Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Yves TYGREAT (1925-1954)

[3892]. TYGREAT Yves (1925-1954) né le 17 juillet 1925 à Plouguerneau (Finistère), fut admis au Séminaire des M.-E. en 1945 et partit pour la mission de Hung-hoa le 14 octobre 1950. Il commença l'étude de la langue à Saïgon puis, en 1952, fut chargé de la chrétienté de Yen-khoai, située au pied du Mont-Bavi. Le 22 juillet 1954, il se rendit au poste militaire, près du village de Yen-khoai. En arrivant, il toucha une mine de protection du fortin et fut tué sur le coup. Références bibliographiques
Add this

    Yves, Gabriel TYGREAT naquit le 17 juillet 1925, au hameau de Kerdelan, à cinq kilomètres du bourg de Plouguerneau, diocèse de Quimper, département du Finistère. Il était le cinquième enfant d'une famille de cultivateurs. Pensionnaire dès l'âge de six ans, il fit ses études primaires à Plouguerneau, chez les frères des Ecoles Chrétiennes. Celles-ci achevées, il se dirigea vers le petit séminaire de Pont-Croix, dans le sud Finistère. En 1939, en raison de la guerre, ce petit séminaire ayant dû réduire ses effectifs; M. Le Restif, alors recruteur mep en Bretagne, envoya Yves au collège de Lannion, dans les Côtes d'Armor, où il fit sa quatrième; l'année suivante, Yves alla au petit séminaire mep de Beaupréau dont le supérieur était M. Davias-Baudrit. Grâce à son travail acharné, et à l'aide de ses professeurs,.Yves se rangea parmi les meilleurs élèves.

     

    Le 28 septembre 1945, la maison de Bièvres étant occupée par l'armée américaine, M. Yves Tigréat entra au séminaire des Missions Etrangères à Paris, En septembre 1946, Bel-Air ayant rouvert ses portes, il y poursuivit ses études de philosophie. Revenu à Paris pour faire sa théologie, il reçut aussi la charge.de faire diverses commissions pour ses confrères. Sous-diacre le 29 mai 1949, diacre le 17 décembre 1949, il fut ordonné prêtre le 28 mai 1950, et  le 29 juin 1950, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique de Hung-Hoa. Agrégé à la Société des Missions Etrangères le 11 octobre 1950., il partit rejoindre sa mission le 14 octobre 1950.

     

    Le 1er novembre 1950, M. Yves Tigréat débarqua à Saïgon, où en attendant  que l'horizon s'éclaircisse, un message lui demandait de s'arrêter à la procure de cette ville et de commencer sur place, l'étude de la langue viêtnamienne. Le 21 avril 1951, il arriva à Son-Tây, centre provisoire de la mission de Hung-Hoa. Là, il continua avec énergie l'étude du viêtnamien, tout en commençant à rendre quelques services.

     

    Le 18 février 1952, il fut nommé à Yen-Khoai, chrétienté de 300 âmes, à une vingtaine de kms de Son-Tây, non loin du mont Bavi.Très vite, il conquit le coeur de ses fidèles et des enfants. Ayant pris la décision de rester avec ses chrétiens, quelle que fut l'évolution de la situation politique, il se rendit à Son-Tây et le 21 mai 1954 ayant rencontré son évêque Mgr. Mazé, il rentra dans son district.

     

    Dans l'après-midi du 22 juillet 1954, vers 16 heures, il se rendit au poste militaire, près du village, pour rendre visite aux soldats. En arrivant, il toucha une mine de protection du fortin. Atteint à la nuque, il fut tué sur le coup.  Le lendemain matin, Mgr. Mazé  et M. Lajeune, malgré la route déserte, coupée en plusierus endroits, et quelques rencontres désagréables se rendirent à Yen-Khoai pour les obsèques. Celles-ci, du fait des circonstances, furent très simples mais très priantes. Yves, Gabriel Tygréat repose près de l'église de Yen-Khoai.

     

    Références bibliographiques

     

    CR 1950 p. 135. 1951 p. 44. 1953 p. 34. 1955 p. 35. 80. AG80-82 p. 126. 146. 147.

    BME 1950 p. 514. 751. 754. 1951 p. 305. 364. 365. 633. 759. 761. 1952 p. 32. 33. 110. 112. 182. 183. 259. 565. 566. 1954 p. 945. 946-948 (notice). 949. 1955 p. 91.

    EC1 N°  483. 486. 563.

    • Numéro : 3892
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1950