Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François VIALLE (1804-1838)

[379]. VIALLE, François-Alphonse, naquit dans la paroisse Sainte-Marie-Madeleine, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 13 janvier 1804. Elève de la maîtrise, puis de la maison Sainte-Croix, il entra au Séminaire des M.-E. le 23 juin 1827. Sa mère qui était veuve, ayant perdu le dernier fils qui lui restait, demanda avec instance à Mgr de Bausset, archevêque d'Aix, d'user de son autorité pour obliger le séminariste à revenir près d'elle. Le prélat ne crut pas devoir lui refuser cette grâce ; étant allé à Paris, il ramena lui-même M.
Add this

    [379]. VIALLE, François-Alphonse, naquit dans la paroisse Sainte-Marie-Madeleine, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 13 janvier 1804. Elève de la maîtrise, puis de la maison Sainte-Croix, il entra au Séminaire des M.-E. le 23 juin 1827. Sa mère qui était veuve, ayant perdu le dernier fils qui lui restait, demanda avec instance à Mgr de Bausset, archevêque d’Aix, d’user de son autorité pour obliger le séminariste à revenir près d’elle. Le prélat ne crut pas devoir lui refuser cette grâce­ ; étant allé à Paris, il ramena lui-même M. Vialle à Aix, l’ordonna prêtre le 20 septembre 1828, et le nomma vicaire à Sainte-Marie-Madeleine.

    En 1829, après la mort de sa mère, le jeune prêtre revint au Séminaire des M.-E., et partit pour la Cochinchine le 21 mars 1830. Il arriva en 1832 à Saïgon, mais fut, l’année suivante, obligé par la persécution de se réfugier au Siam. De là, il se rendit à Singapore, ensuite à Macao, et enfin au Bo-chinh où il arriva en mai ou juin 1835.

    Cette même année il rentra en Cochinchine, et travailla dans la province du Quang-binh. De nouveau forcé de fuir par la persécution, il se réfugia, à la fin de 1836, dans les forêts de Bo-trach­ ; il y mourut le 17 décembre 1838­ ; il fut enterré à Ke-sen (Quang-binh).

     

    Notes bio-bibliographiques.

    A. P. F., v, 1831-32, p. 647­ ; vii, 1834-35, p. 506­ ; viii, 1835-36, pp. 394, 405­ ; xi, 1838-39, pp. 214, 564­ ; xii, 1840, p. 138.

    La Coch. rel., ii, pp. 99, 104. — Lett. à l’év. de Langres, p. 421. — La Coch. et le Tonk., p. 314. — Truyên sau ong phuc, p. 173.

    • Numéro : 379
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1830