Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Julien HOSPITALIER (1872-1950)

Add this

    Julien, Joseph HOSPITALIER naquit le 10 novembre 1872, à Montpellier, paroisse Saint Pierre, diocèse de Montpellier, département de l'Hérault. Il reçut la tonsure le 11 juin 1892.

     

    Le 10 septembre 1892, M. Hospitalier entra au séminaire des Missions Etrangères. Minoré le 15 octobre 1893, sous-diacre le 21 septembre 1895, diacre le 29 février 1896, ordonné prêtre le 28 juin 1896, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Siam (Thailande) qu'il partit rejoindre, le 29 juillet 1896.

     

    Après deux jours de repos passés à Bangkok, M. Hospitalier fut désigné pour le Laos, par M. Aloys D'Hondt, provicaire du Siam, Mgr. Vey, étant rentré malade en France. Il fut envoyé à Bassac pour apprendre la langue, sous la direction de M.Arsène Couasnon. A la fin janvier 1898, il fut nommé à Oubon pour aider M. Georges Dabin.

     

    En 1899, détaché de la mission du Siam, le Laos fut érigé en vicariat apostolique et confié à Mgr. Cuaz. Le 3 septembre 1899, en l'église de N.D. du Rosaire à Bangkok, celui-ci reçut la consécration épiscopale des mains de Mgr. Vey, assisté de Mgr. Grosgeorge, vicaire apostolique du Cambodge, et de Mgr. Mossard, vicaire apostolique de la Cochinchine Occidentale. M. Hospitalier fit partie du personnel missionnaire de ce nouveau vicariat. En 1900, en l'absence de M.Dabin qui était allé à Hong-Kong pour la travailler à la fonte des caractères laotiens, il administra la chrétienté de Oubon, fondée en 1881, ainsi qu'une dizaine d'annexes situées jusqu'à 90 kms du centre.

     

    En 1901, il s'occupa des postes extérieurs, afin de préparer les néophytes à la grâce du Jubilé. En 1902, des agitateurs provoquèrent des bagarres à Oubon et sa région; les chrétientés dirigées par M. Hospitalier furent sérieusement menacées, mais ne subirent pas de dommages matériels appréciables. Pendant cette même année, au sud ouest dans la province de Jasunthon, à huit journées de cheval de Khorat, fut fondé le nouveau district de Ban-Se-song, dont M. Hospitalier devint le titulaire.

     

    En 1904, dans la région de Ban-Se-Song, M.Hospitalier eût à lutter contre une épidémie de choléra. Malgré cela, il fonda un nouveau village à Nong-Khon à six heures de cheval de Ban-Se-Song. Chaque néophyte construisit sa maison, et se tailla un petit domaine, en attendant qu'y soient élevées une chapelle et une petite résidence pour le missionnaire. En 1905, il y baptisa 28 adultes, voyageant par tous lers temps sur terre et sur eau, pour instruire ses catéchumènes.

     

    En 1907, M. Hospitalier rentra en France où il arriva le 10 septembre. Ayant quitté la mission et la Société, il rentra dans son diocèse et fut nommé desservant de Saint Jean de Cuculles, le 9 septembre 1908. Le 1er décembre 1910, il devint aumônier de la Jeunesse Chrétienne à Montpellier. Le 12 mars 1914, il eût en charge l'aumônerie de l'hôpital suburbain de cette ville. Le 18 septembre 1919, il fut fait chanoine de la Basilique Cathédrale de Montpellier. Le 1er octobre 1923, il quitta le diocèse de Montpellier.

     

    Il décéda le 9 janvier 1950.

     

    Références biographiques.

    AME 1896 p. 579, 1900 p. 131-33, 1906 p. 245, 1919-20 p.. 348-50-54-57-58.

    CR 1896 p. 331, 1900 p. 209, 1901 p. 222, 1902 p. 247-48, 1903 p-49, 1904 p. 240, 1905 p. 236, 1906 p. 223.

    • Numéro : 2219
    • Pays : Thaïlande Laos
    • Année : 1896