Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Gilbert BARNABÉ (1904-1975)

Add this

    Notre ancien confrère, le P. Gilbert BARNABÉ, est décédé à Saigon le 5 février 1975. Né le 2 février 1904 à Sonnac au diocèse de Rodez, il entra aux Missions Etrangères le 6 octobre 1923. Prêtre le 29 juin 1929, il partit le 8 septembre de la même année pour Phat-Diêm.

     

    Après avoir étudié la langue, il fut professeur au petit séminaire de Phuc-Nhac jusqu’en 1932. C’est alors que Mgr De Cooman le choisit comme, procureur de la nouvelle Mission de Thanh-Hoa. Un gros travail l’attendait : tout construire pour la nouvelle mission. Il mena à bien cette entreprise avec un savoir-faire remarquable, si bien qu’à la l’entrée d’août 1934, l’école St-Jean-Baptiste recevait ses premiers élèves catéchistes et qu’à la Toussaint était béni le nouvel évêché. Dans les années suivantes, il réalisa encore d’autres constructions. En 1938, il demanda à prendre du ministère en paroisse. C’est à Mau-Thôn qu’il exerça son zèle pendant quelques années.

     

    Mais il gardait toujours au cœur le désir de la vie monastique. Aussi en 1941, il entra à la Trappe de Phuoc Son et y fit profession en octobre 1948. Arrêté par les Vietminh vers 1952, il fut emmené dans les forêts du côté de Lao-Bao sur la route du Laos. Libéré en 1954, il arriva à Haiphong complètement épuisé. Rapatrié sanitaire, il fut énergiquement soigné et, dès qu’il le put, il regagna le Vietnam et la Trappe, qui avait évacué dans le Sud. Il m’emplit diverses fonctions jusqu’ail moment où il fut appelé par l’Abbé général à Home comme secrétaire, rôle qu’il remplit pendant près de onze ans.

     

    Sa santé déclina au cours de 1974 et il se trouva paralysé des deux jambes. L’abbé de  Phuoc Son, de passage à Rome, voulut absolument le ramener au Vietnam. Il quitta Rome le 7 novembre 1974. Arrivé à Saigon, il fut soigné très attentivement tant au monastère qu’à l’hôpital Grall, mais sans résultat. Au soir du 4 février, il reçut, sur sa demande et en pleine lucidité, le Sacrement des malades et le viatique. Le 5 février, à 6 heures du matin, il remit son âme au Seigneur.

     

    Le P. Barnabé fut un homme riche de qualités humaines et sacerdotales. Voici ce qu’on dit un moine de Phuoc Son : « Les moines de Phuoc Son ont toujours trouvé clans le P. Gilbert Barnabé un excellent confrère, plein de charité, un moine fervent et modèle. Tous ceux qui l’ont connu ne penseraient  pas autrement . »

     

    Il repose, parmi ses frères, au nouveau cimetière de l’abbaye de Phuoc Son (Thu Duc) à côté de l’église.

     

     

     

     

    • Numéro : 3391
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1929