Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alphonse FARGETON (1878-1936)

Add this

    [2626] Fargeton Alphonse-Marie-Edme est né le 28 Septembre 1878 à Dijon , paroisse St. Pierre(Côte d'Or ). Entré laïque au séminaire des ME. le 15 Septembre I897, il fut ordonné prêtre le 22 Juin 1902 et partit le 26 Juillet suivant pour !a Birmanie Méridionale.

    De 1904 à I905, M. Fargeton fit ses premières armes à Dambi. En 1905 & I906 , il fut chargé de l'église de St. André, de Tailaindat, Yabouk & Yandoon sur la rive occidentale du Pan-lang, bras de l'Irawaddi. En 1906, il passa parmi les Carians de Myaung-mya. Dans ce district important, il est assisté en 1907 par le . P. Mourlanne et le P. Raphaël et enregistre 4000 fidèles et 12 conversions de païens, mais signale aussi la dégradation morale causée par l'usage de l'opium et la passion. du jeu. En 1909, il signale aussi les nombreux décès causés par la choléra en même temps qu'une meilleure pratique des devoirs religieux parmi ses ouailles arrivées au chiffre de 4167. A Chantamaundi, il a ouvert une école. En 1912, les espoirs qu'il avait fondés sur sa chrétienté de Chaungzauk se réalisèrent. Le lundi de Pâques, après la bénédiction de la chapelle, et la célébration de la Ste. Messe, il baptisa 13 catéchumènes, ce qui lui donna un total de 33 conversions pour l'année. À Thingangon aussi une chapelle fut édifiée en l'honneur de la Ste Vierge, 84 enfants reçurent le baptême, dont 65 prirent sans tarder leur vol pour le Ciel.

    En 1913, Mgr. Cardot donna 116 confirmations à Muaunguya, il y eut un Congrès, la bénédiction de l'école des Soeurs, là création d'une Caisse de secours Mutuels et la conversion de 11 païens. En 1916, le P. Fargeton. continue à veiller sur ses chers Carians avec intelligence. Il constate que la Communion est de plus en plus .en honneur dans bon nombre de chapelles secondaires. Les difficultés rencontrées auprès de plusieurs villages apostats ne sont point faites pour ralentir son activité. En 1917, il cite un cas typique de l'héroïsme dont peuvent être capables de récents convertis du paganisme parmi les Carians.

    Fatigué par ses travaux et éprouvé. dans sa santé, le P. Fargeton dut aller quérir en France de nouvelles forces. Rentré en Birmanie, il termina la construction d' un magnifique couvent destiné à abriter des vocations religieuses consacrées à l'éducation et l'enseignement des jeunes filles. En 1923, il dut revoir de nouveau la France et y soigner sa gorge à la faveur de l'hiver. En 1924, il revît la Birmanie, le 20. Novembre; il fut appelé à diriger 1a léproserie de Kemmendine près de Rangoon. Pendant la retraite de 1927, une fièvre persistante l'obligea à un séjour à l'hôpital, mais le 22 Juin il put célébrer ses noces d'argent à la léproserie qui comptait alors 186 malades , et qu'il lui fallut rebâtir complètement en y ajoutant pour les incurables son " Bishop Bigandet's House for Incurables" .établissement plus officiel que la léproserie elle même qui va devenir une grosse charge pour lui. Il faut noter ici, du reste, qu'ingénieux, le P. Fargeton tenait toujours à faire beau et bon. En 1926, le Gouvernemerit anglais lui accorda la médaille d'Or du K.I.H, pour reconnaître ses mérites. C'était la première fois qu'un pareil honneur était décerné à un missionnaire de Birmanie. Le gouvernement lui-même envoya un télégramme de félicitations à l'heureux bénéficiaire . En 1929, le vice roi des Indes, Lord Irving lui remit personnellement la Décoralion dans un "Garden Party" et le félicita en excellent français pour l'oeuvre admirable à laquelle il avait consacré sa vie: "Oeuvre toute de dévouement et de charité envers les pauvres lépreux et les misérables incurables."

    En I930, le P. Fargeton compte 300 lépreux, qui reçoivent les soins des soeurs Franciscaines. Rentré en France, en 1934, il subit à Dijon, une opération de l'appendicite. La même année il revoit. Rangoon, puis va. remplacer le P. Chevalier à la paroisse Ste. Marie de Moulmein, mais en 1935, il lui fallut de nouveau rentrer en France, déprimé qu'il était par le climat, et cela malgré son attachement à tant d'oeuvres auxquelles il s'était dévoué. Ce fut sa montée au Calvaire qui se termina par la mort à Dijon le 16 Avril 1936, dans la 58° année de son âge et la 34° .de sa vie apostolique. "Pater eram pauperum:_ (Job. XXIX. 16 ) .

     

    Références biographiques:

     

    AME 1902 p. 326. 1912 p. 208, 271, 274. 1928 p. 212. 1929 p. 75, 76. 1936 p. 142

    CR 1902 p. 301. 1907 p. 240. 1909 p. 211. 1911 p. 213, 214. 1912 p. 257. I913 p. 262. 1915 p 127. 1916 p. 148. 1917 p. 120. 1919 p. 96, 97, 99. 1921 p. 112. 1928 p. 141. 1929 p. 181. 1930 p. 205. 1936 p. 234, 336

    BME 1923 p. 525. 1924 p. 125. 1925 p. 56, 175. 1927 p. 57, 188, 516. 1928 p. 442, 504. 1929 p. 59, 184, 185. 1930 p. 81. 1932 p. 479, 557, 558, 887, 959. 1933 p. 876. 1934 p. l39, 820. 1935 p. 819. 1936 p. 388+

     

    EC1 21. 22. 35. 40. 43. 74. 170. 184. 189. 231. 241. 251. 274 . 321. 335+. .

     


     


     

     

    • Numéro : 2626
    • Pays : Birmanie
    • Année : 1902