Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Guy AUDIGOU (1911-1972)

Add this

    Un télégramme reçu le Samedi Saint nous apprenait que le Père Guy AUDIGOU avait été tué la veille, vendredi saint, 31 mars 72 à 10 heures, alors qu’il transportait un blessé, à Cam-lo, au cours de l’offensive nord-vietnamienne.

     

    Le Père Guy Audigou est originaire de Lannion, Côtes du Nord. Né le 30 juillet 1911, il entra dans la Société des MEP le 13 septem­bre 1929, et fut ordonné prêtre le 7 juillet 1935. Destiné à la mission de Hué (Sud-Vietnam), il partit le 22 septembre de la même année. Après avoir étudié la langue du pays, il fut nommé professeur au grand séminaire de Hué, poste qu’il occupa jusqu’en 1946. Fin décembre 46, il devait être emmené ainsi que ses confrères qui se trouvaient alors sur la rive gauche de la “rivière des parfume” à Vinh, par les Viet-minhs. Cet internement en compagnie des pères de la mission de Vinh et ceux de Thanh-Hoa, dura jusqu’au mois de mai 1953, soit plus de sept ans !

     

    Rentré en France en juillet 1953, il se mit pendant quelques mois à l’étude du vietnamien, avant de repartir au Vietnam en 1954 comme professeur au grand séminaire de Saïgon. Nommé supérieur régional en 1956, il remplit cette fonction avec beaucoup de compétence et de dévouement jusqu’on 1961. En 1961, il devait être rappelé en France comme Supérieur du grand séminaire à Bièvres, pour une période de cinq ans. A la fin de son mandat, en 1966, il exprima le désir de retourner en mission, dans ce Vietnam dont il avait fait sa deuxième patrie... Avec la droiture qui le caractérisait, il voulait à son tour mettre en pratique ce que, pendant cinq ans, il avait enseigné au Séminaire.

     

    Après une courte période de repos, il quitta à nouveau la France en janvier 1967, à destination du Vietnam. Il fut alors affecté à la région nord du diocèse de Hué, légèrement au Sud du 17ème parallèle. Après avoir échappé à un premier bombardement en 1968, au cours duquel il perdit pratiquement tort ce qu’il avait, il se réfugia avec les rescapés de sa paroisse à Cam-lo, sur la route qui même de Dong-Ha au Laos, prêt à recommencer, le sourire aux lèvres, communiquant à ceux qui l’entouraient son courage et sa foi.

     

    Le vendredi saint de cette année, alors que le Père Audigou et sa chrétienté étaient à l’office, on vint appeler le Père, pour transporter à l’infirmerie du district, distante de 1.200 mètres à peine, un enfant malade. Le Père prit dans sa voiture l’enfant malade et sa mère, un blessé et son jeune serviteur. 300 mètres plus loin, la mère fit arrêter la voiture, son enfant étant sur le point de mourir. Dès qu’elle fut descendue, la voiture repartit. C’est alors qu’une grenade jetée dans la voiture tua sur le coup ses trois occupants. Au bruit de l’explosion, les chrétiens accourus ne purent que constater leur décès. Ils transportèrent les corps à la résidence du père. Après avoir revêtu le corps du père Audigou de ses ornements sacerdotaux, les chrétiens déposèrent son corps dans un cercueil qui fut ensuite enseveli devant son Eglise.

     

    Le 16 avril à 18 h. un service fut célébré à Lannion, à la mémoire du disparu. Plus de 40 prêtres et une foule nombreuse participèrent à cette émouvante cérémonie. Après l’Evangile, le Père Guennou, ancien compagnon de captivité du P. Audigou à Vinh, retraça les grandes étapes de la vie du disparu. Une dizaine des confrères dont Mgr. Berthold et le Père Itçaina, représentaient les MEP à cette belle manifestation de foi et d’estime pour la mission lointaine et ceux qui s’y consacrent, en risquant souvent leur propre vie. Une autre célébration, plus simple, rassembla les aspirants et les CC MEP à Bièvres, le samedi 22 avril, (ainsi que quelques membres de la famille du père Audigou) c’est le père Espie, professeur au consortium, qui assura l’homélie en retraçant le portrait du disparu tel qu’il était resté dans la mémoire des profes­seurs et élèves avec lesquels il avait vécu pendant 5 ans.

     

     

     

    • Numéro : 3540
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1935