Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean-Marie VIRY (1902-1986)

[3316]. VIRY Jean-Marie (1902-1986) né le 27 juin 1902 à Versailles (Yvelines), admis au Séminaire des M.-E. en 1925, ordonné prêtre le 29 mai 1926, fut affecté la mission de Hué.
Add this

    [3316] VIRY Jean-Marie, Victor, est né le 27 juin 1902 à Versailles, d'une famille qui comportait des industriels, établis en Haute-Marne, et des officiers de carrière. Il fit ses études, d'abord à l'école primaire Notre-Dame, puis au Collège Saint Jean des Eudistes, à Versailles. Il entra ensuite au Grand Séminaire d'Issy-les-Moulineaux, au titre du diocèse de Langres. Ordonné sous-diacre le 2 juillet 1925, il entra aux Missions Etrangères à la rue du Bac, le 6 octobre 1925 et fut ordonné prêtre, le 29 mai 1926, recevant alors sa destination pour la Mission de Huê, au Viêt Nam.

     

    Son premier poste fut le Grand Séminaire où il enseigna pendant sept années, tout en s'initiant à la langue du pays. En 1933, il fut chargé de la chrétienté de Nuoc-Ngot où il prit goût aux activités pastorales, à tel point qu'après avoir accepté, en 1936, de faire un remplacement au Petit Séminaire d'An-Ninh, il se trouva bien d'être nommé curé de Hà-Uc, région où les chrétiens vivaient de pêche et de quelques cultures vivrières. Il s'y employa à la formation des catéchumènes, à celle des notables et à la scolarisation des enfants. En 1943, Mgr. Lemasle lui confia même la direction générale des écoles catholiques du vicariat apostolique de Huê.

     

    La même année, il fut appelé à remplacer le Père Danatte, comme Supérieur de l'Institut de la Providence, établissement secondaire, fondé en 1933, par Mgr. Allys. Cependant, la situation politique du pays allait être gravement compromise par le "coup de force" de l'armée japonaise (le 9 mars 1945). C'est alors que le Père Viry montra toutes ses qualités de chef, sachant prendre les décisions avec perspicacité et les imposer fermement pour le bien de tous. Car les Japonais avaient interné dans les bâtiments de la Providence les familles des militaires français, tués ou mis hors de combat. Plus tard, après la défaite des Japonais, et la libération opérée par les troupes françaises, il fallut encore subir de la part des troupes viêt minh, aux ordres d'Hô Chi Minh, et du Général Giap, un véritable siège de Huê (l'ancienne capitale), pendant 46 jours. Là encore, le Père Viry fut à la hauteur de la situation, intervenant judicieusement pour éviter le pire, dans ce contexte guerrier.

     

    Après un court séjour en France, en 1947, le Père Viry avait repris la direction de l'Institut de la Providence, bien décidé à y favoriser l'entrée des élèves provenant des écoles de la Mission. Cela allait en doubler les effectifs. Les autorités reconnurent  d'ailleurs les mérites et la compétence du Père Viry, en lui décernant les Palmes Académiques.

     

    Pendant ces longues années troublées, le pays avait été durement secoué et les mentalités avaient évoluées, sous l'impact d'une propagande sournoise. Le succès de l'armée viêt minh à Diên Biên Phu, en 1954, suivi des Accords de Genève, divisèrent le pays en deux zones antagonistes et mirent fin à la présence militaire française. Plus que jamais, le transfert au clergé viêtnamien des responsabilités pastorales s'avérait opportun.

     

    Le Père Viry prit alors la décision de demander son retour en France (1955), sachant qu'il pouvait encore y travailler utilement. De fait, les événements d'Indochine avaient commencé à déclencher un exode de réfugiés viêtnamiens en France. C'est ainsi que le Père Viry se retrouva à la tête d'une sorte de "paroisse viêtnamienne", dans un centre d'accueil (Sainte Livrade), situé dans le diocèse d'Agen. Il y utilisa tous ses réflexes d'organisateur et de pasteur des âmes, sachant défendre les intérêts de ses ouailles contre certaines raideurs administratives. L'évêque d'Agen discerna très vite, en sa personne, un auxiliaire précieux qu'il utilisa, à plusieurs reprises, dans des cas difficiles, d'abord à la Paroisse Saint Hilaire d'Agen, puis à celle de Temple-sur-Lot (1968-1975).

     

    Dix neuf années s'écoulèrent ainsi, dans une activité pastorale intense et remarquablement adaptée -vu l'évolution des mentalités, notamment depuis 1968-.

     

    L'année 1975, marquée par la chute de Saïgon, sous la pression de l'armée Nord-Viêtnamienne, fut pour le Père Viry, alors âgé de 73 ans et affligé d'une surdité qui gênait son ministère, l'époque où il demanda à être relevé de ses fonctions dans le diocèse d'Agen, au grand regret de ses ouailles.

     

    Réinséré dans le diocèse de Langres, il y accepta d'abord d'assurer l'accueil à la Maison diocèsaine de Chaumont, avant de se retirer, en famille, auprès de sa soeur, à la Brie-Frempas, non sans accepter, à l'occasion, de remplacer ses confrères dans les paroisses voisines.

     

    Grand marcheur, il arpentait les bois des environs, comme jadis les plages de Hà-Uc... Un jour, une mauvaise chute sur une plaque de verglas lui valut une fracture du col du fémur. Il fut transporté à l'hôpital de Louvemont, mais à l'issue d'une opération qu'il avait courageusement affrontée, le Seigneur le rappela à lui, le 3 janvier 1986.

     

    Ses obsèques furent célébrées à Allichamps, le 6 janvier 1986, en présence de sa famille, de ses amis et de nombreuses personnalités civiles et religieuses.

     

     

    Références biographiques

    AME 1926-27 p. 177. 1938 p. 278. 1939 p. 185.

    CR 1926 p. 167. 1935 p. 155. 1937 p. 164. 1938 p. 156. 1948 p. 98. 1955 p. 42.

    BME 1925 p. 444. 1926 p. 520. 575. 775. 1933 p. 583. 707. 863. 1934 p. 723. photo p. 153. 1935 p. 204. 602. 1936 p. 463. 212. 835. 1937 p. 664. 1938 photo p. 403. 1939 p. 288. 514. 737. 1940 p. 140. 1941 p. 197. 1950 p. 130. 399. 1951 p. 503. 1953 p. 583. 1954 p. 28. 790. 1955 p. 780. 810. 1010.

    EC1 N° 85. 111. 115. 306. 334. 341. 451. 457. 464. 582. 584.

    MDA 1947 p. 89.

    La Croix du 10 octobre 1947.

    EC2 N° 61 p. 86. - 93 p. 50. - 112 p. 317. - 126 p. 56. - 203/C2.

    Hir N° 132. 142/2. 162/4. 176. 177.

    • Numéro : 3316
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1926