Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean-Louis TABERD (1794-1840)

Add this

    [340]. TABERD, Jean-Louis [et non Jean-Baptiste, comme l’ont dit par erreur le premier Mémorial et la 1re partie de la présente édition], naquit le 18 juin 1794 à Saint-Etienne (Loire). Ordonné prêtre le 27 juillet 1817, il exerça le ministère en qualité de vicaire, d’abord à Montluel (Ain), d’où il passa, le 19 août 1818, à la paroisse Saint-Irénée, à Lyon.

    Il entra au mois d’août 1820 au Séminaire des M.-E., et partit le 7 novembre de la même année pour la Cochinchine. Il travailla dans plusieurs provinces de la mission­ ; en 1821, il est à Covuu, dans le Quang-tri­ ; en 1822, dans les régions arrosées par le Dong-nai et le Mé-kong.

    Après la mort de Thomassin en 1824, il exerça, en qualité de plus ancien des missionnaires, les fonctions de supérieur, en attendant que la Propagande désignât un évêque. Ce titre de supérieur lui fut contesté par un franciscain italien, le P. Joseph, provicaire pour le Dong-nai, qui avait déjà protesté contre le supériorat de M. Thomassin. En 1825, il fit l’administration de la Moyenne-Cochinchine, qui forme actuellement le vicariat apostolique de la Cochinchine orientale.

    En juin 1827, il était appelé à la cour de Hué, avec quelques missionnaires, par le roi Minh-mang, qui avait imaginé de les empêcher de prêcher, en les retenant auprès de lui comme traducteurs. Il resta dans cette captivité déguisée jusqu’au milieu de l’année 1828­ ; à cette époque, il fut, ainsi que ses compagnons, remis en liberté à la demande du vice-roi de la Basse-Cochinchine, Le-van-duyet.

    Nommé le 18 septembre 1827 évêque d’Isauropolis et vicaire apostolique de la Cochinchine, il ne fut sacré que le 30 mai 1830, à Bangkok. Il revint se fixer dans la Basse-Cochinchine (Cochinchine occidentale actuelle), à Lai-thieu, où se trouvait le séminaire.

    Il fit établir à Tan-trieu par deux religieuses, Tim et Ta, originaires du Binh-dinh, un petit couvent d’Amantes de la Croix­ ; et un autre à Lai-thieu, par Mi et Sang, religieuses également venues du Binh-dinh.

    La persécution l’ayant forcé de s’éloigner au commencement de 1833, il partit pour le Siam, avec un certain nombre de séminaristes, qui, l’année suivante, se rendirent au Collège général, à Pinang.

    Le roi Prasat-Thong lui ayant demandé d’accompagner son armée qui allait envahir la Cochinchine, il refusa. Pour sagement motivé qu’il fût, ce refus rendit sa situation fort difficile et l’obligea de se rendre à Singapore en 1834.

    Une autre déception l’y attendait­ : il apprit que de nombreux chrétiens annamites l’accusaient d’avoir, en se réfugiant au Siam, causé une partie de leurs malheurs­ ; il jugea qu’en une telle occurrence il ne pouvait plus retourner en Cochinchine. Il choisit alors pour coadjuteur M. Cuenot, le sacra à Singapore le 3 mai 1835, et lui confia le gouvernement de la mission.

    Il possédait le manuscrit du dictionnaire annamite-latin-chinois composé par Mgr Pigneau de Béhaine­ ; il composa un dictionnaire latin-annamite, et alla dans l’Inde pour la publication de ces deux ouvrages dont l’impression eut lieu à Serampore. La comparaison faite avec le manuscrit original du premier de ces volumes prouve qu’il changea fort peu de chose au travail primitif. D’après ses lettres, l’impression fut faite aux frais de la mission de Cochinchine. Il fit également imprimer le Documenta rectæ rationis, composé principalement par M. Alary (Voir ALARY). Il fut nommé vicaire apostolique intérimaire du Bengale en 1838­ ; il demeurait alors Park street, Middleton row, n° 3. Il mourut à Calcutta le 31 juillet 1840. Son nom a été donné à une des rues de Saïgon, ainsi qu’au principal collège catholique de la Cochinchine occidentale.

    Bibliographie.

    — Extrait d’une lettre de M. l’abbé Tabert (sic), évêque in partibus d’Isauropolis et vicaire apostolique en Cochinchine, datée de Singapore, 16 juillet 1834, et adressée à M. l’abbé Dubois (Extr. du Nouveau Journal Asiatique, février 1835). — Imprimerie royale, août 1835, Paris, in-8, pp. 18.

    Dictionarium anamitico-latinum, primitus inceptum ab illustrissimo et reverendissimo P.-J. Pigneaux, episcopo Adranensi, vicario apostolico Cocincinæ, etc., dein absolutum et editum a J.-L. Taberd, episcopo Isauropolitano, vicario apostolico Cocincinæ, Cambodiæ et Ciampæ, Asiaticæ Societatis Parisiensis, nec non Bengalensis socio honorario. Appendix ad Dictionarium anamitico-latinum sistens voces sinenses. — Ex typis J.-C. Marshman, Fredericnagori vulgo Serampore, 1838, in-4, pp. xli-722 + 128 [Dédié à lord Auckland].

    Dictionarium latino-anamiticum, auctore J.-L. Taberd. Appendix ad Dictionarium latino-anamiticum. Cochinchinese Vocabulary. Vocabulaire cochinchinois. Index Vocabulorum cocincinensium. Tu vi An Nam. — Ex typis J.-C. Marshman, Fredericnagori vulgo Serampore, 1838, in-4, pp. lxxxviii-708 + viii-35, à 3 col.

