Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis VALOUR (1895-1979)

[3234]. VALOUR Louis (1895-1979) né le 7 septembre 1895 à Yssingeaux (Haute-Loire), fut
Add this

    Louis, Baptiste VALOUR naquit le 7 septembre 1895, au "Suc-Rousset", petit hameau de la commune d'Yssingeaux, diocèse du Puy-en-Velay, département de la Haute-Loire. Son père qui travaillait un domaine de moyenne importance, eût douze enfants dont trois furent missionnaires dans la Société des Missions Etrangères, Louis au Thibet, Henri en Malaisie, Paul au Viêtnam. Le dernier des frères Claudius, devint Abbé de la Trappe de N.D. des Neiges, en Ardèche. Deux filles devinrent religieuses. Sa mère avait un cousin cistercien à Tamié qui alla fonder la Trappe de N.D. de Consolation, près de Pékin.

     

    Un oncle de Louis, Jean-Marie Valour fut missionnaire au Cambodge où il mourut en 1896; un de ses neveux missionnaire à Hué fut tué par une mine à Dong-ha, le 20 février 1966; deux de ses nièces partirent en mission, l'une en Argentine, l'autre au Sénégal.

     

    Louis fit ses études primaires chez les Frères des Ecoles Chrétiennes, puis pour le cycle secondaire, il se dirigea vers le petit séminaire d'Yssingeaux où il se montra brillant élève, indépendant et personnel.

     

    Le 11 septembre 1913, M. Louis Baptiste Valour entra laïque au séminaire des Missions Etrangères. Mobilisé en décembre 1914, son régiment, le 157ème d'infanterie alpine fut désigné pour l'Armée d'Orient à la fin de décembre 1916. M. Louis Valour fit la campagne de Salonique, puis il fut envoyé à l'école militaire de Saint-Maixent d'où il sortit aspirant, et termina la guerre comme sous-lieutenant.

     

    La paix revenue, il reprit ses études écclésiastiques à Bièvres puis à Paris. Tonsuré le 20 décembre 1919, il reçut les premiers ordres mineurs le 26 septembre 1920, puis les seconds ordres mineurs, le 24 septembre 1921. Sous-diacre le 11 mars 1922, diacre en septembre 1922, ordonné prêtre le 23 décembre 1922, il reçut le 5 février 1923, sa destination pour le vicariat apostolique du Thibet (Ta-tsien-lu), qu'il partit rejoindre le 16 avril 1923.

     

    Le 25 août 1923, après avoir navigué sur le Fleuve Bleu, M. Louis-Baptiste Valour arriva dans sa mission. Il se mit aussitôt à l'étude de la langue; au bout de quatre mois, il fut envoyé à Leng-tsi, où, dit il "il commença à balbutier ses premiers sermons". M.Davenas étant décédé le 30 avril 1924, à Ta-tsien-lu, M. Valour lui succéda à la tête de ce district, en mai 1924. En 1925, tout en enseignant la morale à un théologien, et malgré les difficultés occasionnées par l'irruption des troupes setchoanaises, il construisit un clocher gothique faisant pendant à la cathédrale et en 1926, y installa trois cloches.

     

    En août 1928, M. Valour fut chargé du district de Lu-ting-kiao (Chapa), à une soixantaine de kms, au sud-est de Ta-tsien-lu, avec écoles, hospices, orphelinat et cinq annexes à desservir dans un rayon de près de 100 kms. Délégué par son évêque, il se rendit à Fou-lin pour saluer, le 12 mars 1932, Mgr. de Guébriant et lui rendre compte de l'état de la mission; le lendemain, il fit route avec lui jusqu'à Tsin-ki-hien. En 1933, le Gouvernement de Yougoslavie lui décerna et lui fit parvenir la Croix de Guerre serbe en souvenir de ses campagnes en Orient. Le 11 juin 1933, il accueilit deux frères franciscains, et les accompagna à la léproserie de Mo-si-mien où ils venaient travailler.

     

    Le 28 mai 1935, vers 20 h., voyant les réguliers se replier devant l'avance des troupes communistes, il alla se réfugier dans une maison isolée à l'orée des bois, sur les montagnes de Chawan et s'y tint caché pendant dix jours; un chrétien dévoué lui apportait du pain de maïs. En juillet 1935, il fut nommé vicaire forain des districts de Lu-ting-kiao et Kin-tang, et membre du Conseil épiscopal. En 1936, les communistes revinrent; M. Valour fut activement recherché, et sa tête mise à prix pour la somme de quatre cents piastres. Mais le marché de Lu-ting-kiao, bien défendu ne tomba pas entre leurs mains. Cet état de guerre l'empêcha de visiter ses chrétiens; l'occupation des locaux de la mission par les "réguliers"et la cherté des vivres l'obligèrent à renvoyer élèves et catéchumènes dans leur famille, tandis que le régime communiste s'installait dans une partie de son district.

     

    Vers octobre 1936, il fut nommé curé de Tchen-luen-t'ang et directeur spirituel au séminaire. Le 4 novembre 1936, le P. Joseph Ly prit en charge le district de Chapa, et le 7 novembre 1936 il reprit possession de la procathédrale qu'il répara en 1938.

