Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Roger THOMMERET (1899-1985)

[3198]. THOMMERET Roger (1899-1985) né le 31 mai 1889, à Argences (Calvados), admis au Séminaire des M.-E. en 1908, fut ordonné prêtre le 19 décembre 1914. Mobilisé alors pour la durée de la guerre, il ne put partir pour la Cochin-chine occidentale, mission à laquelle il était destiné, que le 27 juin 1920.
Add this

    Roger, Pierre, Georges THOMMERET naquit le 31 Mai 1889, à ARGENCES, diocèse de BAYEUX, département du CALVADOS. En 1899, il commença ses études classiques à l'Ecole Secondaire de l'Immaculée-Conception à SEES (Orne), et les termina à FLERS (Orne) , en 1908.

     

    Le 24 Juin 1908, il présenta sa demande d'entrée aux Missions Etrangères ; Admis le 3 Août suivant, il arriva au Séminaire de BIEVRES le 10 ou le 12 Septembre 1908. Tonsuré le 26 Septembre 1909, Minoré le 24 Septembre 1910, Sous-Diacre, le 20 Décembre 1913, Diacre le O7 Mars 1914, il fut ordonné prêtre le 19 Décembre 1914, et mobilisé presque aussitôt pour la durée de la guerre. En Septembre 1919, il revint au Séminaire des Missions Etrangères, et dans les mois qui suivirent, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Occidentale (Saigon) . Il quitta Paris le 27 Juin 1920, et s'embarqua à MARSEILLE le 01 Juillet  de la même année pour rejoindre sa mission.

     

    Arrivé à Saigon, vers la fin du mois d'Août 1920, il se mit à l'étude de la langue viêtnamienne dans la paroisse de KIM-NGOC, dont il fut le curé de  Mai 1921 à  Mai 1924. Puis, il fut nommé Curé et Chef de District de BEN-TRE où il resta de Mai 1924 à Juillet 1925.  Il devint professeur au Séminaire de SAIGON,d'Août 1925 à Février 1929. De Mars 1929 à Mars 1930 il eût la charge de Curé et chef de District de BAI-XAN, puis les mêmes responsabilités à THUDAUMOT, de Mars 1930 à Avril 1931. A cette date, il fut nommé vicaire à la Cathédrale de SAIGON, pour seconder M. SOULLARD. En 1935, celui-ci étant malade et se reposant à DALAT, il revint à M. THOMMERET le plus gros de la tâche de préparation du Congrès Eucharistique qui eût lieu à SAIGON du 12 au 15 Décembre 1935. Il s'en acquitta magnifiquement !

     

    En Février 1936, M.THOMMERET devint curé du CAP St. JACQUES, où il trouva une église en mauvais état. Il en construisit une nouvelle, très belle et très fonctionnelle qui fut terminée en 1942. Il y manifesta ses talents de constructeur et d'homme de goût. Lors des évènements de Mars 1945, il fut ramené à SAIGON, pour plusieurs mois.  Des troubles graves  éclatèrent ; le 2 Septembre 1945, M. TRICOIRE fut assassiné sur la place de la Cathédrale à SAIGON. Dès que le calme fut revenu, il regagna le Cap St. JACQUES, et reprit ses activités, mais en raison des circonstances,il ne pût réaliser son projet d'élever une statue monumentale de la Vierge sur le rocher qui domine l'entrée de la rivière de Saigon.

     

    Le 14 Mai 1954, il arriva à Paris avec un groupe de pélerins du Viêtnam qu'il accompagna à Lourdes et à Fatima, à l'occasion de l'année mariale. Il s'attarda quelques mois en France et, pour des raisons personnelles, demanda et obtint de changer de Mission. Le 15 Novembre 1955, il reçut un nouvelle destination pour la mission de QUINHON. qu'il rejoignit le 24 Novembre 1956. Mais le 22 Juillet  1956, le nouveau Vicariat Apostolique de NHATRANG avait été érigé, et confié à Mgr. PIQUET. La province de PHAN-THIET du Vicariat de Saigon était rattachée à celui de NHATRANG.

     

    M.THOMMERET prit le poste d'Aumônier de la léproserie de QUI-HOA, tenue par les Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Au mois de Février 1957, l'ascension d'une montagne voisine faillit tourner au drame. Il fit un faux pas et roula dans un ravin, d'où il  réussit à sortir seul au bout de cinq heures. Quelques temps après, il réintégra le Vicariat de NHATRANG, et fut affecté au poste de  CAY-VONG, à une quinzaine de kms de NHATRANG.

     

    À Pâques 1958, il fut nommé curé de PHAN-THIET. Il construisit un nouveau presbytère, re-aménagea l'ancienne "cure-maison de repos" brûlée par les Viêt-Cong et y installa  les Soeurs de N.D. des Missions qui ouvrirent une école. Il fit de PHAN-THIET une paroisse vivante ! Mais, en Février 1961, suite à un différent où il refusa de céder, M.THOMMERET qui était  "très personnel" donna sa démission et décida de rentrer en France.

     

    Il prit alors du ministère dans le diocèse de NICE, et pendant plusieurs années, il fut chapelain au Sanctuaire de N.D. de LAGHET. Puis il rentra à LAURIS. Les Frères de N.D. de la BLACHE, ayant demandé un volontaire pour aider M. Henri VALOUR fatigué, M. THOMMERET se présenta, passa 45 mois  dans cette maison jusqu'en Janvier 1975, et ensuite il se retira à MONTBETON.

     

    Encore assez valide pour voyager, il allait de temps à autre à LISIEUX, jusqu'au jour où il fit une chute qui nécessita une intervention chirurgicale, et le laissa infirme. Pendant plusieurs années, il fut assisté avec grand dévouement par M. BEYSSELANCE. En Septembre 1984, il fêta son 70ème anniversaire d'ordination, en même temps que M. TRINCAL qui célébrait ses 75 ans de sacerdoce.

     

    En Juin 1985,sa santé se dégrada rapidement ; il tomba dans un état de torpeur qui se prolongea durant deux mois. Il s'éteignit le 31 Août 1985. À sa demande, ses obsèques furent célébrées en ornements blancs, et on l'accompagna au cimetière au chant du cantique : "J'irai la voir un jour "!

     

    Références biographiques

    AME 1919 p. 480. 1929 p. 178.

    CR 1920 p. 56. 85. 1926 p. 117. 1936 p. 149. 1953 p. 56. 1957 p. 48. 1969 p. 175.

    BME 1932 p. 645. 805. 1933 p. 84. 1936 p. 153. 154. 157. 1938 p. 203. 1948 p. 216. 219. 222. 1949 p. 21. 86. 1950 p. 201. 1951 p. 130. 499. 515. 765. 1952 p. 132. 1954 p. 703. 913. 1957 p. 92. 261. 866. 1958 p. 455. 1959 p. 75. 443. 730. 978. 1960 p. 77. 86. 87. 939. 1961 p. 322.

    ECM 1945 p. 254.

    EC1 N°  244. 246. 249. 255. 257. 258. 444. 449. 502. 510. 558. 608. 609. 693. 740.

    NS 35P268. 73P118. 181/60. 190/321.

     

     

     

     

     

     

     


     

     

    • Numéro : 3198
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1920