Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jacques HUOT (1820-1863)

Add this

    [480]. HUOT, Jacques-Alexandre, né le 18 avril 1820 à Marbéville (Haute-Marne), entra sous-diacre au Séminaire des M.-E. le 26 janvier 1842. Prêtre le 17 décembre suivant, il partit le 21 juin 1843 pour le Yun-nan­ ; il n’y arriva qu’en 1845. Il fut envoyé par Mgr Ponsot dans le district de Ta-li, où se trouvait le prêtre chinois Tang. Le pays était alors livré à de nombreux pillards. Le nouveau missionnaire essaya de s’occuper de l’évangélisation des Lolos de cette région. En 1849, il fut aidé par le prêtre Charles Fou­ ; il fonda quelques écoles, et traduisit dans l’idiome usuel des Lolos les principales prières chrétiennes.

    En 1850, il fut nommé provicaire, supérieur du séminaire situé à Tcheng-fong-chan, et eut à administrer cette chrétienté. L’établissement comprenait alors une vingtaine d’élèves dont les plus avancés dans les études étaient, tous les deux ou trois ans, dirigés sur le Collège général à Pinang. En 1857 et 1858, la maison fut menacée par des bandes de brigands, particulièrement les Man-tse auxquels la révolte des Mahométans laissait la liberté à peu près complète dans la province du Yun-nan. Le missionnaire fit contre eux des travaux de défense, mais ne put empêcher les sauvages d’emmener 40 de ses chrétiens, et d’en massacrer 20 autres.

    Au commencement du mois de mai 1863, le prêtre chinois qui lui servait de vicaire ayant été appelé près d’un pestiféré, Huot crut qu’il courrait trop de danger, et lui-même se rendit chez le malade.

    Au retour, il fut attaqué de la peste et succomba le 7 mai 1863 à Tchen-fong-chan, préfecture de Tchao-tong. On a dit que son corps demeura comme enveloppé d’une lumière céleste. Ses lettres manuscrites contiennent un certain nombre de vues administratives sur la mission­ ; elles dénotent une intelligence réfléchie et vigoureuse. Sa piété était grande, et sa mort dit assez que sa générosité et son courage ne le cédaient en rien à ses autres qualités et vertus.

    Notes bio-bibliographiques.

    C.R., 1905, pp. 80, 94­ ; 1911, p. 276.

    A. P. F., xxi, 1849, Les populations du Yun-nan, p. 292­ ; Ib., p. 305­ ; xxii, 1850, p. 400­ ; xxiv, 1852, Martyre de M. Vachal, p. 255­ ; xxviii, 1856, pp. 130, 142­ ; xxxv, 1863, La province du Yun-nan envahie par les Lolos, p. 387­ ; Ib., pp. 392, 399­ ; xxxvi, 1864, pp. 232, 235.

    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — Les miss. cath. dans l’Inde, Tab. alph.

    • Numéro : 480
    • Pays : Chine
    • Année : 1843