Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Félix FRISON (1862-1947)

Add this

    [1682]  FRISON Félix, naquit le 21 janvier 1862 à Argancy, hameau Rugy, dans le diocèse de Metz (Moselle). Entré tonsuré au Séminaire des Missions Étrangères le 12 septembre 1882, il fut ordonné prêtre le 27 septembre 1885, et partit le 2 décembre suivant pour la Cochinchine occidentale.

     

    En 1899, M. Frison se trouve chargé de postes qui comptent en tout 1455 chrétiens. Il enregistra alors 8 baptêmes d'adultes et 45 d'enfants païens, mais sa chrétienté de Bung vit se doubler le chiffre habituel de ses décès alors que celle de Batra vit le nombre de ses fidèles réduit du fait des émigrations motivées par le souci du "primum vivere". En 1901, il fit une rectification du chiffre de la population chrétienne de Mac-Bac, située dans le voisinage de celle de Tradong de la mission du Cambodge. La diminution de 500 chrétiens, en question, s'expliquait simplement par le va et vient règnant entre les deux postes et ce, à l'encontre souvent des prévisions du titulaire. Atteint par le choléra, la petite vérole et les fièvres éruptives, Mac-Bac, en 1903, vit mourir 241 chrétiens. Le fléau diminua d'intensité après une procession de Fête Dieu particulièrement solennelle. Les chrétiens tinrent aussi à faire, en l'honneur de la Ste Vierge, une procession qui parcourut les rizières, les arroyos et les berges aidant.

     

    En 1905, le grand souci du Père Frison est de fixer ses chrétiens au sol et d'arrêter une émigration qui contrarie son apostolat. Mac-Bac, qui était une des vieilles chrétientés de la mission, avait connu le Futur Bienheureux Marchand, comme réfugié au temps des persécutions. C'est de là qu'il était parti pour se rendre à Saigon, appelé par le chef des rebelles et de là à Hué. En 1935, cette chrétienté située sur les bords du Bassac comptait encore 4500 fidèles, après la division survenue. Cette même année amenait le centenaire du martyre du Bx. Marchand (20 nov.1835). À cette occasion furent célébrées avec solennité les noces d'or sacerdotales du Père Frison, sous la présidence de Mgr. Dumortier accompagné de 16 missionnaires et de 37 prêtres annamites. Pie XI avait accordé sa bénédiction. Au feu d'artifice nocturne, une foule de 10000 personnes prit part aussi à la joie familiale.

     

    Depuis 35 ans, le Père Frison occupait le poste. Il devait encore connaître les épreuves de la guerre, de l'occupation japonaise et de ses suites. En automne 1945, il se trouvait à Thudaumot, qui avait peu souffert, ce qui lui permit de reprendre pied facilement. C'est là qu'il mourut le 29 juin 1947 dans sa 86è année, la 62è de sa belle carrière apostolique, sans avoir jamais quitté sa mission.

     

     

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1907 p. 376. 1935 p. 115 (art). 1936 p. 92.

    CR 1885 p. 144. 1889 p. 169. 1899 p. 212. 1901 p. 165. 1903 p. 200. 1905 p. 177. 1910 p. 344. 345. 1914 p. 187. 1918 p. 134. 1922 p. 259. 1933 p. 161. 1936 p. 147sq. 1947 p. 372.

    BME 1928 p. 416. photo p. 384. 1930 p. 421. 1932 p. 300. 1933 p. 215. 1936 p. 2. photo p. 64.

    EC1 N° 290. 299. 455.

    • Numéro : 1682
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1885