Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

René VERNOIS (1902-1977)

[3375]. VERNOIS René (1902-1977) né le 28 no-vembre 1902 à Asnières (Hauts-de-Seine), fut admis au Séminaire des M.-E. en 1922. Prêtre le 22 septembre 1928, il partit pour la mission de Moukden le 15 avril 1929. Après létude de la langue à Moukden et à Lien-shan, il fut nommé vicaire à la cathédrale de Moukden puis, en 1933, professeur au petit séminaire ; en 1935, professeur au grand séminaire de Kirin ; en 1937, chef du district de Si-an. En 1949, il partit pour Malacca où il fut aumônier à Cameron Highland puis à Seramban.
Add this

    René, Maurice, Eugène VERNOIS naquit le 28 novembre 1902, à Asnières diocèse de Paris, actuellement diocèse de Nanterre, département des Hauts-de-Seine. Après ses études à Asnières, il entra à 16 ans au petit séminaire de Paris à Conflans où, d'octobre 1918 à juillet 1922, il fit ses études secondaires.

     

    Admis au séminaire des Missions Etrangères, le 12 juillet 1922, M.Vernois rentra au séminaire de Bièvres le 11 septembre 1922. Il y passa trois ans, puis fit son service militaire. Il continua alors sa formation écclésiastique à la rue du bac, à Paris. Ordonné prêtre, le 22 septembre 1928, ce fut au soir du mercredi des cendres 13 février 1929, qu'il reçut sa destination pour le vicariat apostolique de Moukden. Il quitta Paris le 15 avril 1929 et embarqua à Marseille.

     

    Accueilli à sa descente du bâteau au port de Newchwang, par M. Daval, en sa compagnie, il arriva à Moukden, aux premiers jours de juin 1929. Il commença l'étude de la langue chinoise à Moukden, puis vers février 1930, il prit la place de M.Cambon au nord-est de Moukden, dans le district de Kao-chan-touen , où il fit sa formation pastorale sous la direction de M. Joseph Sage. En août 1930, il fut nommé vicaire de M. Cambon à Lien-shan, poste situé sur la ligne ferroviaire Pékin-Moukden, puis, en 1932, il fut appelé comme vicaire à la cathédrale de Moukden.

     

    En 1933, nommé professeur au petit séminaire, et pendant les vacances de cette fin d'année là, M.Vernois partit pour Séoul où jusqu'au 25 février 1934, il se consacra à l'étude de la langue coréenne, afin d'aider spirituellement les nombreux chrétiens coréens émigrés en Mandchourie. En février 1935, Mgr. Blois le désigna  comme successeur de M.Darles au grand séminaire de Kirin. Sur les 28 élèves que comptait alors cet établissement, 10 appartenaient à la mission de Moukden. M.Vernois précha la retraite spirituelle qui se termina le 6 mars 1936, par l'ordination de quatre diacres, deux sous-diacres et un tonsuré.

     

    En août 1936, en raison de son état de santé, M.Vernois demanda à être déchargé de ses fonctions, et fut remplacé, au grand séminaire de Kirin, par M. Beaulieu. En 1937, il fut mis à la tête du vaste district de Si-an, au nord-est de Moukden, en direction de la frontière coréenne. Peu communicatif, plutôt silencieux, M.Vernois cachait un coeur tout dévoué aux autres. Il se trouva facilement à l'aise dans sa communauté composée en majorité de nouveaux chrétiens. Aimant le chant et la liturgie, doué d'une belle voix, il apprit à ses chrétiens la récitation rythmée des prières chinoises.

     

    En 1946, pour refaire sa santé, il prit un congé en France où il arriva le 19 janvier 1947. Bien qu'une partie de la Mandchourie se trouvât au pouvoir des communistes, M. Vernois repartit en mission, le 15 décembre 1948. Arrivé à Shanghai, en janvier 1949, et ne pouvant aller plus loin, il rejoignit M.Boschet qui conduisait un petit groupe de séminaristes ayant pû s'échapper de Moukden; tous deux avec leur groupe d'élèves, gagnèrent Formose. M.Boschet fut nommé supérieur de la "diaspora" chinoise en cette île refuge; M.Vernois assuma les fonctions de supérieur du séminaire en exil, avec ses 35 élèves. En février 1950, il conduisit au Collège général de Penang une dizaine de ces séminaristes de Moukden, tandis que 16 autres entrèrent au grand séminaire de Hong-Kong. Sa tâche terminée, il prit alors du travail dans la mission de Malacca où il fut aumônier à N.D. du Mont-Carmel à Cameron Highland d'abord, en remplacement de M.Valour parti en congé, puis chez les Frères à Seramban.

     

    Parti en congé en France, au début de janvier 1956, il arriva à Marseille le 26 janvier suivant. Le 11 décembre 1956, il s'embarqua à Marseille, sur le paquebot "Cambodge" à destination de Kuala-Lumpur. M. Vernois "au perpétuel sourire" fut alors nommé à une quarantaine de kms au nord de Kuala-Lumpur, comme curé de la paroisse naissante de Serendah et aumônier des Frères de St. Gabriel et de leur école technique,"Boys' Home", établie en cette ville. Il resta dans cette charge jusqu'en fin juin 1959.

     

    Le 31 octobre 1959, M. Vernois débarqua au Havre. Après un temps de repos, il fut nommé vicaire à Bondy près de Paris, et y resta jusqu'en 1965. De novembre 1965 à avril 1966, il fit un essai de vie contemplative à la Trappe de Bellefontaine, en Maine-et-Loire; mais les responsables de cette abbaye lui ayant conseillé de ne pas continuer, il revint à Paris.

     

    Le 17 mai 1966, il entra en charge d'aumônier à l'hôpital-hospice de Honfleur; son ministère y fut apprécié de tous. Le 13 juillet 1977 au soir, il prit son repas du soir comme d'habitude. Dans l'après midi du 16 juillet une employée de l'hôpital, inquiète de ne pas le voir depuis quelques jours, demanda l'ouverture de son appartement. M. Vernois était étendu sur son lit. Sans témoin, seul, probablement dans la soirée du 13 juillet 1977, il était entré dans la maison du Père..

     

    Le 19 juillet 1977, ses obsèques furent célébrées à Honfleur. M. Chagny, un ancien de Moukden, dans son homélie, fit ressortir les caractéristiques de sa vie missionnaire et sacerdotale.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1929 p. 78.

    CR 1929 p. 235. 1935 p. 36. 41. 1952 p. 65. 1957 p. 68.

    BME 1929 p. 318. 231. 384. 426. photo p. 385. 1930 p. 171. 567. 1933 photo p. 737. 1934 p. 120. 168. 262. 264. 1935 p. 337. 1936 p. 275. 654. 1949 p. 509. 1951 p. 318. 1952 p. 40. 1954 p. 686. 1956 p. 274. 1957 p. 189. 353. 1958 p. 466. 630. 1959 p. 1071.

    EC1 N°  170. 174. 175. 451. 466. 495. 593. 610. 667.

    EC2 N° 111/C3.

    MEM 1977 p. 57.

    • Numéro : 3375
    • Pays : Chine
    • Année : 1929