Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph BRUN (1876-1942)

Add this

    Joseph, Emile, Auguste BRUN naquit le 21 juillet 1876, à Saint-Just-d'Avray, diocèse de Lyon, département du Rhône. Il fit ses études secondaires au petit séminaire de Saint Jodard. Il reçut la tonsure le 6 juin 1895.

     

    Le 12 septembre 1896, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Minoré le 26 septembre 1897, sous-diacre le 23 septembre 1899, diacre le 18 mars 1900, ordonné prêtre le 24 juin 1900, il reçut sa destination pour le service des Procures, et partit le 1 août 1900 comme sous-procureur à la procure de Hong-Kong.

     

    M. Joseph Brun se dévoua sous ses formes les plus modestes à la procure de Hong-Kong avec une charité pleine de délicatesse et de prévenance, rendant à la Société tous les services qu'elle avait le droit d'en attendre, et cela, malgré la maladie, en 1901 et 1902, de M.Martinet, procureur général. Celui-ci ayant démissionné en février 1903, M. Joseph Brun travailla alors sous la direction de M. Léon Robert, nouveau procureur général.

     

    En 1912, M. Joseph Brun quitta le service des Procures et la Société des Missions Etrangères pour entrer à la Trappe de Notre Dame de Consolation, à Yang-kia-pin, près de Pékin. Il prit le nom de Dom Louis Brun; ayant une grande expérience et une bonne connaissance de la Chine religieuse, il fut élu Abbé de la Trappe en 1921.

     

    Le 15 août 1923, depuis l'Abbaye de N.D.de Sept-Fons, en France, Dom Louis Brun adressa une lettre aux vicaires apostoliques de Chine, leur proposant l'établissement d'une "Œuvre de Prière pour les Missions de Chine" qu'il fit approuver par le Pape. En 1925, dans le diocèse de Nagasaki, les membres associés à cette Œuvre étaient nombreux à prier pour les missions de Chine et du Japon. Pour les aider, il lança un bulletin mensuel auquel il donna le titre : "L'Extrême Orient au Sacré-Cœur" !.

     

    En 1924, Dom Louis Brun se rendit au Japon, et à Hakodaté, il fit la visite canonique du monastère cistercien de Notre Dame du Phare où le premier religieux cistercien japonais, originaire de Nagasaki et descendant d'anciens chrétiens fut élevé à la dignité sacerdotale. Il visita ensuite le monastère des Trappistines de Notre Dame des Anges.

     

    Au Chapitre Général de 1938, il présenta sa démission, qui ne fut effective qu'en 1941, lors de la visite régulière faite à Notre Dame de Consolation, par Dom Benoit, Abbé de Tobetsu (Hakodaté). Dom Alexis Baillon élu comme Abbé, lui succéda.

     

    Dom Louis Brun décéda en 1942. On apprit sa mort par une lettre du Ministère des Affaires Etrangères de l'Etat Français.

     

     

    Références biographiques

    AME 1900 p. 252.

    CR 1900 p. 264, 1924 p. 20, 1925 p. 8.

    • Numéro : 2516
    • Pays : Chine
    • Année : 1900