Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alfred JARREAU (1873-1958)

Add this

    [2767] JARREAU Alfred, François, Eugène, naquit le 10 octobre 1873 à Saint Jouin-sous-Châtillon, dans le diocèse de Poitiers (Deux Sèvres), d'une famille de corroyeurs. Il fit ses études primaires à Saint Jouin, et ses études secondaires à Bressuire et Montmorillon, sa philosophie et sa théologie au Grand Séminaire de Poitiers et à Rome de 1892 à 1897.

     

    Il reçut le sous-diaconat le 17 septembre 1896, le diaconat le 19 décembre 1896, enfin la prêtrise le 17 avril 1897. Après un court ministère dans son diocèse, il entra au Séminaire des Missions Etrangères le 30 octobre 1902, et partit le 3 août 1904 pour la Mission de Canton.

     

    D'abord vicaire dans le district de Tung-Kun, il en devient titulaire en 1907. C'est dans ce poste, avec ses annexes, qu'il passera toute sa vie de missionnaire, jusqu'à son expulsion de Chine par les communistes en 1951.

     

    La république n'apporta pas la paix : ce ne fut qu'une suite de guerres civiles, guerres de féodaux, de généraux, brigandages, guerres étrangères, occupation japonaise, puis communiste. De tous ces malheurs la Mission de Canton éprouva son bon lot : chrétientés pillées et détruites, chrétiens massacrés, missionnaires emprisonnés, assassinés. Le Père Jarreau ne fut pas épargné : il tint bon et resta à son poste jusqu'à la fin.

     

    Il fut assidu à visiter ses chrétientés, attentif à l'instruction religieuse de ses fidèles. Il construit ou restaure chapelle et résidence; chaque année, il récolte une gerbe de baptêmes : il en signale 80 en 1922, 72 en 1923. Il stimule leur ferveur par des retraites paroissiales. A l'occasion, il se charge en plus du district d'un voisin absent.

     

    En 1929, il fait une visite aux chrétiens cantonais, fixés en Malaisie et au Siam. Mais bientôt sa santé laissa à désirer et, au début de 1932, il part se soigner en France. Il est de retour en juillet 1933, pour fêter ses soixante ans. Il reprend son poste de Tung-Kun.

     

    Il y retrouva son travail habituel, mais aussi les mêmes difficultés auxquelles s'ajoutèrent bientôt de nouvelles avec la guerre japonaise, les bombardements, puis l'occupation, que contribuèrent à rendre plus implacables encore les maquis organisés par les nationalistes et les communistes, aussi cruels envers le peuple que l'ennemi lui-même.

     

    En 1946, il est vicaire général de Mgr. Fourquet, jusqu'au départ de celui-ci en 1948. La paix extérieure était revenue, mais la conquête de la Chine par les communistes avait commencé. En 1951, ils sont les maîtres partout. Comme les autres missionnaires, le Père Jarreau s'efforce de soutenir ses chrétiens et de tenir le plus longtemps possible. Mais le 19 décembre 1951, il doit quitter la Chine et arrive en France le 20 février 1952. Il se retire dans son pays natal, où il assure les services que lui permettent ses forces et contribue à promouvoir l'esprit missionnaire. Il y est mort le 7 février 1958, dans sa 85ème année d'âge et sa 61ème de sacerdoce. Sa vie missionnaire a duré 54 années.

     

    Le Père Jarreau était d'abord facile et de commerce agréable. Sa bonne hospitalité était proverbiale. Il était toujours accueillant pour ses confrères et ses visiteurs. Dans les dangers pressants, chrétiens et voisins affluaient dans sa résidence, pour y trouver refuge et protection.

     

    Références biographiques

    AME 1904 p. 317. 1913 p. 210. 1929 p. 219. 220. 1932 p. 253.

    CR 1904 p. 292. 1906 p. 123. 1907 p. 146. 1910 p. 133. 1912 p. 159. 1918 p. 51. 1919 p. 55. 1921 p. 61. 1922 p. 72. 1923 p. 84. 1930 p. 272. 1931 p. 119. 1932 p. 133. 1934 p. 90. 1935 p. 92. 1948 p. 52. 1949 p. 63. 1950 p. 47. 1958 p. 94.

    BME 1922 p. 239. 1926 p. 158. 1929 p. 698. 702. 1930 p. 308. 626. 627. 715. 716. 337. 410. 526. 613. 689. 1931 p. 904. 1932 p. 645. 781. 1933 p. 445. 475. 537. 645. 861. 1934 p. 222. 1935 p. 435. 1936 p. 486. 588. 1937 p. 514. 799. 1938 p. 19. 733. 1939 p. 274. 1941 59. 129. 278. 333. 688. 1949 p. 434. 542. 1952 p. 59. 129. 278. 1957 p. 561. 1958 p. 277.

    Miss. d'Asie.  1950 p. 190. 1954 p. 186. 1957 p. 38.

    Echos Miss.  mai 1942 p. 58.

    EC RBac N° 49. 241. 245. 264. 269. 270. 460. 510. 514. 619. 635.

     


     

    • Numéro : 2767
    • Pays : Chine
    • Année : 1904