Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Esprit Marie FLORENS (1762-1834)

Add this

    [274]. FLORENS, Esprit-Marie-Joseph, vicaire apostolique du Siam, né le 4 juin 1762 à Lagnes (Vaucluse), fit une partie de ses études théologiques dans la petite communauté d’Issy, d’où il entra, le 19 décembre 1785, au Séminaire des M.-E.

    Ordonné prêtre en 1786, il partit le 20 janvier 1787 pour le Siam. Il fut tout d’abord chargé du district de Chantaboun­ ; en 1790 ou 1791, le nombre des missionnaires étant réduit à trois, Mgr Garnault lui laissa le soin de ce district, tout en l’appelant à Bangkok et en lui donnant l’administration de la paroisse Sainte-Croix­ ; entre les deux postes, par mer, on comptait environ une douzaine de jours de voyage. Outre les devoirs ordinaires du ministère, il s’occupa de quelques élèves qui étaient déjà allés ou qui devaient aller au Collège général. A Chantaboun, en 1796, il acheta un terrain pour y construire une église­ ; cette petite propriété lui fut prise, en 1809 ou 1810, par un des frères du roi du Siam.

    En octobre 1810, en vertu de la bulle de Pie VI, du 23 juillet 1798, Mgr Garnault le désigna pour lui succéder. Celui-ci étant mort le 4 mars 1811, l’élu alla se faire sacrer évêque de Sozopolis, le 12 avril 1812, en Cochinchine, à Tho-duc ou à Covuu, par Mgr Labartette. Avant de rentrer à Bangkok, il passa par Pinang, et approuva de nouveau l’établissement du Collège général dans cette île. Nous le trouvons encore à Pinang pendant les années 1818 et 1819, travaillant à la paroisse et au Collège. En 1820, il retourna à Bangkok­ ; il y eut des difficultés avec les Portugais qui avaient demandé des prêtres à l’archevêque de Goa.

    Il y fit construire l’église de l’Assomption, et peu à peu reçut enfin de France quelques collaborateurs.

    Par un décret du 22 septembre 1827, le Pape Léon XII lui donna juridiction sur Singapore. Ce décret devait être confirmé par celui de Grégoire XVI, du 3 janvier 1840.

    En vertu du bref Quum sicut nobis (Jus Pont. de Prop. Fid., iv, p. 688) du 5 février 1828, l’évêque choisit B. Bruguière pour son coadjuteur, le sacra en 1829, l’envoya à Singapore, et quelque temps après consentit généreusement à le laisser partir pour la Corée. Il le remplaça en 1833 comme coadjuteur par Courvezy.

    Il travailla à recouvrer l’emplacement de l’ancienne église de Juthia, accepta la charge d’une partie de la mission du Cambodge et du Pégou, envoya J.-P. Barbe dans ce dernier pays, et J.-B. Boucho chez les Nias.

    Le 30 mars 1834, il mourut à Bangkok, et fut enterré dans l’église Sainte-Croix. Sa carrière offre un bel exemple de persévérance et de zèle apostoliques­ : pendant près de 30 ans, il n’est aidé que par six ou sept prêtres indigènes et par un ou deux missionnaires français­ ; pendant quelques années même, il est le seul missionnaire européen au Siam, et il maintient les postes du vicariat­ ; dès qu’il a reçu quelques nouveaux ouvriers, il ne craint pas d’accepter de nouvelles charges, et il envoie ses collaborateurs porter sur des terres encore complètement infidèles la connaissance de la vraie religion. Son esprit d’humilité et de pauvreté était très grand.

    Armes.

    — Croix tréflée accompagnée de 3 étoiles mal ordonnées, le tout sans émaux, posé sur un cartouche accompagné des attributs.

    Notes bio-bibliographiques.

    — C.-R., 1910, p. 209.

    — N. L. E., viii, p. 338.

    — A. P. F., i, 1822-25, n° vi, pp. 59, 61­ ; ii, 1826-27, pp. 294, 316­ ; iii, 1828-29, p. 264­ ; iv, 1830-31, p. 219­ ; v, 1831-32, pp. 49, 141­ ; viii, 1835-36, pp. 96, 100, 104, 331, 592.

    — A. M.-E., 1913, p. 93.

    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — Descrip. du roy. Thai, ii, pp. 287 et suiv. — Lett. à l’év. de Langres, pp. 307 et suiv., 314, 473. — La Franc. pont., ii, p. 672.

    Collect., 18 mars 1817­ : n° 1735­ ; 4 mai 1817­ : n° 1327­ ; 13 mai 1817­ : n° 323­ ; 1819­ : nos 543, 1537­ ; 26 juin 1820­ : nos 1700, 1928­ ; 9 déc. 1822­ : n° 1371­ ; 2 juill. 1827­ : n° 1739­ ; 9 sept. 1827­ : n° 1906­ ; 23 juin 1830­ : nos 415, 1921.

    Portrait.

    — Peint à l’huile, envoyé par Mgr Courvezy, est au Séminaire des M.-E.

    — A. P. F., viii, 1835-36, p. 333.

    • Numéro : 274
    • Pays : Thailande
    • Année : 1787