     

    Vers décembre 1938, il partit en congé en France; arrivé à Yun-nan-fu, le 7 janvier 1939, il en repartit le 11 janvier suivant, rendit visite à ses frères l'un à Quinhon, l'autre à Singapore, poussa jusqu'à Penang, et débarqua à Marseille le 28 mars 1939. Il avait programmé son retour en Chine pour la fin septembre 1939, mais la seconde guerre mondiale éclata.

     

    Mobilisé puis mis en affectation spéciale, M.Valour essaya de regagner sa mission. Le 7 juin 1940, il s'embarqua à bord du "Porthos" en faisant le tour de l'Afrique. Arrivé en Extrême-Orient, le "Porthos" dut rebrousser chemin, sans débarquer ses passagers, ainsi M.Valour fut de retour à Marseille le 27 octobre 1940. Affecté à la procure de Marseille, il travailla auprès des jeunes de cette ville.

     

    Le 25 avril 1946, il reprit le bâteau et regagna sa mission du Thibet. Mgr.Valentin lui confia le poste de Tanpa, petite bourgade plus thibétaine que chinoise, à 130 kms au nord-est de Kiang-ting (Ta-tsien-lu), avec un col de 4.700 mètres d'altitude à franchir. Le 23 décembre 1947, il fêta ses noces d'argent sacerdotales. Les communistes ayant pris possession du pays, dès novembre 1950, M.Valour dut remplir un questionnaire minutieux; confiné dans un débarras de sa résidence à Tan-pan, il subit un jugement populaire, et en 1951, fut ramené et interné à l'évêché de Kang-ting. Mgr. Valentin, malade et prisonnier à Yagan, le nomma administrateur apostolique du diocèse. Après un second jugement populaire, il fut expulsé vers Hong-Kong où il arriva le 19 avril 1952.

     

    Rentré en France par avion, M. Louis Baptiste Valour débarqua à Paris le 10 juin 1952; en septembre 1952, il fut nommé économe à Bièvres. Fait Chevalier de la Légion d'Honneur à titre militaire, M. Pasteur, son ami de Kang-ting, lui remit cette décoration, le 2 mars 1954

     

    Le 4 novembre 1958, M.L B.Valour s'embarqua à Marseille pour le service de la mission de Nhatrang où il arriva le 1 décembre 1958. Il y retrouva son frère Paul. Mgr. Piquet lui confia la charge de la procure et il la garda jusqu'en 1966. En Février 1966, il assista aux obsèques de son neveu Louis, de la mission de Hué, tué par une mine à Dong-ha. Il prit ensuite son congé régulier en France. Mgr. Piquet décéda le 11 juillet 1966.

     

    À l'automne de 1966, presqu'à la fin de son congé, on lui proposa et il accepta un poste d'aumônier au sana de Mardor, en Saône-et-Loire, où il travailla jusqu'en 1979, à la satisfaction de tous. Rentré à Lauris, le 14 septembre 1979, c'est là qu'il s'éteignit doucement le 7 octobre 1979. Ses obsèques eurent lieu le 10 octobre 1979, en l'église paroissiale de Lauris; Dom Claudius Valour, son plus jeune frère, présida l'Eucharistie. M. Pasteur prononça l'homélie. Les restes mortels de M. Louis-Baptiste Valour reposent dans le caveau des Missions Etrangères à Lauris.

     

     

    Références bio-bibliographiques

    AME 1923 p. 118. 1925 p. 190. 1933 p. 147. 1935 photo p. 232. 1936 p. 15. 118. 1937 p. 230. 1937 p. 230.

    CR 1923 p. 177. 1924 p. 67. 1925 p. 54. 1926 p. 58. 1927 p. 53. 55. 1932 p. 91. 95. 1935 p. 60. 1936 p. 62. 66. 1947 p. 189. 1948 p. 34. 1950 p. 34. 1951 p. 25. 1958 p. 49. 91. 1963 p. 73. 1965 p. 74.

    BME 1923 p. 248. 455. 644. 1924 p. 456. 1926 p. 41 (art.). 1929 p. 243. 555. 626. 681. 1930 p. 709 (art.). 179. 237. 712. 1931 p. 63. 113. 148. 1932 p. 456. 1933 p. 287. 714. 1934 p. 125. 179. 268. 413. 490. 492. 637. 709. 963. 1935 p. 120. 347. 733. 588. 851. 884. 1936 p. 195. 283. 1937 p. 43. 122. 196. 588. 1938 p. 254. 398. 468. 1939 p. 45. 123. 195. 197. 559. 858. 1940 p. 293. 510. 1941 p. 130. 278. 713. 1948 p. 167sq. 299. 302. 1949 p. 14. 40. 177. 210. 299. 702. 1950 p. 334. 1951 p. 51. 120. 641. 1952 p. 51. 191. 348. 423. 511. 647. 1954 p. 380. 491. 1958 p. 987. 1959 p. 74. 97. 442. 1960 p. 944. 939.

    EPI 1962 p. 596. 1966 p. 137.

    ECM 1942 p. 197. 1943 p. 238. 1944 p. 10. 1945 p. 116. 1946 p. 157.

    MDA 1950 p. 190.

    R.MEP n° 125 p. 44 - 127 p. 45.

    EC1 N°  32. 399. 410. 417. 426. 427. 445. 518. 521. 523. 552. 553. 647. 650. 673. 764.

    EC2 N° 58P329 - 120/C2 - 135/C3.

     

    • Numéro : 3234
    • Pays : Chine Vietnam
    • Année : 1923