Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eugène THOMAS (1876-1929)

THOMAS Eugène (1876 - 1929) [2627] THOMAS Eugène, Nicolas, est né le 26 juillet 1876 à Cany Barville, diocèse de Rouen (Seine Maritime). Il fit ses études secondaires à Yvetot, puis ses études philosophiques au Grand Séminaire diocésain. Il entra aux Missions Étrangères le 17 août 1900, où il fit ses études théologiques. Ordonné prêtre le 22 juin 1902, il partit pour la mission de Canton le 23 juillet suivant et arriva à Canton en août.
Add this

    [2627]  THOMAS Eugène, Nicolas, est né le 26 juillet 1876 à Cany Barville, diocèse de Rouen (Seine Maritime). Il fit ses études secondaires à Yvetot, puis ses études philosophiques au Grand Séminaire diocésain. Il entra aux Missions Étrangères le 17 août 1900, où il fit ses études théologiques. Ordonné prêtre le 22 juin 1902, il partit pour la mission de Canton le 23 juillet suivant et arriva à Canton en août.

     

    On l'envoya aussitôt en district pour l'étude du chinois. Il fit ses premières armes sous la direction de M. Fourquet, dans sa résidence de Lung hou ly. Après quelque temps, on l'envoya remplacer M. Nicouleau à Yang Pin, chef-lieu du district du même nom. Là, deux catéchistes entreprirent de lui apprendre la langue du pays : le cantonnais. Après le départ de M. Fourquet pour Canton, le Père Thomas resta seul dans ce vaste district, avec deux adjoints : les PP. Lu et Shu.

     

    Mgr Mérel, convaincu qu'un pèlerinage au tombeau de St François Xavier dans l'île de Sancian pourrait accroître le zèle de ses diocésains, pensa au Père Thomas pour l'organisation de ce pèlerinage. Le Père se donna tout entier à cette besogne, et quand le territoire de Yang Pin passa sous une autre juridiction, Mgr Mérel demanda au Père Thomas de se fixer à Sancian.

     

    Avec le concours d'un jeune prêtre chinois, le Père Boniface Young, le Père Thomas trouva beaucoup de Chinois de bonne volonté. En l'espace d'un an, il baptisa 1.200 adultes. Plusieurs chapelles furent construites sur le territoire de l'île, et des écoles furent établies dans chaque village.

     

    M. Thomas était devenu l'homme de Sancian; Sancian était son fief. Toutefois, il dut s'en séparer pour devenir procureur de la Mission de Canton. Il géra la Procure pendant plusieurs années. Mais Mgr de Guébriant, Vicaire apostolique de Canton, le renvoya à Sancian, qui réclamait sa présence. Son séjour dans l'île fut de courte durée, car il dut bientôt revenir à Canton, pour remplacer le vieux Père Laurent Yang comme curé de la cathédrale. Il eut également la charge du Séminaire et fut nommé Provicaire. En 1928, il se sentit fatigué et prit un congé de 6 mois en France. Il se reposa dans sa famille au Havre, fit quelques prédications; en particulier, il souleva l'enthousiasme des Carmélites de cette ville par le récit de sa vie à Canton.

     

    À son retour à Canton, vers la fin de 1928, la fatigue reprit rapidement le dessus, et au mois d'août 1929, il alla à Hongkong, où il fut soigné à l'hôpital des Soeurs de St Paul de Chartres. Deux jours après son départ de Canton, un télégramme annonça son décès. Il fut assisté à ses derniers moments par les PP. Jarreau et Favreau, qui se trouvaient de passage à Hongkong. Mgr Fourquet arriva à temps pour les funérailles de son ancien Provicaire. M. Thomas fut enterré dans notre cimetière de Béthanie. À Canton, le Père Thomas comptait de nombreux amis, même parmi les Chinois païens. Ceux-ci demandèrent qu'une messe soit célébrée à la cathédrale pour le repos de son âme. Ultime témoignage d'affection pour cet excellent missionnaire de Chine.

     

     

     

    Références bio-bibliographiques

    AME 1902 p. 326. 1913 p. 210. 211. 1914 p. 126. 1929 p. 226. 1932 p. 262.

    CR 1902 p. 138. 301. 1903 p. 123. 124. 1905 p. 116. 1906 p. 120. 121. 1907 p. 147. 1909 p. 129. 1910 p. 129. 1911 p. 110. 1913 p. 157. 159. 161. 169. 1918 p. 50. 51. 1921 p. 61. 1922 p. 73. 1928 p. 78. 1929 p. 105. 335. 1930 p. 123. 269.

    BME 1923 p. 647. 1924 p. 329. 459. 1926 p. 445. 509. 1927 p. 511. 569. 1928 p. 172. 246. 381. 382. 1929 p. 296. 492. 629.

    EC1 N°  150. 162. 166. 181.

    Article : "Variétés sinologiques" n° 59.

     

    • Numéro : 2627
    • Pays : Chine
    • Année : 1902