Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Claude VIRET (1846-1882)

[1036]. VIRET, Claude, né le 17 septembre 1846 à Moye (Haute-Savoie), étudia à Rumilly, entra laïque au Séminaire des M.-E. le 26 septembre 1866, reçut la prêtrise le 22 mai 1869, et partit le 3 août suivant pour le Kouy-tcheou. Après avoir étudié la langue à Kouy-yang, il fut chargé du district de Su-yang que la persécution avait fort éprouvé ; il le réorganisa. Entre autres travaux, il fonda la station de Chang-pin.
Add this

    [1036]. VIRET, Claude, né le 17 septembre 1846 à Moye (Haute-Savoie), étudia à Rumilly, entra laïque au Séminaire des M.-E. le 26 septembre 1866, reçut la prêtrise le 22 mai 1869, et partit le 3 août suivant pour le Kouy-tcheou. Après avoir étudié la langue à Kouy-yang, il fut chargé du district de Su-yang que la persécution avait fort éprouvé­ ; il le réorganisa. Entre autres travaux, il fonda la station de Chang-pin.

    En novembre 1873, Mgr Lions lui confia le poste de Tong-tse où il resta neuf ans. Il y établit deux orphelinats et créa plusieurs stations dans les environs. Il mourut à Tong-tse le 1er septembre 1882, très regretté de tous. Grâce à sa prudence, à son urbanité et à son intelligence des mœurs chinoises, il avait acquis une certaine influence près des mandarins et des notables.

     

    Notes bio-bibliographiques.

    C.-R., 1880, p. 42­ ; 1882, p. 43.

    M. C., xi, 1879, p. 76.

    — Sem. rel. Chambéry, 1882, p. 100.

    Hist. miss. Kouy-tcheou, Tab. alph.

     

     

    • Numéro : 1036
    • Pays : Chine
    • Année : 1869