Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Benoît JOUISHOMME (1850-1899)

Add this

    [1221]. JOUISHOMME, Benoît-Hippolyte, originaire du hameau de La Chaux, commune de La Chaise-Dieu (Haute-Loire), vint au monde le 16 juillet 1850. Il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 4 septembre 1871, fut ordonné prêtre le 30 mai 1874, et partit le 29 juillet suivant pour le Kouy-tcheou. En 1875, il fut chargé du poste de Sin-tchai­ ; en 1877, de celui de Su-yang, sur lequel il a laissé d’assez nombreuses notes publiées ou résumées dans l’Histoire de la mission du Kouy-tcheou. Il y fonda les petites chrétientés de Pao-chang, Ma-sang-kiao, Yu-tu-keng, etc.

    En 1884, la chrétienté de Su-yang fut attaquée­ ; le missionnaire, surpris au milieu de son sommeil, n’eut que le temps de se réfugier sur le toit de sa maison, d’où il assista à la destruction de son oratoire et au pillage de son presbytère­ ; il parvint à se rendre au mandarinat, que les émeutiers cernèrent en demandant la tête de l’Européen. Le sous-préfet tint bon, et le proscrit put gagner Kouy-yang, d’où il ne rentra à Suyang qu’en 1886. Peu après, il en fut de nouveau chassé, se réfugia à Pe-yang-ouan, et échappa heureusement à un complot tramé pour le massacrer. Ayant été placé à Mei-tan, il eut encore son église pillée en 1895. Les dernières années de sa vie se passèrent à Kouy-yang, où la maladie l’avait conduit et retenu. Il y mourut le 4 septembre 1899.

    Notes bio-bibliographiques.

    C.R., 1884, p. 63­ ; 1886, pp. 62, 64­ ; 1890, p. 86­ ; 1892, p. 122­ ; 1893, p. 139­ ; 1894, p. 151­ ; 1895, p. 159.

    M. C., xviii, 1886, Persécution, p. 518.

    Hist. miss. Kouy-tcheou, Tab. alph.

     

    • Numéro : 1221
    • Pays : Chine
    • Année : 1874