Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Antoine WENDLING (1869-1923)

Add this

    [2056] WENDLING Antoine, Joseph, Louis, Edmond est né le 23 mars 1869 à Neuf-Brisach (Haut-Rhin) dans le diocèse de Strasbourg, mais est incardiné dans le diocèse de Grenoble, où ses parents vont s'installer après la guerre de 1870-71.

Après ses études secondaires, il entre au séminaire des Missions Étrangères le 21 septembre 1887. Il reçoit les ordres mineurs le 28 mars 1890, le sous-diaconat le 24 septembre 1892, le diaconat le 25 février 1893 et est ordonné prêtre le 27 mai 1893. Il quitte la France le 17 juillet 1893 à destination de la Cochinchine orientale. À son arrivée en mission, il consacre quelque temps à l'étude de la langue vietnamienne, puis en 1895 il est envoyé dans le Phu-yôn, où il est chargé des postes de Cay-gia et de Tra-ké, deux anciennes chrétientés qui ont été fort éprouvées par la guerre.

Avec la paix retrouvée, les chrétientés reprennent vie et les conversions sont nombreuses. En 1896, le Phu-yôn est divisé en trois secteurs paroissiaux, qui sont confiés respectivement aux Pères Lacassagne, Wendling et Dubulle.

    Le Père Wendling reste responsable du secteur de de Tra-ké et développe de nouveaux postes vers l'intérieur des terres, notamment le poste de Suôi-che, malgré l'opposition des montagnards, qui font de fréquentes incursions dans les implantations vietnamiennes. En 1897, le P. Wendling termine une nouvelle église à Tra-ke et est chargé en outre du secteur de Dang-tre. En 1898, il crée un nouveau poste à Cung-son, où il a pu faire l'acquisition d'un terrain.

En 1899, il poursuit son activité apostolique jusque dans les montagnes de Tra-ca: il a de nombreuses conversions, mais les habitants de cette région sont décimés par les maladies, et doivent faire face aussi à l'hostilité d'un groupe de bouddhistes.

    En 1901, le Père Wendling est appelé à Mang-lang, où il doit remplacer le père Lacassagne, décédé l'année précédente. Il a la joie cette année-là d'accueillir dans l'église de Mang-lang la fille du Résident français, M. de Blainville, pour y faire sa première communion. Le district de Mang-lang ne cesse de se développer: en 1903, ce district compte 2555 fidèles, répartis en 19 postes. Le Père Wedling reçoit l'aide d'un vicaire vietnamien pour l'administration de toutes les chrétientés, dont quelques-unes sont fort éloignées. Les conversions sont nombreuses, mais le nombre des fidèles n'augmente pas, à cause des décès provoqués par les fièvres. En 1905, le nombre des fidèles n'est plus que de 2360. Le Père Wendling va administrer désormais tout le secteur avec le même dévouement, en créant peu à peu de nouveaux postes jusque dans les zônes éloignées. En 1918, la maladie l'oblige à rentrer en France, pour se faire soigner. Il se retire ensuite à Montbeton, où il meurt le 3 novembre 1923.


    • Numéro : 2056
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1893