Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Antoine BOISSIÈRE (1874-1952)

Add this

    Antoine BOISSIERE naquit le 18 mai 1874, à Vernassal, diocèse du Puy-en-Velay, département de la Haute-Loire.

     

    Le 10 septembre 1895, il entra, laïque, au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 25 septembre 1897, minoré le 24 septembre 1898, sous-diacre le 23 septembre 1899, diacre le 10 mars 1900, ordonné prêtre le 24 juin 1900, il reçut sa destination pour le diocèse de Coïmbatore qu'il partit rejoindre le 25 juillet 1900.

     

    De 1900 à 1902, il fit sa formation missionnaire à Coïmbatore. En 1903, il travailla à Pottiarpet, et en 1904, dans le district Ste Marie à Ooty (Ootacamund). En 1905, envoyé au nord-est du centre du diocèse, il eut en charge la paroisse de Karamattampathy, ancienne résidence des vicaires apostoliques du Coïmbatore; assez satisfait de ses chrétiens, il constatait cependant que quelques néophytes quittaient son district; mais la communauté paroissiale du petit village de Somanur lui donnait quelques soucis.

     

    En 1907, il fut chargé du district de Pollachy, ville au sud est de Coïmbatore.Il résumait ainsi ses premières impressions: " Dans ce nouveau district, il y a encore peu de chrétiens, et cependant pour les visiter tous, il m'a fallu multiplier les marches et les contre-marches. Le district mesure 70 milles du nord au sud et presque autant de l'ouest à l'est… Les protestants sont déjà solidement installés sur les points importants d'Annamaley et de Maleyandi où ils ont deux écoles prospères..Mais nous les avons devancés sur les montagnes où nous aurons bientôt une station.."

     

    En 1908, à Pollachy, la caste des Chattis lui donna huit baptêmes. "Oh ! quand donc viendra, s'écrie-t-il, le temps où les "Gavounders", cette belle caste de propriétaires si nombreux ici, abandonnant leur large salapa (turban), voudront ils goûter dans mon église, le bonheur incomparable de s'agenouiller devant Dieu !."

     

    En 1909, prenant la succession de M. Gudin, M. Antoine Boissière fut envoyé à Gudalur dans les plantations et les forêts du Whynaad, et travailla chez les "Kurumbers". Sa chrétienté se composait surtout de parias pauvres travaillant dans les plantations de thé, de café et de caoutchouc. Il resta dans ce poste jusqu'en 1914.

     

    De 1915 à 1921, il travailla à Mettur, puis, de 1922 à 1928, à Ooty, (Ootacamund), district du Sacré-Cœur. Il partit à Nazareth (Hong-Kong), où il resta de 1929 à 1934. De retour dans sa mission, en 1935, il fut nommé aumônier du couvent de Coïmbatore et exerça cette charge jusqu'en 1940. Sa connaissance de la langue tamoule était parfaite.

     

    Par un décret de la S.C. de la Propagande du 13 février 1940, la section des Nilgiris de l'ancien diocèse de Coïmbatore fut réunie au nouveau diocèse de Mysore. Le nouveau diocèse de Coïmbatore, plus petit que l'ancien, fut cédé au clergé autochtone, et Mgr. Oubagaraswamy, curé de la cathédrale de Pondichéry en devint le premier évêque autochtone.

     

    Vers septembre 1940, MM. Charles Chervier et Antoine Boissière quittèrent Coïmbatore, montèrent dans les forêts du Kollegal, et établirent leur résidence à Talavadi. Vers décembre 1940, M. Antoine Boissière fut obligé de quitter Talavadi, pour prendre du repos au sanatorium Saint Théodore au Nilgiris, ensuite il alla à Kotagiri pour remplacer M.Louis Petite, et exercer la charge d'aumônier des Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie établies en cette ville.

     

    C'est dans ce dernier poste que, au milieu de la nuit du 1 au 2 juin 1952, M. Antoine Boissière fut assassiné par un jeune homme catholique qui venait de sortir de prison, après neuf mois de détention, pour vol à l'aumônerie du couvent, l'année précédente. Mgr. Feuga présida les obsèques et la dépouille mortelle de M.Antoine Boissière repose dans le cimetière du sanatorium Saint Théodore, à quelques milles de Kotagiri.

     

     

     

     

     

     

    • Numéro : 2499
    • Pays : Inde Chine
    • Année : 1900