Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean-Baptiste STOCKER (1876-1948)

Add this

    [2545]  STOCKER Jean-Baptiste est né le 23 juin 1876 à Guebwiller, en la paroisse St Léger, dans le diocèse de Strasbourg (Haut-Rhin). Entré laïc au Séminaire des Missions Étrangères le 16 septembre 1896, il fut ordonné prêtre le 22 septembre 1900 et partit le 14 novembre suivant pour le Laos.

     

    En 1905, M. Stocker se trouve à la tête du nouveau district de Don Thoi et de son annexe de Kut Chok, soit un total de 130 chrétiens et de 75 catéchumènes. Il s'attache surtout aux déshérités de ce monde, les "Phi Pob".

     

    En 1910, Don Thoi et son annexe donnent des consolations au missionnaire, qui annonce un beau chiffre de baptêmes de païens. En 1914, après avoir visité Kut Chok, Mgr. Prodhomme donna 40 confirmations à Don Thoi, chez le Père Stocker, le jour du Patronage de St Joseph.

     

    En 1915, le Père Barriol prend la succession du Père Stocker à Don Thoi tandis que le Père Stocker remplace le Père Barriol à Nabua. Mais en 1923, le Père Stocker se trouve en charge à la fois de Don Thoi, de Kut Chok et de Nabua, où il a pu baptiser 25 adultes. Ce village, en pays de rizières, compte alors 450 chrétiens.

     

    En 1926, le Père Stocker se plaint de la diminution de ses chrétiens de Don Thoi, préoccupés toujours de la question du riz quotidien et dont les inondations favorisent l'instabilité. Cependant, chaque année lui vaut un certain nombre de baptêmes.

     

    En 1925, il avait prêché à Tharé le Triduum en l'honneur de St Michel, en 1928, il y conduisit un groupe de fidèles pour la bénédiction de trois cloches. Il accompagna aussi Mgr. Gouin au pélerinage à Notre Dame de Lavang et en profita pour aller faire une visite à Phnom Penh, à son compatriote, Mgr. Hergott. En 1931, il dirige 861 chrétiens et enregistre 35 baptêmes d'adultes.

     

    En 1932, avec son jeune vicaire, le Père Theng, il prend en charge trois annexes de Xang Ming et de Don Thoi. Ce qui lui coûte, c'est de ne pouvoir multiplier sa présence auprès de ses fidèles très dispersés et ceci au détriment de leur persévérance.

     

    En 1933, à Don Thoi, il accueille une cinquantaine de personnes au catéchuménat. En 1935, Mgr. Gouin note qu'à chacune de ses visites, il a trouvé le village agrandi, l'église elle-même s'est allongée sans pour autant pouvoir contenir tant de monde à la cérémonie de la Confirmation.

     

    Seul en 1940, le Père Stocker ne fut point d'abord inquiété, mais il ne perdit rien pour attendre : car il fut dans la suite condamné en prison, puis finalement relâché. Il put rester à son poste dans la partie siamoise de la mission. Survivant lui-même à ses supérieurs tués par les Japonais en 1945, il rendit sur place son âme à Dieu, le 2 juin 1948, dans sa 72ème année et la 48ème de sa carrière apostolique ininterrompue.

     

     

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1901 p. 73.

    CR 1900 p. 264. 1905 p. 238. 1910 p. 253. 1914 p. 119. 1915 p. 138. 1923 p. 153. 1926 p. 144. 1929 p. 194. 195. 1931 p. 239. 1932 p. 266. 1933 p. 224. 1935 p. 208. 1948 p. 250.

    BME 1925 p. 507. 1928 p. 696. 697. photo p. 257. 1931 p. 235. 1937 p. 244. 1939 p. 296. 1948 p. 365.

    ECM oct.1941 p. 35. 1945 p. 254.

    EC1 N° 428. 463.

    • Numéro : 2545
    • Pays : Laos Thailande
    • Année : 1900