Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Emile VIRET (1871-1935)

Add this

    Emile, François VIRET naquit le 28 juillet 1871, à Moye, canton de Rumilly, diocèse de Chambéry, département de la Haute-Savoie. Il fit ses études secondaires au petit séminaire de Rumilly, études couronnées par le diplôme de Bachelier-ès-Lettres.

     

    Le 9 septembre 1891, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 1 octobre 1892, minoré le 15 octobre 1895, sous-diacre le 22 septembre 1894, diacre le 9 mars 1895, ordonné prêtre le 30 juin 1895, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Se-tchoan Occidental (Chengtu), qu'il partit rejoindre le 15 août 1895, en compagnie de M. Rouchouse,futur vicaire apostolique de cette mission.

     

    Après quelques semaines de repos à l'évêché, Il fut confié à M. Jules Dupuis, en résidence dans les montagnes de Sou-kia-ouan, qui l'initia à la langue et aux coutumes chinoises.

     

    Pendant vingt ans, ce fut la vie en district. Successivement, il dirigea les districts de In-kia-pa, Fou-tcheou, Tien-lin-tchang, et Kou-ang-gan. En 1916, Mgr. Rouchouse lui confia le poste de Procureur de la Mission qu'il occupa jusqu'en 1931.

     

    En 1922, M. Emile Viret cumulait les fonctions de curé de la cathédrale de Chengtu, et de procureur de la Mission. En 1923, sujet à des malaises fréquents, il fut déchargé du service de la paroisse de la Cathédrale qui fut alors confié à M. Armand Poisson. En 1925, après une année de repos et de traitement médical, il reprit ses fonctions de procureur. On attribua sa guérison à l'intercession de Ste Thérèse de l'Enfant Jésus. Le Messager du Sacré-Cœur des PP. Jésuites de Shanghai relata le fait.

     

    Le 10 septembre 1931, M. Emile Viret transmit à M. Alphonse Couderc, provicaire, la charge de Procureur de la Mission, et fut nommé recteur de Pihien, petit poste où il espérait refaire sa santé.

     

    Le 27 août 1934, Il quitta Chengtu pour prendre un congé en France; il débarqua à Marseille le 5 décembre 1934. Après quelques jours passés dans sa famille en Savoie, il revint s'installer à la procure de Marseille.

     

    Il mourut à Perpignan, le 25 septembre 1935.


    Références biographiques.

    AME 1895 p. 388, 1935 p. 254.

    CR 1895 p. 332, 1926 p. 45, 1935 p. 242, 375.

    BME 1922 p. 371, 1923 p. 117, 1925 p. 697, 1931 p. 833, 1934 p. 633, 780, 1935 p. 262, 338, 876-78.

    EC1 n° 302-21

    • Numéro : 2185
    • Pays : Chine
    • Année : 1895