Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Adolphe VAGNER (1868-1932)

VAGNER Adolphe (1868-1932)
Add this

    [1910]  VAGNER Adolphe, naquit le 11 février 1868 à Vasperviller, dans le diocèse de Metz (Moselle). Devenu élève du Petit Séminaire de Pont-à-Mousson, il y fit de brillantes études, couronnées par le baccalauréat ès-lettres. Bien qu'il fut fils unique, sans opposition de ses parents, il entra au Grand Séminaire des Missions Étrangères le 18 septembre 1885. Tonsuré le 26 septembre 1886, minoré le 24 septembre 1887, il reçut le sous-diaconat le 3 mars 1889. Ordonné diacre le 1er mars 1890, prêtre le 18 septembre suivant, il est destiné à la mission de Osaka. Parti le 18 novembre 1890, il y arriva le jour de Noël.

     

    Il fut d'abord envoyé à Kyoto pour étudier la langue sous la direction du Père Vasselon. Il devait y rester une année. En 1892, son évêque le nomma responsable de la chrétienté de Tottori. Puis en 1896, il fut nommé curé de la paroisse de Awaji-Uchi-Machi, en plein centre de Osaka, avec, en plus, la charge de la desserte de Nara. C'est pendant cette période d'intense apostolat qu'il publia tout d'abord les "Prières pour obtenir la grâce d'aimer le Seigneur", puis, un "Catéchisme expliqué en images".

     

    La mobilisation pour la guerre de 1914-18 ayant fait des vides dans les missions, il dut reprendre son ancienne paroisse de Uchi-Awaji-Machi. De là, il continua à administrer la chrétienté de Nara jusqu'à ce qu'un titulaire y soit nommé. En 1918, il publia un petit opuscule sur "l'Intronisation du Sacré Coeur dans les familles". En 1928, il est envoyé à Kyoto comme assistant du Père Duthu, dont l'état de santé ne lui permettait plus de faire face à tous les besoins réclamés par ce centre important. En 1931, on le chargea de fonder un nouveau poste dans la partie nord ouest de Kyoto. Tout était à faire. Le Père Vagner commença par louer une maison japonaise. Les appartements furent transformés en Oratoire. Avec une chrétienté qui comptait déjà plus de 300 baptisés, il envisageait l'avenir avec confiance.

     

    Une hémorragie cérébrale anéantit tous ses projets. Son état s'étant amélioré en février 1932, à l'invitation du Père Candau, supérieur du Grand Séminaire de Tokyo, et de son grand ami le Père Anoge, il se rendit près d'eux. Mais il avait trop présumé de ses forces : une crise d'urémie survenant, il mourut le 18 février 1932 à l'hôpital des Soeurs Missionnaires de Marie à Tokyo. Il est inhumé au cimetière catholique de Tokyo.

     

     

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1891 p. 292. 1932 p. 100. 189.

    CR 1890 p. 220. 1893 p. 84. 1894 p. 81. 91. 92. 1895 p. 95sq. 1897 p. 65. 1898 p. 63. 1901 p. 35. 362. 1902 p. 39. 1907 p. 36. 1910 p. 30. 1915 p. 22. 1916 p. 24. 1920 p. 10. 140. 1923 p. 15. 1925 p. 18. 1927 p. 10. 1928 p. 15. 1930 p. 19. 1931 p. 21. 24. 1932 p. 25. 312. 336. 373.

    BME 1922 p. 303. 1924 p. 639. 642. 643. 725. 1925 p. 556. 753. photo p. 63. 1929 p. 481. 1930 p. 35. 1931 p. 591. 1932 p. 195. 275. 444.

    APF 1920 p. 173.

    RHM 1924 p. 150.

    MC 1920 p. 161. 162. 173. 198. 200. 1932 p. 292.

    EC1 N° 239.

     

     

    Bibliographie

    "Prières pour obtenir la grâce d'aimer le Seigneur". Osaka, 1911. 99 pages.

    "Catéchisme expliqué en images". Osaka, 1913. 392 pages.

    "l'Intronisation du Sacré Coeur dans les familles". Osaka, 1918. 78 pages.

    "Parsifal". Sapporo,1925. 96 pages.

     

    • Numéro : 1910
    • Pays : Japon
    • Année : 1890