançon, 1900, Fêtes à l'occasion de sa Béatification, pp. 313, 457 ; Ib., Lettre de l'archevêque de Besançon [Mgr Petit] à l'occasion de sa Béatification, pp. 450, 466 ; Ib., pp. 677, 791. - Ann. franc.-comt., xiv, 1900, Fêtes de sa Béatification, p. 124. - Am. de la Rel., lxxvx, 1835, p. 177 ; cli, 1851, p. 90.
Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., pp. 646 et suiv. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Les 52 Vén. serv. de Dieu, Notice, Tab. alph. ; Id. [édit. in-4], p. 33. - La Coch. rel., ii, pp. 27, 34, 36, 39, 42, 62 et suiv., 64, 65, 66, 69. - Lett. à l'év. de Langres, pp. 394, 403, 404, 407, 413. - La Coch. et le Tonk., pp. 25, 56, 254, 255, 256. - Not. sur les 70 serv. de Dieu, p. 163. - La Salle des Mart. [édit. 1865 et 1900], Tab. alph. - I mart. ann. et cin., Notice, p. 51.
Actes de sa Cause de Béatification, voir DUFRESSE.
Biographie. - Vie de l'abbé Gagelin, missionnaire en Cochinchine, et martyr durant la persécution suscitée contre l'Eglise de ce pays au mois de janvier 1833 ; précédée d'une notice géographique sur l'empire annamite, de quelques observations sur les missionnaires de nos jours, d'un coup d'il sur l'état politique actuel de cette monarchie indienne ; et suivie d'une notice historique sur Pigneau de Béhaine, évêque d'Adran, par Fr. P***. - Outhenin-Chalandre fils, éditeur, imprimeur de Monseigneur l'Archevêque, Besançon, 1836, in-16, pp. 295.
Vie de M. l'abbé Gagelin, missionnaire apostolique et martyr, par l'abbé J.-B.-S. Jacquenet, directeur au séminaire de Besançon. - Jacques Lecoffre et Cie, libraire, 29, rue du Vieux-Colombier, Paris, 1850, in-12, pp. ix-496.
Notice sur le bienheureux François-Isidore Gagelin, né à Montperreux le 10 mai 1799, mort martyr pour la foi à Hué (Annam) le 17 octobre 1833, par M. l'abbé Munnier, curé de Saint-Pierre-la-Cluse. - Abel Cariage, imprimeur, 9, rue Morand, Besançon, 1900, in-18, pp. 36.
Deux héros franc-comtois en Cochinchine (François-Isidore Gagelin, Joseph Marchand), par un ancien missionnaire [Adr. Launay], ouvrage orné de gravures. - J. Lefort, éditeur ; A. Taffin-Lefort, successeur, 24, rue Charles de Muyssart, Lille ; 30, rue des Saints-Pères, Paris.
Portrait. - Peinture, est au Séminaire des M.-E. - Lithographie. Pinçon lith., propé Gaspard P.-A., éditeur, n° 1, rue Madame, Paris. - M. C., xxxii, 1900, p. 253. - B. O. P., 1893, p. 735. - A. M.-E., 1900, p. 239. - Les 52 Vén. serv. de Dieu, p. 32 ; Id. [édit. in-4], p. 41. - Deux héros, p. 1.
[Ces portraits sont la reproduction d'un portrait dessiné de souvenir.]