Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean VUILLEMIN (1924-2013)

Add this

    Jean Marie Ernest Vuillemin est né dans le Haut-Doubs  à Lièvremont (25), village proche de Montbenoît, dans l’arrondissement de Pontarlier  (diocèse de Besançon) le 19 février 1924. Il reçut le baptême dès le surlendemain à Lièvremont.

    Ses parents Auguste Vuillemin et sa mère Hélène Vaucheret étaient agriculteurs. Ils eurent 6 fils et 2 filles. Trois de leurs 8 enfants se consacrèrent à Dieu : Jean, ainsi qu’un de leurs fils qui se fit moine cistercien sous le nom de Frère Elie à l’abbaye Notre-Dame d’Acey, située à Vitreux (39) et une de leurs filles, Renée, qui entra chez les Religieuses  Hospitalières de Besançon et servit de nombreuses années dans l’hôpital de la Providence à Neuchâtel (Suisse).

    Le jeune Jean entre en octobre 1936 à Notre-Dame de Consolation par Fuans (25), qui était le petit séminaire de Besançon.  Puis, au terme de ses études secondaires, il étudie la philosophie au grand séminaire de Faverney (25). Désirant devenir missionnaire, il entre le 16 novembre 1944 au séminaire des Missions Etrangères et il y termine sa formation.

    Ordonné prêtre le 29 juin 1948, à l’âge de 24 ans,  Jean Vuillemin est destiné à la mission de Phnom Penh et il part le 12 novembre 1948 pour le Cambodge. Comme tous les jeunes missionnaires à cette époque, il apprend le vietnamien, car les catholiques du Cambodge sont quasiment tous originaires du Vietnam.

    Pour cette étude il se rend au Vietnam, à Can-tho, et séjourne chez le P. Yves Choimet (1912-2004), de janvier 1949 à juillet 1950. Il retourne alors au Cambodge et passe l’année scolaire 1950-1951 au petit séminaire Saint Joseph de Phnom Penh, ce qui lui permet de perfectionner son vietnamien et de découvrir le pays.

    En 1951 le jeune P. Vuillemin reçoit sa première responsabilité pastorale : le vicaire apostolique de Phnom Penh, Mgr Jean-Baptiste Chabalier (1887-1955) le charge du poste de Mongkolborey.

    Deux ans plus tard, de 1953 à 1955, il remplace le P. Jean-Marie Merdrignac (1875-1955) à Kampot.

    Puis, de 1955 à 1960, le P. Vuillemin est professeur au petit séminaire Saint-Joseph de Phnom Penh.

    Les 7 années suivantes, de 1960 à 1967, il est le procureur de la mission de Phnom Penh, et il réside à l’évêché.

    En 1967, le P. Vuillemin reprend la vie paroissiale. Le vicaire apostolique de Phnom Penh, Mgr Yves Ramousse, lui confie la charge pastorale des paroisses de Mongkolborey et Kompong-Chhang, situées dans la région qui devient la préfecture apostolique de Battambang en septembre 1968.

    Mais la situation politique se dégrade au Cambodge à partir de mars 1970 et les Vietnamiens  du pays sont victimes d’une persécution violente, des massacres ont lieu et beaucoup trouvent refuge au pays de leurs ancêtres. La chrétienté du Cambodge s’en trouve subitement décimée.

    Le P. Vuillemin  ne peut rester dans  le territoire de ses paroisses. Le supérieur général de la Société, le P. Maurice Quéguiner (1909-1977) le transfère le 31 août 1971 à la région missionnaire du Sud Vietnam et l’affecte à la communauté de Saïgon.

    Les supérieurs locaux nomment le P. Vuillemin économe régional. Il exerce cette responsabilité jusqu’en 1975, car le changement de régime au Sud Vietnam le contraint à quitter le pays sans pouvoir y retourner. Quant au Cambodge, il s’est durablement fermé aussi aux missionnaires étrangers cette même année.

    En 1975 donc, le P. Vuillemin est de retour en France, après 27 ans de vie missionnaire. Il a 51 ans. Il est prêt à repartir en Asie, mais ses qualités personnelles et son expérience de procureur à Phnom Penh, puis d’économe régional à Saïgon le désignent pour recevoir le 25 octobre 1975 une nouvelle mission au service du bien commun de la Société des Missions Etrangères, à la procure centrale de Paris. Celle-ci tient les comptes de tous les groupes et établissements de la Société, reçoit les dons, legs et honoraires de messes, et assure encore beaucoup d’autres tâches. Le P. Vuillemin y travaillera 24 ans, de 1976 à 1990.

    À l’automne 1975, le P. Vuillemin s’agrège à l’équipe du P. Jean Auneveux (1913-1994), procureur. Il y collabore avec les Pères Pierre Fleury (1912-1987), Emmanuel Tournier (1901-1989) et René Madec. Le 1er décembre 1978, il succède au P. Auneveux comme procureur, et reste à ce poste jusqu’en 1990. Il se retire alors, âgé de 76 ans, à la maison d’accueil de Lauris.

    Les années de son grand âge seront marquées par de graves ennuis de santé et par la perte de sa vue. Le 19 avril 2013, le P. Vuillemin achève son pèlerinage terrestre, qui a duré presque 90 années, dont 63 ans de sacerdoce. Que le Seigneur lui donne d’entrer dans la Vie éternelle.

     

     

     

    • Numéro : 3839
    • Pays : Cambodge Vietnam
    • Année : 1948