Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre BOUYSSOU (1872-1949)

Add this


    [2184]  BOUYSSOU Pierre, Joseph, est né le 26 mars 1872 à Villeneuve, dans l'Aveyron, diocèse de Rodez, fils de Pierre Bouyssou et de Marie Vazillières.

     

    Entré laïque au Séminaire des Missions Étrangères le 1er septembre 1891, il y est ordonné prêtre le 30 juin 1895 et, destiné à la Corée, part de Paris le 15 août pour arriver à Séoul le 14 octobre 1895.

     

    En 1896, il est chargé d'un nouveau poste, détaché de celui de "la province du Kang-won-Nord", qui a son centre à I-chon et pour responsable le Père Dutertre. Le nouveau poste qui échoit au jeune Père Bouyssou a également son centre dans l'arrondissement de I-chon, mais au canton de Nak-yang, village de Sam-po-ri, au lieu-dit Po-nai. Ce nouveau district recouvre une petite partie du nord et de l'ouest de la province du Kang-won, mais s'étend sur tout l'est de la province du Hoang-hai, avec notamment les arrondissements de Kok-san, Sou-an et Sin-kyé, où le Père Le Gendre a résidé en 1893-94, avant d'aller s'occuper de la région de Pyong-yang. Le Père Bouyssou a alors 300 chrétiens répartis en 7 dessertes, dont deux dans l'arrondissement de I-chon et cinq dans l'arrondissement de Sin-kyé. En 1896, il recueille 67 baptêmes d'adultes. En 1902, lors de sa visite pastorale, Mgr. Mutel peut constater un accroissement du nombre des chrétiens. En 1903, le Père Bouyssou baptise un vieillard qui, depuis 30 ans, suppliait le Seigneur de ne pas l'abandonner. En 1907, il lance parmi ses fidèles une souscription en vue de la fondation d'une école primaire; la souscription a un grand succès, mais la difficulté est de recruter des maîtres compétents. En 1910, son district compte 20 dessertes, dont deux dans la province du Kang-won et 18 dans celle du Hoang-hai, soit 8 dans l'arrondissement de Sin-kyé, 5 dans celui de Kok-san, et 5 dans celui de Sou-an, avec au total 1869 chrétiens.

     

    En 1914, a lieu la bénédiction de l'église que le Père Bouyssou a édifiée à Po-nai, là où il a sa résidence. En 1922, par suite de l'émigration d'un bon nombre de chrétiens, le district du Père Bouyssou n'a plus que 15 dessertes, toujours 2 dans la province du Kang-won et toujours 8 dans l'arrondissement de Sin-kyé, mais seulement 1 dans celui de Kok-san et 4 dans celui de Sou-an, et ne compte plus que 1774 chrétiens. Mais, avant de quitter son poste de Po-nai en 1928, le Père Bouyssou pourra le diviser deux fois. En effet, en 1925, un nouveau poste comprenant les deux arrondissements de Kok-san et Sou-an est crée à Sa-chang, dans l'arrondissement de Sou-an. Puis, en 1928, un autre poste est créé dans l'arrondissement de Sin-kyé, à Sam-cha-dong.

     

    En 1928, le Père Bouyssou est transféré à Ha-ou-hyen, un trou de campagne comme il en existe à cette époque, à mi-chemin entre Séoul, capitale du pays, et Su-won, chef-lieu de la province du Kyong-ki. Le poste de Ha-ou-hyen a été fondé par le Père Chapelain en 1900 et a eu comme titulaire, à la suite du Père Chapelain, les Pères Le Gac et Perrin et un prêtre coréen. Comprenant 4 ou 5 arrondissements situés au sud de Séoul, ce poste a 1.600 chrétiens, dont la grande majorité dans l'une ou l'autre des 16 dessertes qu'il comporte. Comme église, le Père Bouyssou dispose d'une chaumière qui mesure 60m2. Au chef-lieu du poste, se trouve une école qui a été fondée par son prédécesseur, mais le Père Bouyssou décide sa fermeture, pour des raisons financières, malgré son utilité évidente pour la lutte contre l'analphabétisme. Lorsqu'il la quitte en 1930, cette paroisse est supprimée et rattachée à celle de la ville de Su-won.

     

    En 1930, le Père Bouyssou devient professeur au Grand Séminaire de Séoul; il s'occupe aussi de l'orphelinat que les Soeurs de St Paul de Chartres ont dans les environs, ainsi que des chrétiens de la desserte locale, desserte qui dépend de la paroisse de Yak-hyen, ou paroisse de Séoul-hors-les-murs, jusqu'à ce que, ayant donné sa démission de vicaire apostolique de Séoul en 1942, Mgr. Larribeau vienne s'y établir et que cette desserte devienne une paroisse. En 1936, le Père Bouyssou devient directeur spirituel des élèves du Grand Séminaire. En 1942, il abandonne toutes ses fonctions au Séminaire et se retire sur place.

     

    En 1948, ses jambes lui refusant tout service, le Père Bouyssou se retire à l'hôpital Sainte Marie, y est soigné par les Religieuses coréennes de St Paul de Chartres et y ait dans une entière immobilité. Après avoir reçu l'Extrême-onction le 19 mars, il semble retrouver quelque vigueur, mais il n'est pas question pour lui de se rendre à Taejon lorsqu'y est érigée, en juin 1948, une préfecture-apostolique confiée à l'administration de Mgr. Larribeau et aux missionnaires MEP jusque-là attachés aux vicariats de Séoul et Taegu. Du reste, Mgr. Paul No-ki-nam, vicaire apostolique de Séoul depuis 1942, tient à garder près de lui le Père Bouyssou, qu'il considère comme son "père spirituel" et qui, depuis sa première communion jusqu'à son ordination sacerdotale, et même ensuite, a été pour lui un véritable père. Le Père Bouyssou ne peut plus célébrer la messe depuis 1948, mais ne cesse de donner l'exemple d'une admirable résignation.

     

    Finalement, il s'éteint le 14 juillet 1949, à l'âge de 77 ans, dans la 54è année de son séjour dans une Corée qu'il n'avait jamais quittée. Mgr. No voulut lui témoigner son filial dévouement en célébrant la messe de funérailles et l'absoute le 16 juillet 1949, et en accompagnant ses restes jusqu'au cimetière de la mission au quartier de Yong-san.

     

    Références bio-bibliographiques

    AME 1895 p. 388. 1911 p. 212.

    CR 1895 p. 332. 1897 p. 37. 1900 p. 51. 1902 p. 69. 1903 p. 53. 1904 p. 372. 1907 p. 65. 73. 1908 p. 44. 1913 p. 57. 62. 1914 p. 21. 1915 p. 218. 1922 p. 23. 1923 p. 29. 1924 p. 25. 1925 p. 27. 1932 p. 37. 1933 p. 25. 1936 p. 26. 1948 p. 11. 1949 p. 21. 22. 244.

    BME 1922 p. 565. 1932 p. 196. 1936 p. 436. 1949 p. 96. 105. 362. 600. 628. 1950 p. 440. 1939 p. 113.

    ECM 1943 p. 320.

    EC1 N°  471.

     

     

    • Numéro : 2184
    • Pays : Corée
    • Année : 1895