Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Émile BENOÎT (1906-1962)

Add this

    [3444] BENOÎT Émile, Edouard, est né le 31 janvier 1906 dans la paroisse de Saint-Benoît-Labre à Lille (Nord). Il fit ses études primaires à l'école paroissiale, et ses études secondaires au Collège des Assomptionistes de Louvain. Entré laïc aux Missions Etrangères le 13 septembre 1924, il est sous-diacre en septembre 1930, diacre en décembre, prêtre le 29 juin 1931 et part pour Fukuoka le 7 septembre suivant.

     

    Il étudie le japonais et s'initie au ministère à Moji, mais dès 1932, il tombe malade ; il séjourne 18 mois à l'hôpital et subit une opération au pied. En 1934, il est placé au Petit Séminaire ; l'année suivante, il est curé de la Cathédrale et se propose d'intensifier l'apostolat auprès des jeunes, des païens et des malades. Il organise le pélerinage des Martyrs, à Nagasaki. Mais en 1936, il est nommé supérieur du Petit Séminaire. Pendant les vacances de 1938, il visite la Mandchourie et la Corée. Revenu au Japon, il retombe malade et doit quitter le Séminaire ; il va se reposer à Yobuko, mais sans résultat. Aussi, quitte-t-il Fukuoka pour la France en février 1939. La guerre et l'occupation le surprennent à la résidence de Lille. Il y restera jusqu'à la libération, exerçant avec zèle le ministère de la prédication.

     

    En 1946, il se croit suffisamment guéri et le 5 novembre, il s'embarque pour le Japon, et rejoint Moji. Au début de 1948, il est nommé vice-supérieur régional, puis supérieur le 7 décembre 1948. Mais l'année suivante, la maladie le reprend, compliquée de crise d'asthme et d'urémie. Le 2 mars 1950, il donne sa démission et à la fin du mois, il revient en France par avion.

     

    Arrivé à Paris le 2 avril 1950, il fait un stage à l'hôpital, prend quelque repos dans le Nord, puis devient aumônier du pensionnat du Sacré-Coeur à Bondues (Nord), de la fin 1950 à avril 1955. Sa santé l'oblige à faire un séjour à Voreppe du 11 avril 1955 au 4 septembre 1955. Il reprend peu après son poste d'aumônier à Bondues, jusqu'en novembre 1957. Il se retire alors chez sa soeur, à Lambersart. C'est là qu'il meurt, le 6 août 1962, après une longue et douloureuse maladie.

     

     

     

     

     

    Références biographiques

    AME 1931 p. 178. photo p. 229.

    CR 1931 p. 275. 1935 p. 9. 12. 1936 p. 9. 13. 1938 p. 9. 10. 1939 p. 10. 1948 p. 8. 1949 p. 13. 14. 1950 p. 10. 11.

    BME 1924 p. 680. 1931 p. 692. 889. 1932 p. 31. 927. 1933 p. 43. 521. 524. 1934 p. 190. 406. 1935 p. 332. 333. 721. 1936 p. 266. 647. 649. 884. 1938 p. 37. 598. 673. 677. 680. 824. 1939 p. 111. 258. 1940 p. 260. 1941 p. 128. 701. 1948 p. 160. 1949 p. 127. 290. photo p. 504. 1950 p. 14. 256. 344. 494. Article p. 426. 1935 p. 697. 1931 photos p. 823. 1939 p. 77.

    R. MEP 1962 N° 124. p. 44.

    Epi 1962 p. 947 +.

     

    • Numéro : 3444
    • Pays : Japon
    • Année : 1931