Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri VASSELON (1854-1896)

[1338]. VASSELON, Henri-Caprais, né le 1er avril 1854 à Craponne-sur-Arzon (Haute-Loire), était l'arrière-petit-fils d'un homme de bien, guillotiné pendant la Révolution française. Il fit ses études au petit séminaire de la Chartreuse, et entra laïque au Séminaire des M.-E. le 23 septembre 1873. Il reçut le sacerdoce le 22 avril 1877, et partit le 17 mai suivant pour le Japon méridional. Un an environ après son arrivée, il fut chargé d'enseigner le latin à quelques séminaristes.
Add this

    [1338]. VASSELON, Henri-Caprais, né le 1er avril 1854 à Craponne-sur-Arzon (Haute-Loire), était l’arrière-petit-fils d’un homme de bien, guillotiné pendant la Révolution française. Il fit ses études au petit séminaire de la Chartreuse, et entra laïque au Séminaire des M.-E. le 23 septembre 1873. Il reçut le sacerdoce le 22 avril 1877, et partit le 17 mai suivant pour le Japon méridional. Un an environ après son arrivée, il fut chargé d’enseigner le latin à quelques séminaristes. Vers la fin de 1879, il devint professeur de français dans une école païenne d’Okayama, et fit quelques conversions dans la ville­ ; il y demeura jusqu’en 1885. Cette année-là, il fut placé à Osaka.

    La mission ayant été divisée en 1888, il fit partie du Japon central, et fut nommé provicaire. Peu après, Mgr Midon l’ayant chargé d’administrer le poste de Kioto, il acheva l’église, et continua de déployer dans ses fonctions les qualités de calme et de bonté qu’il avait montrées toute sa vie.

    Nommé évêque d’Osaka le 18 août 1893, il fut sacré dans cette ville le 30 novembre suivant, et préconisé le 18 mai 1894. Quand il donna sa première bénédiction épiscopale aux missionnaires, il leur dit­ : « Dorénavant, je serai encore plus confrère que par le passé. » Son administration réalisa cette promesse. Il prit part au synode de Tôkiô en 1895. Le 7 mars 1896, il fut frappé d’apoplexie à Osaka, et mourut quelques heures après. Il fut inhumé à Kobé.

    Armes. — D’or au cœur surmonté d’une croix de gueules dans une couronne d’épines de sable, à la campagne d’azur chargée du sigle de Marie antique couronné d’argent.

    Devise. — Adveniat regnum tuum.

    Bibliographie. — Acta et Decreta primæ provincialis Synodi Tokiensis. A. D. 1895. Cum mutationibus a S. Cong. de Propaganda Fide inductis. — Typis Societatis Missionum ad Exteros, Hong-kong, 1896, in-8, pp. 56.

    Notes bio-bibliographiques.

    C.-R., 1881, p. 21­ ; 1882, pp. 16, 17­ ; 1883, p. 82­ ; 1884, pp. 27, 204­ ; 1885, pp. 35, 36­ ; 1886, p. 19­ ; 1887, p. 29­ ; 1888, pp. 53, 56­ ; 1889, p. 50­ ; 1890, p. 47­ ; 1891, p. 48­ ; 1892, p. 59­ ; 1893, p. 73­ ; 1894, p. 82­ ; 1895, p. 84.

    A. S.-E., xlvii, 1896, pp. 215, 293.

    M. C., xix, 1887, p. 112­ ; xxv, 1893, p. 399­ ; xxvi, 1894, Inondations, p. 13­ ; Ib., pp. 259, 498­ ; xxvii, 1895, p. 196.

    — Sem. rel. Le Puy, 1886-87, p. 326­ ; 1892-93, p. 739­ ; 1893-94, pp. 227, 293, 525­ ; 1896-97, pp. 612, 667. — Echo du Velay, 1894, n° du 3 janv. — Comp.-rend. de la fêt. des anc. él. de la Chartreuse, 1896, Notice.

    La Rel. de Jésus, ii, pp. 360, 474 et suiv. — Hist. de Craponne, i, p. 311. — Arm. des Prél. franç., p. 271.

    Portrait. — Comp.-rend. de la fêt. des anc. él. de la Chartreuse, 1896. — La ville et le cant. de Craponne, p. 314.

    • Numéro : 1338
    • Pays : Japon
    • Année : 1877