Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Julien THIRIET (1839-1897)

[808]. THIRIET, Julien, né le 21 février 1839 à Hoéville (Meurthe-et-Moselle), fit ses études classiques au petit séminaire de Pont-à-Mousson, et passa une année au grand séminaire de Nancy. Il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 30 juin 1858, reçut le sacerdoce le 14 juin 1862, et partit le 18 août suivant pour la Cochinchine occidentale. Après un court séjour à Bai-xan, il passa quelque temps à Tan-dinh et à Xom-chieu, fut nommé en 1866 professeur au séminaire de Saïgon, où il devait passer 32 ans et devenir le supérieur de la maison en octobre 1877.
Add this

    [808]. THIRIET, Julien, né le 21 février 1839 à Hoéville (Meurthe-et-Moselle), fit ses études classiques au petit séminaire de Pont-à-Mousson, et passa une année au grand séminaire de Nancy. Il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 30 juin 1858, reçut le sacerdoce le 14 juin 1862, et partit le 18 août suivant pour la Cochinchine occidentale. Après un court séjour à Bai-xan, il passa quelque temps à Tan-dinh et à Xom-chieu, fut nommé en 1866 professeur au séminaire de Saïgon, où il devait passer 32 ans et devenir le supérieur de la maison en octobre 1877.

    Il revisa et composa, soit seul, soit en collaboration avec des missionnaires et des prêtres indigènes, plusieurs ouvrages classiques, une Explication des Evangiles des dimanches qui est très estimée, et quelques autres volumes de spiritualité.

    En 1879, il fut nommé provicaire.

    Il mourut au séminaire de Saïgon le 2 août 1897, faisant bon visage à la mort, « qu’il était, disait-il, prêt à recevoir depuis 35 ans». Il fut enterré au tombeau d’Adran.

    Pendant plus d’un quart de siècle, il contribua plus que personne à former le clergé indigène de la mission, et ne cessa jamais de s’occuper de ses anciens élèves, même de ceux qui n’avaient pas suivi la carrière ecclésiastique et étaient rentrés dans leur famille. Il fut le confesseur extraordinaire de toutes les communautés religieuses des environs de Saïgon, et le confesseur ordinaire de la plupart des prêtres de la même région. Sans être doué de talents brillants, il fit beaucoup de bien par son application au travail, sa piété, et toutes les vertus sacerdotales qu’il possédait à un haut degré.

    Bibliographie. — Les ouvrages ci-dessous indiqués ont été tous, excepté deux, imprimés à l’imprimerie de la mission, Saïgon-Tandinh.

    Ouvrages par M. Thiriet seul­ :

    (Visites du soir au Saint-Sacrement) [de saint Alphonse de Liguori]. — 1877, in-16­ ; autre édit., 1911, in-16.

    (Directoire du catéchiste). — 3e édit., 1889, in-8, pp. 107.

    Explication des Evangiles des dimanches et des principales fêtes de l’année, en forme d’Homélies, suivie de quelques projets d’Instructions pour chaque dimanche et fête. — Imprimerie de Nazareth, Hong-kong, 1894, 4 vol. in-12, pp. 470, 578, 518, 590­ ; 2e édit., 1903­ ; 3e édit., 1909, 4 vol. in-12, pp. xvi-470, 578, 518, 590.

    La traduction en latin de cet ouvrage a été commencée par M. Tour, sous le titre­ :

    Expositiones in sancta Evangelia quæ leguntur intra missam, diebus Dominicis et præcipuis Festis anni ecclesiastici, in forma Homiliarum. Præeunte Juliano Thiriet m. ap. Societatis parisiensis Missionum ad Exteros, ad usum præsertim Cleri indigenæ Missionum, a quodam missionario ejusdem Societatis latino sermone concinnatæ. Tomus I a Dominica 1a Adventus ad Dominicam 1am post Epiphaniam. — Ex typis Nazarethanis Societatis Missionum ad Exteros, Hong-kong, 1912, in-16, pp. x-362.

    Ouvrages en collaboration ou revus par M. Thiriet­ :

    Dictionnarium latino-annamiticum ad usum linguæ latinæ tirunculorum. — 1868, in-8, pp. 194.

    Id. — 2e édit., par MM. Thiriet et Favreau. — 1878, in-8, pp. 248.

    Id. — 3e édit., par M. Humbert.

    Sách méo day tiêng lalinh (Grammaire latine), par MM. Thiriet et Favreau. — 1869, 2 vol. in-8, pp. 157, 222.

    Id. — 2e édit., par MM. Quinton et Humbert.

    (Histoire de l’Ancien Testament par demandes et réponses), par MM. Eveillard, Thiriet et Mgr Colombert. — 1re édit. vers 1870­ ; nouv. édit., 1898, in-8, pp. 220.

    Thièn khai hôi tôi nho~n cho~n cao (Le ciel ouvert par la confession sincère), par MM. Thiriet et Sâm. — 1873, in-16, pp. 408­ ; 2e édit., 1892, in-8, pp. 183.

    (Livre pour l’instruction des catéchumènes) [par Mgr Lefebvre]. 2e édit., revue et corrigée par M. Thiriet. — 1882, in-8, pp. 28.

    Notes bio-bibliographiques.

    — C.-R., 1883, p. 139­ ; 1889, p. 274­ ; 1896, p. 217. — Sem. rel. Saint-Dié, 1887, p. 427­ ; 1891, pp. 568, 753.

    Le Bx A. Schœffler, p. 22.

    • Numéro : 808
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1862