Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean TRINTIGNAC (1872-1914)

TRINTIGNAC Jean (1872-1914)
Add this

    [2220]  TRINTIGNAC Jean, Pierre, Marie, est né le 25 octobre 1872 au village de La Fage, paroisse de Grandieu, dans le diocèse de Mende (Lozère). Après avoir reçu ses premières leçons de latin au presbytère, il fit ses études secondaires au Petit Séminaire de Mende, sa Philosophie au Grand Séminaire du diocèse; il y fut tonsuré le 11 juin 1892. Ayant obtenu le consentement de ses parents, il entra au Grand Séminaire des Missions Étrangères le 17 septembre 1892. Il reçut les ordres mineurs le 15 octobre 1893. Ordonné sous-diacre le 21 septembre 1895 et diacre le 29 février 1896, le 28 juin suivant il était ordonné prêtre. Destiné à la mission d'Osaka, il s'embarqua le 2 août 1896 et arriva le 5 septembre.

     

    Dès son arrivée, il alla à Kyoto, où il resta un mois. De là, il fut envoyé comme vicaire à Tottori, poste de fondation récente. En septembre 1897, Mgr. Chatron, son évêque, lui demande d'assurer la charge de l'orphelinat de Tamatsukuri, tout en aidant à la paroisse. Fin mars 1899, il est nommé au poste de Miyazu. Il y resta seulement deux mois. Envoyé à Kochi, dans le Shikoku, il passa dans ce poste les plus belles années de sa vie missionnaire. Il y travailla jusqu'en 1904. En effet, à cette date, un décret de la Propagande détacha du diocèse d'Osaka la grande île du Shikoku, où se trouvait Kochi. Le Père Trintignac y resta encore quelques mois pour assurer la transmission aux Pères dominicains de la province des Philippines. Reprenant son bâton de pèlerin, il se rendit dans le nouveau poste de Shimonoseki comme le lui demandait son évêque. À vrai dire, c'était un poste qu'il fallait fonder. Le Père se mit à la tâche : il acquit un terrain, bâtit une chapelle provisoire, une salle de réunion et une modeste résidence.

     

    En septembre 1911, il est rappelé à Osaka pour prendre un "poste difficile", dit une chronique. Il y travailla huit mois. Il est alors nommé responsable du poste de Tamakuri en 1912. Mais atteint d'une grave maladie de coeur, il doit prendre beaucoup de précautions; c'est alors qu'un rhumatisme articulaire aigu amena des complications du côté du coeur. Dans la nuit de 4 au 5 février 1914, il reçut le sacrement des malades, et au matin de ce 5 février, il rendait son âme au Seigneur. Il est inhumé à Osaka.

     

     

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1896 p. 579. 1914 p. 102. 104. photo p. 154.

    CR 1896 p. 331. 1900 p. 34. 1901 p. 37. 1903 p. 33. 1904 p. 31. 1907 p. 41. 1908 p. 29. 1910 p. 31. 1914 p. 9. 10. 167. 217. 1920 p. 140. 1947 p. 143. 144.

    BME 1924 p. 212. 1960 p. 713.

    • Numéro : 2220
    • Pays : Japon
    • Année : 1896