Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François BOUGAULT (1882-1941)

Add this

    [2992]  BOUGAULT François, Jean, Marie, est né le 6 août 1882 à Guitté, hameau de Beaumenaie, diocèse de St Brieuc (Côtes du Nord). Entré minoré au Séminaire des Missions Étrangères le 15 septembre 1906, il fut ordonné prêtre le 14 mars 1908 et partit le 22 avril suivant pour le Yunnan.

     

    Au témoignage de Mgr. Derouineau, le Père Bougault fut véritablement l'Apôtre des Miao (= les Méo du Tonkin).

     

    Quand, en 1908, il arriva à Lotoke, le centre d'un district du Sud-est de la province du Yunnan, le nombre des baptisés ne dépassait pas 66 dans ce poste seul. En 1904, tout le district en avait compté près de 5.000, et en 1920 il fut divisé; en 1941, Lotoke seul aura 1.871 néophytes, celui de Feidzouke 1.178.

     

    Le Père Bougault jouissait d'une heureuse influence dans la région. C'est grâce à son intervention que le Père Letourmy, son confrère, retenu captif pendant quarante jours, fut délivré le 19 mars 1941, sur l'ordre du gouverneur de Yunnanfu.

     

    Mais, le 12 août suivant (1941), le Père Bougault, atteint lui-même d'une typhoïde contractée au service des Miao, rendait son âme à Dieu. En réalité, il est tombé victime de son dévouement, à la suite d'une tournée de trois semaines, au cours de laquelle il avait entendu 500 confessions, et il a succombé à la fièvre, après avoir reçu les derniers sacrements, à l'hôpital français de K'ai Yuen, le 12 août, vers 23 h45. La Très Sainte Vierge, qu'il aimait tant, semblait être venue le chercher pour célébrer auprès d'Elle la belle fête de l'Assomption.

     

    Sa mort à 59 ans, dans la 35 année de sa carrière apostolique, fut une grande perte pour la mission d'où seule la mobilisation l'avait arraché pour un temps. Tant de zèle déployé par lui l'ont fait beaucoup regretter de ses confrères et de ses ouailles, dont il était bien le Père. Il n'avait qu'à commander, il était obéit immédiatement. Une fois décédé à l'hôpital du Chemin de Fer à K'ai Yuen, ses chrétiens voulurent l'avoir auprès d'eux, tant il avait travaillé pour eux. En 33 ans effectifs de mission, il baptisa quelque 4.400 néophytes.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1908 p. 243.

    CR 1908 p. 144. 287. 1910 p. 112. 1912 p. 146. 1913 p. 145. 146. 1918 p. 46. 1919 p. 47. 48. 1920 p. 34. 1924 p. 55. 1926 p. 67. 1927 p. 64. 1929 p. 89. 1931 p. 97. 98. 1932 p. 105. 106. 1934 p. 73. 1935 p. 75. 1937 p. 79. 1939 p. 73. 1947 p. 348.

    BME 1922 p. 437. 1924 p. 392. 1926 p. 508. 706. 1928 p. 689. 1929 photo p. 496. 1930 p. 809. 1931 p. 64. 1932 p. 44. 147. 151. 291. 1933 p. 534. 617. 695. 1934 p. 711. 787. photo p. 357. 1937 p. 722. 880. 1938 p. 45. 113. 131. 181. 254. 333. 755. 1939 p. 46. 1941 p. 100. 176. 261. 262. 329. 617. 683. 685. 714. 1948 p. 345.

    ECM 1941 p. 23 (oct.).

    MC 1941 p. 109. 1942 p. 47. 1948 p. (?).

    EC1 N°  220. 232. 233. 234. 429.

     

    • Numéro : 2992
    • Pays : Chine
    • Année : 1908