    Comp.-rend.­ : Journ. asiat., 3e sér., ix, 1840, p. 192.

    Voir THEUREL.

    Compendium logicæ, nec non Documenta rationis, quibus accedit brevis notitia juris utriusque. Opus editum in gratiam alumnorum Collegii generalis Missionum Gallicarum ad exteras gentes, a J.-L. Taberd, episcopo Isauropolitano, V. a. etc. (Voir ALARY). — Ex typis J.-C. Marshman, Fredericnagori vulgo Serampore, 1839, in-12, pp. 166 + ix.

    Documenta rectæ rationis seu Forma instructionis ad usum alumnorum sinensium, anamitarum, nec non et catechistarum concinnata, a J.-L. Taberd, episcopo Isauropolitano edita. — Ex typis J.-C. Marshman, Fredericnagori vulgo Serampore, 1839, in-12, pp. xvi-vi-355.

    Comp.-rend.­ : Am. de la Rel., cii, 1839, p. 114.

    Biên phân chánh tà. Documenta rectæ rationis (revu sous l’épiscopat de Mgr Colombert). — Imprimerie de la mission, Saïgon-Tandinh, 1891, in-8, pp. 432.

    Documenta rectæ rationis seu Forma instructionis ad usum alumnorum sinensium, annamitarum, necnon et catechistarum concinnata, a J.-L. Taberd, episcopo Isauropolitano prius edita. — Typis Societatis Missionum ad Exteros, Hong-kong, 1893, in-12, pp.-298.

    Dialogues cochinchinois [Le texte est de Mgr Taberd] expliqués littéralement en français, en anglais, en latin, suivis d’une étude philologique du texte, par Abel des Michels. — Maisonneuve, Paris, 1871, in-8, pp. x-212.

    Comp.-rend.­ : Journ. asiat., 6e sér., xx, 1872, p. 49.

    On attribue aussi, avec raison ou non, à Mgr Taberd l’ouvrage suivant­ :

    <AUT> (Explication des éléments de la doctrine chrétienne). — Imprimerie de la mission, Tandinh-Saïgon, 1871, in-8, pp. 282­ ; 2e édit., 1879, in-8, pp. 286­ ; 3e édit., 1898, in-8, pp. 247.

    Cartographie. — <AUT> seu Tabula geographica imperii anamitici ab auctore Dictionarii latino-anamitici disposita, 1838.

    En 1862, le ministre de la Marine et des Colonies, M. de Chasseloup-Laubat, fit faire une nouvelle édition de cette carte. — Imprimerie Bry, 114, rue du Bac, Paris, 1 f. grand aigle.

    Notes bio-bibliographiques.

    — A. P. F., i, 1822-25, n° ii, pp. 7, 13, 14­ ; n° iv, pp. 118, 121­ ; n° vi, p. 54­ ; ii, 1826-27, pp. 204, 205, 208­ ; iii, 1828-29, Prodrômes de la persécution, p. 456­ ; Ib., Placet adressé au roi pour demander la proscription du christianisme, p. 467­ ; Ib., p. 475­ ; iv, 1830-31, pp. 357, 381, 452­ ; Ib., Détails sur les Cham, p. 391­ ; v, 1831-32, pp. 308, 319­ ; Ib., Sa consécration épiscopale, p. 355­ ; Ib., p. 381­ ; Ib., Emploi des aumônes de la Propagation de la Foi, p. 392­ ; Ib., p. 403­ ; vi, 1833-34, Son arrestation, p. 445­ ; Ib., Le procès de Duong-son, p. 476­ ; Ib., pp. 481, 609­ ; vii, 1834-35, Raisons de son séjour au Siam, p. 534­ ; Ib., pp. 608, 631­ ; viii, 1835-36, p. 385­ ; ix, 1836-37, p. 410­ ; xi, 1837-38, pp. 219, 587­ ; xiii, 1839-40, Sa mort, p. 85­ ; Ib., Notice, p. 168.

    Journ. asiat. Soc. of Bengal, vi, 1837, sept., Note on the Geography of Cochin-China, p. 737. — Bull. Soc. Géog. [Paris], 1re sér., xiii, 1828, p. 299­ ; 2e sér., xii, 1839, p. 340. — Rev. marit. et col., v, 1862, Carte de l’empire d’Annam, p. 183. — Etud. rel., 1866, 1er sem., p. 169.

    Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., pp. 646 et suiv. — Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — Lett. à l’év. de Langres, pp. 314, 388 et suiv., 428. — La Coch. et le Tonk., pp. 62, 239 et suiv. — La Coch. rel., ii, pp. 29, 34, 36, 42 et suiv., 81, 96 et suiv., 156, 508 et suiv. — La Fondatrice de la Prop. de la Foi, p. 18. — Descrip. méthod., Tab. alph. — La Franc. pont., ii, p. 696. — The pers. of Annam, p. 156.

    Collect., 2 juill. 1827­ : n° 1740­ ; août 1827­ : n° 788­ ; 29 sept. 1827­ : n° 198­ ; 23 juin 1830­ : n° 1540­ ; 30 juill. 1830­ : n° 2066­ ; 27 sept. 1835­ : n° 724­ ; 31 mars 1836­ : nos 38, 85, 165, 1863­ ; 29 juill. 1839­ : n° 2113.

    • Numéro : 340
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1820