Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Clément FAVRE (1878-1953)

Add this

    [2754]  FAVRE Clément, Adolphe, est né le 12 août 1878 à Mégevette, au diocèse d'Annecy (Hte Savoie). Il entre aux Missions Étrangères le 5 septembre 1900 et est ordonné prêtre le 21 juin 1903. Il part le 11 novembre 1903 pour le Kouangtong. Il est incorporé à la mission de Swatow en 1914.

     

    De 1904 à 1926, il se montre excellent missionnaire, faisant dans la région de Pou-Nen de nombreuses conversions de païens. Il donne de nombreux baptêmes, construit des chapelles et des églises. En 1918, il compte 1800 chrétiens, alors qu'en 1903, il y en avait seulement 900. En 1924, cependant, le Père Favre note que depuis 12 mois, il a beau courir par monts et par vaux, il ne récolte que 15 baptêmes.

     

    En 1926, à Mi-Ho, six soldats entrent dans l'église alors que le Père Favre officie. Ils se mettent à causer à haute voix. Le Père les prie de s'asseoir et de garder le silence. Ils sortent sans rien dire. Mais ils reviennent bientôt au nombre d'une trentaine et envahissent l'église en criant : "À bas l'impérialisme. Tuons le diable d'étranger." Ils se ruent sur le missionnaire, qui essaie de se protéger de son mieux des coups, et parvient à sortir de l'église. Soudain, un coup asséné sur la tête le renverse. Les brutes sont pour l'assommer, quand survient heureusement un officier qui les disperse à coup de cravache et sauve ainsi la vie du missionnaire. Celui-ci doit aller à Hongkong se faire soigner de nombreuses contusions et d'une côte enfoncée. Il revient dans sa région où règnent l'agitation et la précarité. Il doit donner des "assurances" énormes à une bande de voleurs, qui réclament 1500 piastres.

     

    En 1927, il succède au Père Le Corre à Tchao Tchéou. En 1928, il célèbre ses noces d'argent, entouré de nombreux chrétiens. Le 23 septembre de cette même année, il assiste aux noces d'or du Père Vaquerez, à l'église St Joseph de Swatow. En 1930, il se dépense pour faire délivrer le Père Waguette, prisonnier à Swatow. Après de vaines et coûteuses démarches à Swabué, il doit écrire au chef des communistes qui fixe une rançon, payée le 20 août. Le 21 août, le Père Waguette sort de prison après 5 mois de détention. Quant à lui, il est l'objet de nombreuses tracasseries de la part du Bureau de l'Instruction Publique, ce qui lui donne des craintes pour l'avenir de ses écoles.

     

    De juillet 1932 au 17 août 1933, il se repose et se soigne en France. Puis il revient à Swatow. Cette année-là, deux de ses chrétiens sont soumis à la torture, dans le but de leur faire avouer qu'ils sont communistes. Le Père s'occupe de nombreux néophytes, prêche des retraites, instruit les catéchumènes et fait des conversions. Il désire également instituer des pèlerinages. Alors, en 1936, avec le Père Desruelle, il organise un pèlerinage à Notre Dame de Lourdes, à Chao-Chow.

     

    En juin 1938, c'est le bombardement japonais du camp d'aviation de Chao-Chow. En juillet, il n'en construit pas moins une salle de catéchisme sans redouter les avions japonais, et il construit également une école digne de cette grande ville, qui s'ajoute à d'autres bâtiments groupés autour de la superbe église de Notre Dame Auxiliatrice, dont la protection se fait sentir le 21 juin 1939, lors de la prise de Chao-Chow par les Japonais. Malgré quelques dégâts, tout resta calme, tandis que les chrétiens et les catéchumènes s'étaient dispersés en dehors de la ville. Le Père Favre continua son travail missionnaire, en dépit des "guérilleros".

     

    En 1948, on compte plus de 800 élèves à l'école primaire. En novembre 1952, le Père Favre se trouve encore à Swatow avec Mgr. Vogel, le Père Le Corre et le Père Desruelle. Mais les missionnaires ne sont plus libres. Dès le 10 mars 1945, Mgr. Vogel, le Père Favre et 5 missionnaires ont été internés par les Japonais. En 1952, le Père Favre est séquestré à Swatow dans une sacristie. C'est là qu'il meurt, le 15 mars 1953, en vrai martyr et témoin du Christ.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1904 p. 62. 189. 1923 p. 180 (art). 1931 p. 21. 24. 1938 p. 270. 1940 p. 93.

    CR 1903 p. 307. 1904 p. 139. 1907 p. 151. 1908 p. 122. 1909 p. 132. 1910 p. 132. 1913 p. 165. 1916 p. 95. 1918 p. 54. 1920 p. 41. 1921 p. 64. 1922 p. 77. 1923 p. 96. 1924 p. 67. 68. 101. 1925 p. 78. 1926 p. 81. 84. 1927 p. 78. 79. 1928 p. 85. 1929 p. 113. 1930 p. 121. 132. 1934 p. 100. 103. 1936 p. 97. 284. 1938 p. 100. 1939 p. 93. 1948 p. 56. 1953 p. 88.

    BME 1924 photo p. 115. 1925 p. 112. 640. 703. 1927 p. 253. 1928 p. 493. 680. 1930 p. 639. 641. 1931 p. 372. 449. 905. 1932 p. 458. 724. 1933 p. 374. 569. 645. 697. 1934 p. 272. 420. 868. 1935 p. 595. 665. 805. 1936 p. 201. 541. 589. 617. 820. 1938 p. 474. 541. 759. photo p. 518. 1939 p. 567. 726. 796. 1940 p. 692. 1941 p. 265. 726. 1952 p. 501. 645. 770. 1953 p. 323. 1957 p. 573.

    ECM sept. 1942. 1943 p. 351. 1945 p. 192.

    MDA 1951 p. 30. 95.

    MC 1918 p. 472. 523. 526. 1920 p. 260. 1922 p. 234. 236.

    EC1 N°  60. 247. 248. 267. 269. 270. 536.

     

    • Numéro : 2754
    • Pays : Chine
    • Année : 1903