Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri ARNOULX DE PIREY (1873-1934)

Add this

    [2276] ARNOULX DE PIREY Henri, Marie, François, est né le 5 juillet 1873 à Maisières, dans le diocèse de Besançon (Doubs). Après ses études secondaires dans son diocèse, il entra aux Missions Etrangères le 21 octobre 1892. Il fut ordonné prêtre le 13 mars 1897, et fut destiné, comme son frère Maximilien, à la Mission de Cochinchine septentrionale et s'embarqua le 5 mai 1898.

    Comme son frère et, bientôt, avec lui, il fit son apprentissage de la langue à Van-Thiên. A la fin de 1899, il fut nommé curé de Tân-Yên (Cam-Lo) où il resta dix ans (1899-1909). Il remplaça provisoirement le Père Guichard à Linh-Thuy. En septembre 1910, il fut nommé curé de Bô Liêu, paroisse voisine d'An-Long où son frère Maximilien venait d'être nommé (1910-1917).

    En 1917, il remplaça le Père Darbon à Tam-Toà (Quang Binh), puis il devint curé de Tam-Toà et chef du district de Quang-Binh (1918-1933). De même que son frère avait su allier ses fonctions pastorales à des études numismatiques approfondies, le Père Henri sut d'abord aidé son frère dans ce domaine. Cependant, il se spécialisa rapidement dans les fouilles et les recherches archéologiques, opérées dans son vaste district du Quang-Binh. Auparavant, constatant le bas niveau de vie de la plupart de ses chrétiens, il les avait initiés à la sculpture d'objets religieux : crucifix, têtes de Christ etc. sur des bois précieux, tels que le santal, le bois de rose... tous objets fort appréciés sur place et en France.

    Quant à ses recherches archéologiques, menées avec toute la précision technique requise, elles portèrent sur un grand nombre de chantiers, aboutissant à la découverte d'anciens lieux fortifiés ou lieux de culte de l'époque des Chams et même à la préhistoire indochinoise. Des objets précieux de toutes sortes, armes, statuettes, bijoux, allèrent enrichir le Musée Cham de Tourane et firent l'objet de rapports minutieux, communiqués à l'Ecole Française d'Extrême-Orient dont les deux Pères de Pirey étaient membres correspondants et publiés, plus tard, dans le Bulletin des Amis du Vieux Huê, fondé et dirigé par le Père Cadière.

    Comme ces activités scientifiques, loin de nuire au travail pastoral du Père Henri (surnommé "Huê" dans le vicariat apostolique de Huê), ne faisaient que s'y ajouter. Il n'est pas surprenant qu'il en soit résulté des risques de fatigue excessives.

    Dès le début de l'année 1934, le Père Henri de Pirey s'était senti atteint par une tumeur cancereuse sous la langue. D'abord traité par radiologie sans aucun résultat, il fut transféré à la clinique Saint Paul de Hanoï où il subit courageusement la douloureuse ablation de la tumeur. C'est là qu'il devait rendre son âme à Dieu, le 26 juillet 1934, dans la 61ème année de son âge, et la 37ème de son sacerdoce.

     

     

     

    Références biographiques

    AME 1897 p. 723. 766. 1934 p. 239.

    CR 1897 p. 177. 1901 p. 172. 173. 1909 p. 190. 1911 p. 179. 1912 p. 217. 219. 1919 p. 84. 1921 p. 148. 1922 p. 115. 1932 p. 366. 367. 1934 p. 156. 158. 234. 302. 1935 p. 155. 1937 p. 158.

    BME 1922 p. 288. 695. 1923 p. 261. 1924 p. 670. 1925 p. 308. 1926 p. 319. 711. 1928 p. 377. 697. 1929 p. 575. 758. 1931 p. 73. 1932 p. 220. 347. 426. 581. 647. 648. 649. 1935 p. 649. 896. 899. 1936 p. 300. 468. 1940 p. 139. 1956 p. 512.

    EC1 N° 179. 295.

     

    • Numéro : 2276
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1897