Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri SOUVIGNET (1855-1943)

[1536] SOUVIGNET Henri, Emmanuel Missionnaire Tonkin Occidental - Hanoï ------------------------ Henri, Emmanuel SOUVIGNET naquit le 25 décembre 1855 à Monistrol-sur Loire , diocèse du Puy, département de la Haute Loire, dans une famille de bourgeoisie terrienne.
Add this

    Henri, Emmanuel SOUVIGNET naquit le 25 décembre 1855 à Monistrol-sur Loire , diocèse du Puy, département de la Haute Loire, dans une famille de bourgeoisie terrienne.

     

    Tonsuré le 7 juin 1879, il entra au Séminaire des Missions Etrangères le 11 octobre 1879. Minoré le 4 Juillet 1880, sous-diacre le 24 septembre 1881, diacre le 4 mars 1882, il fut ordonné prêtre le 23 septembre 1882, en même temps que son frère Jean-François Régis. Henri Emmanuel reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Occidental (Hanoï), et son frère Jean François Régis, pour le Vicariat Apostolique de la Mandchourie, où il succombera sous les coups des Boxers,le 30 juillet 1900. Tous les deux partirent ensemble pour leur mission respective le 8 novembre 1882.

     

    Arrivé au Tonkin à l'époque des démélés aigus entre la France et la Cour de Hué, Henri-Emmanuel fit son stage de formation de jeune missionnaire,en 1883-1884 à Ke-So, au sud de Hanoï, résidence des Vicaires Apostoliques du Tonkin de 1860 à 1886,.et coeur de la Mission. Durant cette période,en compagnie de M.Mollard, professeur au Séminaire, il dut organiser la défense de la Mission, contre les rebelles et les pillards qui infestaient la région.

     

    Toute la carrière apostolique de M.Souvignet a eu pour théâtre la province de Ha-Nam, à part un court séjour dans celle de Ha-Dong. Il exerça d'abord son ministère à Ke-Non, ancien centre religieux du Vicariat, puis à Dôn-Chuôi, Ke-Song et enfin à partir de 1894-1895, à Phu-Ly, chef-lieu de la province de Ha-Nam, où il resta jusqu'à sa mort.

     

    Très vite, il assimila tout ce qui avait trait à la vie du pays. Sa connaissance des lois et coutumes viêtnamiennes lui permit de rendre de précieux services à la Mission, et à toute la population de la région. Il s'interessa à l'histoire, à l'ethnologie,à la législation, aux courants religieux viêtnamiens, à la linguistique, ainsi qu'à l'architecture. En 1903, sous le pseudonyme de A+B, il publia son ouvrage le plus connu, et qui fut un grand succès: "Variétés Tonkinoises",dont il employa les bénéfices de la vente à la construction de l'église de Phu-Ly, achevée en 1907. Il en avait dressé lui-même les plans et dirigé les travaux.

     

    La mission de Vinh fit appel à ses compétences pour établir les plans de sa cathédrale à trois nefs et qui mesure 50 mètres de long,16 de large,et 14 sous clef de voûte. Elle fut bénite par Mgr. Eloy le 12 mai 1929. M. Souvignet fut aussi l'architecte de l'église de l'Immaculée-Conception à Thanh-Hoa que Mgr. De Cooman consacra le 8 décembre 1929.

     

    M.Souvignet publia diverses études de linguistique comparée, d'autres sur les religions d'Extrême Orient, sur le calendrier impérial. Il se passionna pour les caractères chinois, science dans laquelle il s'acquit une réputation méritée. Il fit même du journalisme, et on pût lire, dans la presse tonkinoise, un certain nombre d'articles écrits d'une plume alerte élégante et originale.

     

    Homme d'étude, et de foi robuste, grand travailleur intellectuel, personnalité fortement accusée, original par tempérament, architecte et bâtisseur, écrivain, causeur brillant et quelque peu caustique, avocat par nécessité, craint des chicaniers retors, fort apprécié des enfants, faisant de la chasse un de ses  passe-temps favori, mais tout donné à sa mission spirituelle, sous une apparente rudesse, M.Souvignet eût le constant souci d'aimer et de faire aimer le peuple viêtnamien en le faisant mieux connaitre.

     

    En Septembre 1932, il célébra dans l'intimité ses noces d'or à Phu-Ly. Vers 1941,bien que demeurant en possession de ses facultés intellectuelles, ses forces physiques commençèrent à décliner, et Mgr Chaize lui donna un auxiliaire. C'est à Phu-Ly qu'il s'éteignit le 19 mars 1943,à l'ombre de son église, dans le modeste presbytère qu'il avait refusé jusqu'au dernier moment de quitter.

     

     

    Bibliographie :

     

    "Variétés Tonkinoises" par A+B , Hanoï, Imprimerie Schneider, 1903

     

    Notes Bio-bibliographiques:

     

    AME 1910/p.281 "De l'Enseignement annamite", par M. E.Souvignet, Missionnaire Apostolique

    AME 1912/p.309 "Le merveilleux annamite" par M. E.Souvignet, Missionnaire Apostolique

    BME 1931/p.879 "Une date mémorable"  Souvenir de la grande piraterie au Tonkin. (Extrait de l'Avenir du Tonkin, 19 Août 1931)

    BME  1932/p.508  "Correspondances Lexicologiques entre le SANSCRIT, le CHINOIS, et l'ANNAMITE"

     

     


    Références biographiques

    AME 1910 p. 281 (art.). 1912 p. 309. 1933 p. 44. 45. 1938 p. 9.

    CR 1882 p. 103. 1890 p. 241. 1893 p. 10. 11. 1894 p. 18. 1907 p. 170. 1918 p. 61. 1919 p. 66. 1922 p. 99. 1929 p. 133. 1940 p. 120. 1947 p. 211.

    BME 1929 p. 436. 1930 p. 86. 1931 p. 879. 1932 p. 508. 520. 942. 1934 p. 346. 1935 p. 668. 1936 p. 452. 1939 p. 204. 426. 1940 p. 205. 417. 481. 1941 p. 189.

    EC1 N°  434.

     

     

     

     

     

     

     

    • Numéro : 1536
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1882