Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Just RANFER DE BRETENIÈRES (1838-1866)

Add this

    [857]. BRETENIÈRES (RANFER DE), Simon-Marie-Antoine-Just, appartenait au diocèse de Dijon, par le domicile de sa famille qui était dans cette ville. Il naquit dans la paroisse Saint-Pierre à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le 28 février 1838. Après avoir commencé ses études philosophiques et théologiques au séminaire de Saint-Sulpice à Issy, il entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 25 juillet 1861, et y reçut l’ordination sacerdotale le 21 mai 1864. Le 15 juillet suivant, il partait pour la Corée­ ; au mois de novembre, il s’installait à Yang-kouan, en Mandchourie. En avril 1865, il quittait cette station et, le 27 mai, réussissait à entrer dans sa mission­ ; peu après, il était à Séoul. La persécution brisa sa carrière apostolique, mais elle lui donna la palme du martyre.

    Arrêté le 25 février 1866 à Séoul, comme prédicateur de l’Evangile, il fut emprisonné, avec son évêque, Siméon Berneux, et deux missionnaires, B.-L. Beaulieu et P.-H. Dorie. Comme il parlait encore fort peu la langue coréenne, il se contenta de répondre à ses juges­ : « Je suis venu en Corée pour sauver les âmes, je mourrai pour Dieu avec plaisir. »

    Il fut décapité le 8 mars 1866, à Saï-nam-hte, non loin de Séoul.

    Son corps, ceux de Mgr Berneux et de MM. Beaulieu et Dorie restèrent exposés pendant trois jours, puis furent enfouis dans le sable. Vers le mois d’août de la même année, avec ceux de MM. Pourthié et Petitnicolas, martyrisés le 11 mars 1866, ils furent inhumés par les chrétiens dans trois fosses différentes, sur la montagne dite Oai-ko-kai, à une demi-lieue de Séoul. Le 30 octobre 1899, tous furent exhumés, reconnus, et portés provisoirement au séminaire de Ryong-san. Le 10 septembre 1900, ils furent déposés dans le caveau de la cathédrale de Séoul.

    Toutefois, le corps de M. de Bretenières a été rapporté en France en 1911, et déposé, le 9 novembre de cette même année, dans le caveau de famille, creusé sous la chapelle Saint-Simon, au côté nord de l’église paroissiale de Bretenières (Côte-d’Or).

    En 1912, Mgr Bégin, archevêque de Québec, a donné, en son honneur, le nom de Bretenières à une des paroisses de son diocèse.

    Les biographes du martyr ont loué sa piété, sa charité et son amour de la pauvreté.

    Il a été béatifié le 6 octobre 1968 et canonisé le 6 mai 1984.

    Notes bio-bibliographiques

    A. P. F., xl, 1868, pp. 24, 30 et suiv.

    M. C., iv, 1871-72, Son martyre, p. 235­ ; xxii, 1890, p. 456­ ; xxiv, 1892, p. 120­ ; xliii, 1911, p. 569.

    B. O. P., 1895, pp. 312 et suiv.­ ; Ib., Château et Hôtel [grav.], p. 317.

    A. M.-E., 1900, p. 57­ ; 1912, p. 33.

    L’Union Bourg., 1867, Fêtes du 8 mars 1867 à Dijon, n° du 9 mars. — Cour. de S.-et-L., 1867, Fêtes du 8 mars 1867, n° du 21 mars. — Ann. franc.-comt., 1867, Fêtes du 8 mars 1867, n° du 25 mars. — L’Union [Paris], 1867, Fêtes du 8 mars 1867, n° du 16 mars­ ; 1869, Tableau du départ [feuilleton] par Dubosc de Pesquidoux, n° du 12 juin. — Chron. rel. Dijon, 1865-66. Son martyre, pp. 661, 682, 696­ ; 1867-68, Fêtes, p. 244. — Sem. rel. Dijon, 1910, p. 535­ ; 1911, Le retour d’un héros et translation de ses restes à Bretenières, pp. 713, 733, 739, 776­ ; 1912, Lettre de l’archevêque de Québec, p. 753.

    Bull. par. Rouvres, Bretenières, Thorey, 1909, n° 26, p. 6­ ; 1911, Discours de l’abbé Cyrot à l’occasion du retour des restes de J. de Bretenières, n° 52, p. 4­ ; 1912, n° 53, p. 1­ ; Ib., Epitaphe, n° 55, p. 5. — Echo par. Talmay, 1910, n° 16, p. 146.

