Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Georges FRANÇOIS (1903-1952)

Add this

    FRANÇOIS Georges

    (1903 - 1952)

     

     

    [3534]  FRANÇOIS Georges naquit le 2 juillet 1903 à Lyon, Hôpital de la Charité, Pupille de l'Assistance Publique, mais fut incorporé au diocèse de Viviers (Ardèche). Entré au Séminaire des Missions Étrangères le 12 septembre 1931, il fut ordonné prêtre le 7 juillet 1935 et partit le 15 septembre 1935 pour Swatow.

     

    Placé sous la direction du Père Rivière, M. François fit de rapides progrès dans l'étude de la langue hakka et son curé escompta qu'il pourrait bientôt l'aider effectivement. Avertie dès le 22 août 1935 par une lettre personnelle de son nouveau Benjamin, la mission l'avait bien attendu avec intérêt. Plongé maintenant dans l'étude méthodique des 6 tons de la langue hakka, le jeune Père pouvait déjà distinguer entre les nasales résonnantes et les assourdies, les aspirations initiales et les médianes, et ce sans perdre aucunement son calme, se sachant en bonnes mains sous la maîtrise du Père Rivière.

     

    En juillet 1938, le Père François quitta le Père Rivière pour aller aider dorénavant le Père Veaux. En 1939, poussé par le zèle, il pratiqua le "vélo", coûte que coûte. Âgé de 74 ans, le Père Veaux souffrait de la cataracte et ses jambes lui refusaient peu à peu leurs services; alors tout bienvenu, son jeune vicaire se dévoua pour lui adoucir ses souffrances.

     

    En 1937, le Père François avait déjà exercé sa plume en confiant aux Annales des M.E. un article intitulé "Mission de Swatow, en tournée de confirmation" (p.205 à 211).

     

    Forcé de rentrer en France, le Père François débarquait de l'André Lebon à Marseille, le 11 mai 1949. En décembre de cette même année, il subit un traitement à l'hôpital. Une fois rétabli, il fut affecté à la mission de Malacca et s'embarqua le 6 mars 1951. À "Missionnaires d'Asie" (1951, p. 138 à 149) il adressa ses notes "Escale à Colombo". Seulement, l'état de sa santé l'obligea à rentrer de nouveau en France : le 6 mai 1952, il débarquait à Marseille. Dans la mission de Malacca, après quelque mois pour s'acclimater, il était devenu curé des Chinois à Kluang. Mais une fois de plus "L'homme propose et Dieu dispose". Presque subitement, le Père François devait mourir à Voreppe (Isère) le 21 juin 1952, des suites d'une hémiplégie.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1931 p. 177. 1935 p. 237. 1937 p. 205 (art.). 1940 p. 72.

    CR 1935 p. 241. 1936 p. 91. 97. 1951 p. 88. 1952 p. 64. 95.

    BME 1931 p. 616. 1935 p. 623. 665. 827. 1936 p. 203. 1937 photo p. 508. 1938 p. 541. 1939 p. 131. 1950 p. 135. 1951 p. 261. 318. 639. 1952 p. 425. 512. 1953 p. 51.

    ECM juillet 1943 p. 351.

    MDA 1951 p. 138-149.

    EC1 N°  223. 318. 321. 469. 476. 494. 495. 519. 522.

     

    • Numéro : 3534
    • Pays : Chine Malaisie
    • Année : 1935