Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

René TESSIER (?-1816)

[293]. TESSIER, René-Jacques, appartenait au diocèse d'Angers, et naquit peut-être à La Chapelle-Blanche, aujourd'hui La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire) ; nous indiquons ce lieu d'origine, parce que son frère aîné Jean, devenu supérieur du séminaire de Saint-Sulpice à Baltimore, y avait vu le jour le 10 juin 1758 ; mais nous n'avons pas trouvé l'acte de naissance et de baptême de notre missionnaire. Il fit ses études au collège de Beaupréau, et entra en 1789 au Séminaire des M.-E. Il partit le 11 décembre de la même année pour le Tonkin occidental.
Add this

    [293]. TESSIER, René-Jacques, appartenait au diocèse d’Angers, et naquit peut-être à La Chapelle-Blanche, aujourd’hui La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire)­ ; nous indiquons ce lieu d’origine, parce que son frère aîné Jean, devenu supérieur du séminaire de Saint-Sulpice à Baltimore, y avait vu le jour le 10 juin 1758­ ; mais nous n’avons pas trouvé l’acte de naissance et de baptême de notre missionnaire. Il fit ses études au collège de Beaupréau, et entra en 1789 au Séminaire des M.-E. Il partit le 11 décembre de la même année pour le Tonkin occidental.

    Il travailla dans la province de Thanh-hoa de 1792 à 1796, et y fit d’assez nombreuses conversions. Il assista, en 1795, à la réunion des missionnaires tenue pour l’étude du règlement du vicariat. En novembre 1796, il fut placé au séminaire de Ke-vinh, et eut en même temps la charge de procureur de la mission. La persécution de 1798 le força de s’enfuir­ ; aussitôt qu’elle fut apaisée, il réinstalla le séminaire à Ke-vinh, ensuite à Dong-chuoi, puis revint à Ke-vinh. Tout en dirigeant le séminaire et en y professant, il allait dans les chrétientés prêcher des retraites.

    En 1803 ou 1804, il fut remis en district, probablement dans le Nghe-an­ ; en tous cas, il était en 1809 chargé de cette province et du Bo-chinh­ ; d’après ses lettres, cette dernière région comptait alors 7 000 chrétiens. En 1815, il travailla dans les provinces de Nam-dinh et de Ninh-binh, et donna plusieurs retraites pendant lesquelles il prêchait trois et quatre fois par jour. Il mourut à Dong-bien, province de Ninh-binh, le 12 novembre 1816.

    Notes bio-bibliographiques. — N. L. E., vii, pp. 143 et suiv., 181, 213, 248, 339­ ; viii, pp. 259, 284, 291, 295, 307, 317 et suiv., 324 et suiv.

    Nouv. des miss. or. 1793-1796, p. 16. — Nouv. des miss. or. 1794-1807, p. 93. — Estrat. del. lett., i, p. 174.

    • Numéro : 293
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1789