Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alphonse WERNER (1878-1939)

Add this

    [2635] WERNER Alphonse, Louis est né le 1er janvier 1878 à Wuen­heim (Haut-Rhin), dans le diocèse de Strasbourg. Il est admis au Séminaire des Missions Étrangères, le 9 septembre 1898, reçoit la tonsure le 22 septembre 1899, les ordres mineurs le 22 septembre 190, le sous-diaconat le 21 janvier 1901 et le diaconat le 22 février 1902. Après son ordination sacerdotale, le 22 juin 1902, il part le 23 juillet suivant pour la mission de Kouang-tong. Il étudie la langue chinoise et s'initie à l'apos­tolat chez le Père Le Corre, dans le dis­trict de Kit-yong. Il va rester ensuite avec lui pendant plusieurs années dans ce district, où se manifestent de nombreuses demandes de conversion, pour l'aider à la formation des nouveaux baptisés.

    Quand est créée en 1914 la mission de Swa­tow, le Père Werner reste sur place, et prend  en char­ge le district de Tchao-yang. De nombreuses con­versions viennent encore récompenser ses efforts, malgré la propagande anti-catholique des mission­naires protestants américains. En 1920, il dirige la paroisse de Kao-koi, qui compte alors environ 1.500 chrétiens. Chaque année, de nouvelles con­versions viennent grossir le nombre de ses fidèles, en dépit des troubles provoqués par les communistes. En 1928, les révolutionnaires intensifient leur action: ils saccagent la résidence du Père Werner et installent leur quartier général dans l'église de Kao-koi. Le Père Werner prend alors un congé en France et confie sa paroisse au Père Coiffard.

    À son retour il revient dans son district et réorganise la communauté chrétienne, qui a été malmenée par les communistes. En 1931 et 1932, des menaces de mort l'obligent plusieurs fois à fuir de son poste de Kao-koi. Mais après la tourmente il rejoint son poste et continue son travail de formation. Il achève aussi en 1934 la construction de l'église de Kao-koi. Malgré l'occupation communiste dans les montagnes de son district, il réussit quand même à développer, sa communauté chrétienne. En 1938, le nombre des chrétiens de sa paroisse s'élève à 3.000, lorsqu'il tombe subitement malade. Transporté à Hong-kong, il meurt le 20 avril 1939.

    • Numéro : 2635
    • Pays : Chine
    • Année : 1902