Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alexandre SONILHAC (1865-1917)

Add this

    Alexandre, Eugène SONILHAC naquit le 19 octobre 1865, à Saint-Côme d'Olt, canton d'Espalion, diocèse de Rodez, département de l'Aveyron. Après ses études secondaires, il se dirigea vers le grand séminaire de Rodez où il reçut la tonsure le 30 mai 1885.

     

    Le 12 septembre 1885, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Minoré le 26 septembre 1886, sous-diacre le 24 septembre 1887, diacre le 25 février 1888, ordonné prêtre le 8 juillet 1888, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Tonkin Méridional (Xa-Doai/Vinh) qu'il partit rejoindre le 28 novembre 1888. Il s'embarqua à Marseille le 2 décembre 1888, premier dimanche de l'Avent, à bord du "Melbourne".

     

    Le 17 janvier 1889, M.Alexandre Sonilhac arriva à Xa-Doai, résidence du Vicaire Apostolique. En 1890, avec M.Klinger, il travailla dans la partie sud du Dong-thanh. Les rebelles étant nombreux dans cette région, les tracasseries de toutes sortes ne leur manquèrent pas. Maintes fois, ils crurent qu'allait se rouvrir l'ère de l'extermination des chrétiens. Une petite chrétienté fut réduite en cendres. Des ennuis sérieux leur furent aussi causés par leurs compatriotes. Vers 1890, le résident français de la province porta un décret d'expulsion contre M. Joseph Klinger. Ce dernier partit se justifier auprès de M.de Lanessan, gouverneur général à Hanoï et, en octobre 1891, il rentra dans son district, triomphalement accueilli à Bao-nham où de nombreux villages demandèrent des catéchistes en vue de devenir chrétiens.

     

    En 1891, M. Alexandre Sonilhac avait sa résidence à Son-la, dans la préfecture d'Anh-son. Certains de ses chrétiens, arrêtés par ordre des mandarins, emprisonnés, calomniés, soumis à de graves menaces tombèrent dans l'apostasie, mais d'autres témoignèrent courageusement de leur foi.

     

    Le 1er mai 1892, à l'occasion de la clôture d'une mission donnée à Cua-lo, présidée par Mgr.Pineau, et dans une église remplie de monde, M. Sonilhac donna une prédication sur l'Eucharistie.

     

    Vers le début de 1893, M.Sonilhac quitta son travail en district, pour devenir professeur au collège de la mission. Accompagné de quelques élèves, il profita du temps des vacances scolaires de 1893, pour visiter plusieurs paroisses et districts du vicariat.

     

    Vers août 1893, il rentra en France, où il arriva le 28 décembre 1893. Il quitta la mission et la Société en 1894. Incardiné au diocèse de Nevers, il fut vicaire à Château-Chinon, puis, en juillet 1895, il quitta ce diocèse pour rentrer à la Trappe. Il mourut en Amérique vers 1917.


    Références biographiques

    AME 1889 p. 36, (Journal) 1890 p. 240-42, 1893 p. 661, 695

    CR 1888 p. 208, 1890 p. 109, 1891 p. 147-48, 1892 p. 172.

     

     

     

    • Numéro : 1808
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1888