Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean OUILLON (1879-1947)

Add this

    Jean-Marie OUILLON naquit le 6 avril 1879, à Grazac, diocèse Le Puy-en-Velay, département de la Haute-Loire.

    Le 18 septembre 1897, il entra laïque, au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 23 septembre 1898, minoré le 23 septembre 1899, sous-diacre le 21 septembre 1901, diacre le 22 février 1902, ordonné prêtre le 22 juin 1902, il reçut sa destination pour le service des Procures, et partit le 23 juillet 1902, pour celle de Hong-Kong.

    En 1919, M. Ouillon en même temps que M.Léon Robert, procureur général, tous deux de la Procure de Hong-Kong, se virent remettre la décoration de l'Epi d'Or de 3ème classe de la République Chinoise.

    Le 5 juin 1922, M. Ouillon partit pour la procure de Shanghai, et fut chargé de tenir ce poste important pendant l'été, en remplacement de M. Sallou, très fatigué, et obligé à prendre un repos indispensable. Puis, au retour de ce dernier dont la santé s'était un peu rétablie, il quitta Shanghai le 7 novembre 1922, pour aller à Singapore se mettre au courant des affaires de cette procure, sous la direction de M. Couvreur rappelé de France et mis provisoirement à la tête de ce poste.

    En 1927, M Ouillon célébra à la procure de Singapore ses noces d'argent sacerdotales. En septembre de l'année suivante, accompagnant M. Léon Robert, il prit part au 29ème Congrès Eucharistique International à Sydney, où tous deux représentèrent les Missions Etrangères. En mai 1933, lors d'un voyage en France, il accompagna à Paris Mgr Tong, coadjuteur de Phat-Diem, (Viêtnam) et son secrétaire le P.Wang.

    Grâce à sa vigilance, la procure de Singapore put fonctionner régulièrement au milieu des complications de la seconde guerre mondiale. En 1945, maison et dépendances étaient intactes. La mission de Malacca considérait M. Ouillon comme l'un de ses membres car il en avait partagé ses joies et ses peines.

    Les visiteurs de passage à Singapore, les confrères des Missions Etrangères, les nombreux missionnaires de toute nationalité appartenant à divers Instituts et reçus à la Procure ont souvent rendu hommage au dévouement et à la délicatesse de l'accueil fraternel que M.Ouillon leur avait toujours réservé.

    Il décéda à son poste à Singapore le 14 avril 1947.


    Notices biographiques.

    AME 1902 p. 326. 1914 p. 215. 1919 p. 190. 1925 p. 200. 1928 p. 62. 1930 p. 87. 1932 p. 252.

    CR 1902 p. 301. 1919 p. 138. 1932 p. 305. 1940 p. 112. 1947 p. 116, 371.

    BME 1922 p. 19, 20, 58, 384. 1925 p. 313. 1927 p. 515. 1928 p. 447. 1929 p. 41, 99, 100. 1930 p. 412-18, 526. 1933 p. 470, 602-44. 1936 p. 563. 1948 p. 381. 1949 p. 253. 1958 p. 831.

    EPI 1969 p. 433.

    MCATH 1919 p. 438.

    EC1 n° 14, 154, 268-69-81, 452.

     

    • Numéro : 2625
    • Pays : Chine Singapore
    • Année : 1902