    Bull. bi-mens. de l’écol. St-Franç. de Sal., 1889-90, pp. 49, 63­ ; 1890-91, p. 174­ ; 1909-10, p. 145­ ; Ib., Lettre et ordonnance de Monseigneur l’évêque de Dijon [Mgr Dadolle], prescrivant la recherche des écrits de S.-M.-A.-J. Ranfer de Bretenières, p. 161, [n° 30 des Lettres et Mandements, 1910, 15 mars]­ ; 1911-12, Retour des restes d’un martyr, pp. 33, 57, 145. — Le Bien Public [Dijon], 1911, Retour des restes d’un martyr, n° du 4 nov. — Le Nouvelliste de Lyon, 1911, Retour des restes d’un martyr, n° du 10 novembre.

    Hist. Égl. de Corée, ii, pp. 511, 528 et suiv., 547. — Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — Les miss. franç. en Corée, Château de Bretenières, Hôtel à Dijon [grav.], p. 133. — Fleurs des Mart., Notice, p. 108. — Thoughts from modern mart., Notice, p. 9. — Le Canada franç., iii, 1890, pp. 53, 200.

    Cent morc. div., A l’Enfant Jésus, poésie par J. de Bretenières, p. 21. — Mart. et Poét., même poésie, p. 26.

    Paroles de Mgr Mermillod, évêque d’Hébron, pour l’anniversaire de la mort de Simon-Marie-Antoine-Just Ranfer de Bretenières, prêtre de la Congrégation des Missions-Etrangères, martyrisé à Séoul (Corée), le 8 mars 1866. — Douniol, 29, rue de Tournon, Paris. — Bauchu et Cie, 6, place Bellecour, Lyon­ ; succursale, 20, rue Cassette, Paris. — Dijon, tous les libraires, in-8, pp. 40.

    Lettre pastorale de Mgr Rivet, évêque de Dijon, pour l’anniversaire du martyre de M. J. de Bretenières. — 1867, 2 mars, n° ccvii des Lettres et Mandements.

    De Séoul à Bretenières. Documents concernant le retour dans la terre natale des restes du serviteur de Dieu Just Ranfer de Bretenières (31 août-9 novembre 1911). — Imprimerie Barbier, L. Marchal Sr, 5, rue Docteur-Chaussier (Place Darcy), Dijon, 1911, in-8, pp. 33.

    Actes relatifs à l’étude de sa Cause de Béatification, voir BERNEUX.

     

    Biographie

    — Lettre à Mgr l’évêque d’Autun, Chalon et Mâcon, sur J. de Bretenières, martyr en Corée, par A.-M. Compain, chan. hon. d’Autun et archiprêtre de Saint-Pierre de Chalon. — Imprimerie Sordet-Montalan, Chalon-sur-Saône, 1867, in-32, pp. 47.

    Vie de Just de Bretenières, missionnaire apostolique, martyrisé en Corée en 1866 [avec portrait], par Mgr d’Hulst, recteur de l’Institut catholique de Paris. — Librairie Poussielgue frères, Ch. Poussielgue successeur, 15, rue Cassette, Paris, 1888, in-12, pp. 348.

    Comp.-rend.­ : M. C., xxii, 1890, p. 456­ ; xxiv, 1892, p. 120.

    Pour la foi… Just de Bretenières martyrisé en Corée le 8 mars 1866 [avec portrait], par C. Appert, professeur à l’école Saint-François de Sales de Dijon. — Librairie Emmanuel Vitte, 3, Place Bellecour, Lyon­ ; 14, rue de l’Abbaye, Paris, 1910, in-12, pp. 372.

    Comp.-rend.­ : Le Bien public [Dijon], 1910, n° du 25 juill.

    Just de Bretenières, martyr en Corée, 1838-1866, par la Ctesse de Courson [avec portrait, d’après un tableau de Baudran]. Les Contemporains, n° 948. — 5, rue Bayard, Paris, in-4, pp. 16.

    Just de Bretenières [en anglais], par le P. Slattery­ ; 2e édit., par le P. Dunn.

     

    Portrait

    — Peinture, est au Séminaire des M.-E. — Peint à l’huile, est au château de Bretenières (Saône-et-Loire). — Crayon et fusain. — B. O. P., 1895, p. 313. — Les miss. franç. en Corée, p. 129. — Voir Biographie.

    • Numéro : 857
    • Pays : Corée
    • Année : 1864