Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paul SIBERS (1866-1943)

Add this

    SIBERS Paul, naquit à Pau, en la paroisse de St Jacques, dans le diocèse de Bayonne (Basses Pyrénées), le 11 mars 1866. Entré minoré au Séminaire des Missions Étrangères le 18 mars 1889, il fut ordonné prêtre le 21 février 1891 et partit le 15 avril suivant pour le Tonkin méridional.

     

    En 1900, il accompagna son évêque, Mgr. Pineau, à Rome lors de la Béatification des premiers Martyrs de la Société, puis il fut retenu en France et donné comme assistant au Père Rèmes, supérieur au Sanatorium de St Raphaël à Montbeton.

     

    En 1907, la succession du Père Rèmes comme supérieur lui fut dévolue. Son savoir faire et son dévouement le qualifiaient pour semblable tâche. En 1918, il fut envoyé en mission spéciale au Canada par le Conseil de Paris et remplacé pendant plusieurs mois à Montbeton par le Père Holhann. En 1921, il reçut un assistant en la personne du Père Roucoules, venu du Tonkin comme lui, mais du Tonkin maritime.

     

    En 1922, lors de l'inhumation du corps du Père Cavaillé, ramené de Nancy, il prononça une allocution d'une pénétrante émotion. La même année, sa naturelle éloquence s'exerça en la cathédrale de Montauban. En 1923, il prêcha la retraite pastorale à Valence d'Agen. En 1924, à la cathédrale de Toulouse, il prêcha une journée missionnaire.

     

    En 1925, le Père Sibers se rendit à Rome pour y seconder le Père Garnier, procureur général, affairé par la Béatification des Martyrs Coréens et par l'Exposition Missionnaire Vaticane. Le 2 mai 1926, à la demande de Mgr. du Vauroux, il prêcha la journée missionnaire à Agen. En 1927, le 20 février, il prêcha à la Dalbade, à Toulouse, lors de l'Exposition Missionnaire.

     

    En 1929, son neveu Rémy Sibers, aspirant missionnaire, mourut à Rome d'une façon subite. Sérieusement indisposé lui-même, le Père Sibers dut, en 1932, consulter la Faculté de Paris. En 1935, il assiste à Lourdes aux cérémonies en l'honneur du XIXè centenaire de la Rédemption. En 1929, il avait chanté la Messe des obsèques de Mgr. Ducoeur. En 1936, à Marseille, il chante la Messe des obsèques de Mgr. Chabanon. En 1938, atteint par les infirmités et la fatigue des années, il demande à être déchargé de sa fonction après 38 ans de charitable dévouement au service de ses confrères.

     

    En 1939, sa santé laisse assez à désirer. Le 3 juillet 1943, il meurt dans sa 78ème année, après 52 ans de sacerdoce.

     

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1893 p. 661. 684. 685. 1900 p. 165. 1901 p. 173. 1903 p. 253. 1919-20 p. 441. 1929 p. 167. 193. 224. 271. 1930 p. 179.

    CR 1891 p. 239. 1893 p. 367. 1901 p. 275. 1903 p. 349. 371. 1905 p. 323. 324. 1906 p. 407. 1907 p. 323. 1909 p. 344. 345. 351. 1910 p. 297. 312. 355. 356. 407. 1911 p. 289. 356. 1913 p. 367. 1915 p. 194. 198. 276. 1916 p. 178. 1917 p. 150. 1918 p. 127. 172. 1921 p. 138. 1922 p. 208. 1925 p. 179. 1926 p. 237. 238. 1927 p. 179. 1929 p. 255. 1936 p. 257. 1938 p. 233. 1947 p. 197. 353.

    BME 1922 p. 93. 495. 622. 1923 p. 114. 395. 457. 588. 1924 p. 264. 613. 1925 p. 249. 444. 577. photo p. 616. 1926 p. 456. 779. 1927 p. 326. 464. photo p. 521. 1928 p. 255. 1929 p. 383. 470. 704. 1931 p. 317. 1932 p. 391. 479. 886. 1933 p. 960. 1935 p. 146. 214. 533. 1936 p. 593. 612. 1937 p. 77. 377. 1938 p. 137. 1939 p. 74.

    EC1 N° 3. 10. 14. 17. 23. 28. 36. 37. 38. 43. 50. 56. 65. 70. 78. 85. 89. 98. 100. 108. 117. 120. 124. 126. 130. 131. 148. 162. 170. 174. 176. 178. 181. 187. 200. 201. 215. 240. 241. 250. 276. 300. 303. 327. 338. 347. 369. 391. 353. 434.

    • Numéro : 1944
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1891