Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Victor VARENGUE (1889-1926)

[3199] VARENGUE Victor, Eugène Missionnaire Tonkin Maritime - (Phat-Diêm) -------------
Add this

    Victor, Eugène VARENGUE naquit le 1 juillet 1889, au Tréport, diocèse de Rouen, département de la Seine Maritime, mais il fut incardiné au diocèse de Paris où s'écoula toute sa jeunesse.Ses parents le placèrent d'abord au pensionnat des Frères de Saint Nicolas d'Issy, puis au petit séminaire N.D. des Champs où il se fit remarquer par les belles qualités de son intelligence, et la rigueur de son travail. Dès la réthorique, il fut autorisé à porter la soutane: il fit partit de la petite académie qui groupait les élèves les plus méritants du séminaire.

     

    Le 14 septembre 1908, il entra au Séminaire des Missions Etrangères, où, malgré ses nombreuses distractions, on lui confia la charge de "réglementaire". Tonsuré le 26 septembre 1909, minoré le 24 septembre 1910; sous-diacre le 20 décembre 1913, diacre le 7 mars 1914, mobilisé, il fut ordonné prêtre le 19 décembre 1914, au cours d'une permission de quelques jours. Infirmier et brancardier, il fut cité à l'ordre de la Division pour son courage et son dévouement. De retour au front, et fait prisonnier presque aussitôt, il fut interné à Dantzig. La guerre terminée, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Maritime (Phat-Diêm), qu'il partit rejoindre le 27 juin 1920.

     

    Arrivé dans sa mission il commença l'étude de la langue viêtnamienne à l'Evêché de Phat-Diêm, sous la direction d'un catéchiste; au bout de quelques mois il fut envoyé à Kim-Son, non loin de Phat-Diêm, pour se perfectionner en langue. Durant deux mois, Il remplaça à Thanh-Hoa M.Bourlet, absent. Le 15 août 1922, il reçut sa destination pour Muong-Khiêt, (Châu-Laos) comme vicaire de M;Canilhac. Bien que peu doué pour les langues à ton, son oreille n'arrivant pas à distinguer les sons, il s'acharna à apprendre la langue tay, dont il acquit une connaissance étendue. Il annota, et augmenta les dictionnaires Tays et Laotiens alors existants.

     

    Le 25 Août 1924, il quitta Muong-Khiêt pour prendre en charge le district de Muong-Xoi. Sans retard, il entreprit la visite des chrétiens de son district, constatant la diminution de leur nombre et l'ignorance religieuse de beaucoup d'enfants.En 1925, il installa un catéchiste au village de Sieng-Men. En 1926, malgré de fréquentes attaques de la fièvre des bois, il baptisa  56 catéchumènes au village de Ban-Dan, créa des contacts avec le village de Muong-Lai. Le 13 juin 1926, chefs chrétiens et païens décidèrent l'extraction des bois nécessaires pour la construction d'une église à Muong-Xoi.

     

    Le 20 et 21 juin 1926, deux lettres du catéchiste à son service appelèrent d'urgence M.Mironneau auprès de M.Varengue pris d'une violente crise hématurique.. M. Mironneau fit confectionner des radeaux de bambous pour descendre la rivière: un voyage de 200 kms à travers courants et rapides. Lorsque le 30 Juin 1926, le malade arriva à l'hôpital de Thanh-Hoa, il était exsangue. Tous les soins furent inutiles, et M.Varengue s'éteignit doucement le 3 Juillet 1926. Il repose dans le cimetière catholique de Thanh-Hoa, auprès de la grande croix de pierre plantée à proximité du champ d'exécution des anciens martyrs.

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1915-16 p. 94. 160. 1919-20 p. 480. Articles : 1922 p. 96 1923 p. 53. 1924 p. 183. 1926-27 p. 45. 199. 247. 251.

    CR 1916 p. XI. 1920 p. 85. 1925 p. 96. 97. 1926 p. 106. 239. 1927 p. 175. 179. 1928 p. 191.

    BME 1924 p. 185. 1925 p. 114. 172. 1926 p. 54. 522. 709. 1927 p. 703. 1928 p. 179. 1930 p. 318. 1936 p. 90sq.

    EC1 N° 112.

     

     

     

     

     

     

    • Numéro : 3199
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1920