Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis AUTEMARD (1869-1940)

Add this

    [2060] AUTEMARD Louis, Valentin est né le 4 mars 1869, à Abilly (Indre et Loire). Nous ne savons rien de sa jeunesse. Il entra laïc au Séminaire des Missions Etrangères le 31juillet 1888. Il fut ordonné prêtre le 27 mai 1893, et partit pour la Mission de Pondichéry le 19 juillet suivant.

     

    Il resta quelque temps à Pondichéry pour apprendre le tamoul. Il alla exercer son zèle dans le district de Viriyur, où il fut nommé curé le 1er janvier 1905. L'expérience acquise à Gingee, du 19 septembre 1898 jusqu'à cette date, devait lui servir pour ses activités pastorales. En 1906, curé en titre, il se dévoua à la formation chrétienne de ses paroissiens. Il fut heureux de voir que la dévotion à la Sainte Vierge, la prière, la réception des sacrements étaient en net progrès, et que la vie chrétienne de sa communauté s'améliorait.

     

    Le district comptait neuf chapelles, qui n'étaient que de pauvres hangars couverts de chaume. Le Père Autemard s'adressa alors aux Missions Catholiques pour obtenir les secours nécessaire destinés bâtir en dut chapelles et écoles. Il lui fallait aussi organiser le catéchuménat, car de nombreux païens désiraient le baptême. Il fit venir des religieuses pour l'enseignement du catéchisme et l'assistance aux malades.

     

    Il dut s'occuper également de trois séminaires et de deux jeunes filles désirant se consacrer à la vie religieuse. Son district était devenu l'un des plus importants du diocèse : presque 10.000 âmes, plus de 500 élèves dans les écoles. Dans l'année 1919-1920, il distribua avec son vicaire 43.000 communions. Ce district très étendu comprenait des villages très éloignés les uns des autres, et le Père devait aller en faire la "visséranai", c'est-à-dire la visite pastorale. Il connut les épidémies de peste et d'influenza, et avait dû même prendre à sa charge le district d'Erayur, laissé libre par la mort du Père Leroy. Le 18 avril 1920, il bénit la première pierre de l'église du village de Koroucamodou. C'est dire tout le travail que le missionnaire a fait dans ce district difficile.

     

    En 1929, il fut nommé à Ariankupam, près de Pondichéry. Il est là en territoire français. Dans sa nouvelle paroisse, il tient à célébrer du mieux possible la fête de la Nativité de la Sainte Vierge, le 8 septembre. Visiteurs et pélerins se joignent aux paroissiens. Le Père se montre affable à tous, mais il se montre aussi très dévoué pour ses confrères. Il est toujours prêt à les aider. Sa bonté pour tous lui a valu le nom de Père Outtamanathar (le Père excellent).

     

    Cependant, ses forces finir par s'épuiser, si bien qu'en 1939, il dut aller se faire soigner à l'hôpital Sainte-Marthe de Bangalore. C'est là qu'après s'être préparé dans le calme avec toujours sa souriante bonhomie, il quitta cette terre dans le 72ème année de son âge, la 47ème de son apostolat en Inde. C'était le 6 juin 1940. "Alacritate animae suae placuit Deo" (Eccl.45, 29) "De tels missionnaires font honneur à l'Église et aux Missions."

     

    Références biographiques

    AME 1893 p. 2.

    CR 1893 p. 266. 1903 p. 259. 1908 p. 240. 1909 p. 227. 1911 p. 236. 1912 p. 283. 1915 p. 142. 1916 p. 164. 1919 p. 108. 1920 p. 76. 1922 p. 150. 1932 p. 271. 1933 p. 228. 1940 p. 118. 150.

    BME 1923 p. 393. 1929 p. 699. 1931 p. 688. 1936 p. 462. 1938 p. 64. 276. 350. 557. 709. 785. 786. 848. 1939 p. 70. 152. 297. 441. 1940 p. 511 +.

    EC RBac N° 426 +.

     

     

     

     

    • Numéro : 2060
    • Pays : Inde
    • Année : 1893