Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Claude BAILLY (1866-1936)

Add this

    [1960]  BAILLY Claude, naquit le 20 mai 1866 à St Bonnet-des-Quarts, au diocèse de Lyon (Rhône). Après avoir fait ses études au Séminaire de St Jodard et à celui philosophie, il entra tonsuré au Séminaire des Missions Étrangères le 21 mai 1866; il fut ordonné prêtre le 27 septembre 1891 et partit le 29 octobre suivant pour le Yunnan.

     

    Sous la direction de Mgr. Fenouil, de Mgr. Excoffier et de Mgr. de Gorostarzu, le Père Bailly devait partager toutes les vicissitudes d'une province et d'une période bien troublées, et payer assez tôt aussi son tribut aux infirmités. Le 13 avril 1923, en rentrant chez lui, il trouva sa résidence pillée par les brigands, qui ravageaient le pays. Au mois de mai suivant, un ictère inquiétant obligea au repos le zélé missionnaire qu'il était. Sa convalescence se passa à Mongtsé. Bientôt, il dut quitter le Yunnan pour ne plus le revoir. Cependant, en 1921, au nom des autorités chinoises, le Consul de France de Yunnan-fu avait remis à Mgr. de Gorostarzu, à l'attention du Père Bailly, une médaille d'or de 1ère classe de l'Ordre du Chrysanthème, avec un brevet et une inscription sur satin et ce :"pour avoir exhorté Young-tien-fou à se soumettre" lors des dissensions entre les milices de la frontière de Setchoan et du Yunnan.

     

    Arrivé à Hongkong en 1923, le Père Bailly essaya vainement de rétablir sa santé à Béthanie. Finalement, il dut regagner la France. En 1931, il accompagna Mgr. de Gorostarzu à Lisieux. En France, il n'oublia point sa mission; c'est ainsi qu'en 1934, dans une lettre adressée à Yunnan-fu, il témoigne de sa tristesse d'être retenu éloigné du pays et des âmes qu'il aime toujours.

     

    En France, il tint à rendre tous les services dans les communautés et les paroisses. Le 13 janvier 1936, il mourut subitement à St Mandé (Seine) en allant rendre visite à une parente. Un prêtre averti en hâte lui assura du mieux qu'il put les derniers secours de la Religion. Le Père Bailly était alors en sa 70° année d'âge et la 45° de son sacerdoce. Mgr. de Guébriant, qui le précéda d'un an dans la tombe, avait justement noté que le Père Claude Bailly avait suscité des regrets unanimes partout où il était passé; véritable homme de Dieu qu'il était, simple, spontané, sans arrières pensées et d'une prévenante et souriante charité.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1891 p. 436. 1900 p. 211. 1911 p. 102sq. 1921 p. 196. 1931 p. 138. 1933 p. 95.

    CR 1891 p. 239. 1912 p. 142. 1920 p. 32. 1936 p. 230. 336.

    BME 1923 p. 385. 442. 574. 1933 p. 883. 1934 p. 202. 1936 p. 226.

    EC1 N°  53. 59. 75. 77. 78. 100. 112. 114. 119. 128. 219. 273. 328.

     

    • Numéro : 1960
    • Pays : Chine
    • Année : 1891