Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

André SOUBEYRE (1868-1936)

[2017] SOUBEYRE Jean, André,Louis Missionnaire Tonkin Occidental (Hanoï) -- Tonkin Maritime (Phat-Diêm) THANH-HOA --------------- Jean, André, Louis SOUBEYRE naquit le 21 janvier 1868, à Monlet, diocèse du Puy-en-Velay, département de la Haute-Loire. Il fut envoyé au petit séminaire où il fit de bonnes études.
Add this

    Jean, André, Louis SOUBEYRE naquit le 28 janvier 1868, à Monlet, diocèse du Puy-en-Velay, département de la Haute-Loire. Il fut envoyé au petit séminaire où il fit de bonnes études.

     

    Le 12 septembre 1888, sa rhétorique terminée, laïque, il entra au Séminaire des Missions Etrangères, où il se fit aimer de ses confrères et estimer des directeurs. Tonsuré le 21 septembre 1889, minoré le 28 septembre 1890, sous-diacre le 27 septembre 1891, diacre le 12 mars 1892, il fut ordonné prêtre le 3 juillet 1892, reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Occidental (Hanoï) qu'il partit rejoindre le 28 septembre 1892, en compagnie de MM. Feillon, Décréaux et D'Abrigeon.

     

    Accueillis à Hanoï par Mgr. Gendreau, les nouveaux missionnaires passèrent quelques mois à la communauté de Ke-So, puis au printemps 1893, M.Soubeyre fut envoyé chez un prêtre viêtnamien, chargé de la paroisse de Dong-Bao où St.Théophane Vénard et d'autres prêtres avaient trouvé refuge au temps des persécutions. Liant facilement conversation avec les chrétiens, M.Soubeyre fit de rapides progrès en langue viêtnamienne.

     

    Mgr Gendreau voulait reconstituer la mission du Châu-Laos annéantie par les persécutions. En 1893, il envoya M.Verbier à Muc-Son, dans le Thanh-Hoa avec mission d'aller en reconnaissance vers Yên-Khuong (Bas Laos). Ces chrétiens du Châu-Laos avaient été délaissés depuis deux ans, à cause des troubles dans cette région.

     

    Suite à ce voyage, en octobre 1893, Mgr. envoya deux catéchistes dans le bas Laos en vue de restaurer ce district qui comptait autrefois plus de deux mille baptisés. Ils avaient ordre de séjourner au Luong-Chanh, centre des chrétientés fondées par M.Pinabel,et d'y préparer une installation pour le missionnaire. Au début de 1894, Mgr. envoya M.Soubeyre, à Muc-Son, pour travailler sous les ordres de M.Verbier.

     

    Le 11 décembre 1893, malgré l'insécurité crée par des bandes rebelles, M.Verbier se mit en route, et arriva à Yên-Khuong où on l'attendait avec impatience. Au bout de trois mois, M.Verbier obéissant à son evêque, rentra à Muc-Son, les catéchistes restèrent avec les chrétiens. Début novembre 1894, MM. Verbier et Soubeyre partirent ensemble pour Yên-Khuong à deux étapes de Muc-Son, Des bandes rebelles fomentaient la révolte dans le Thanh-Hoa. Le 6 février 1894, premier jour du têt, le fort de Tho-Son, proche de la chrétienté de Cua-Bang, avait été attaqué,et les assaillants dispersés; quelques jours plus tard, la même bande fut repoussée non loin de Muc-Son.

     

    Le 10 Février 1895,à Yên-Khuong, les deux missionnaires venaient de se quitter pour le repos de la nuit; une fusillade éclata alors dans la chambre de M.Verbier qui fut tué; M.Soubeyre étant dans l'impossibilité de secourir son confrère,et se sentant menacé,se cacha dans la brousse. Il vit chapelle et presbytère en flammes, et un des assassins marcher vers lui. M.Soubeyre bondit sur lui, lui arracha son arme, s'enfuit en direction de Muc-Son, et se réfugia au poste militaire le plus proche. Suite à cet attentat, Mgr. rappela au Tonkin  les catéchistes, et le missionnaire survivant. Quelques temps après, six des meurtriers de M.Verbier furent découverts. Les auteurs des massacres de 1884 craignant d'être recherchés, prirent peur..Les têtes de MM.Séguret et Antoine, arrêtés et massacrés en 1884, alors qu'ils approchaient de Yên-Khuong  furent remises au chef de poste de Chieng-Trai et le lieu de leur sépulture fut révélé.

     

    M.Soubeyre fut alors envoyé au district de Ké-Dua; il y resta jusqu'au sacre de Mgr. Marcou, le 15 octobre 1895. Ensuite, il accompagna Mgr. Marcou dans ses visites pastorales aux environs de Phat-Diêm et dans le Thanh-Hoa. En 1899 et 1900, il séjourna à Ninh-Binh qui n'était à cette époque qu'une petite chrétienté annexe de la paroisse de Yên-Vân. Là, il proposa  pour la ville de Ninh-Binh un plan d'urbanisation dans lequel l'église aurait une place d'honneur; son projet fut en partie accepté. Pendant l'année 1900, il enseigna la rhétorique au petit séminaire de Phu-Nhac, et à la fin de l'année, il retourna à son ancien district de Ke-Dua, s'appliquant à la conversion du village de Loi-Nhân et à la fondation d'une paroisse à Tam-Tông. Le 15 avril 1901, le vicariat du Tonkin Occidental donna naissance à celui du Tonkin Maritime (Phat-Diêm), et fut confié à Mgr. Marcou.

     

    En 1909, M.Soubeyre devint curé de la cathédrale de Phat-Diêm et procureur de la Mission,mais pour peu de temps. En effet, M.Doumecq ayant pris la direction du collège petit-séminaire de Phuc-Nhac, M.Soubeyre alla le remplacer. comme chef de ce district. Il s'installa d'abord à Dien-Ho, mais un mouvement de conversion se dessinant dans un rayon de 11 kms, il quitta Dien-Ho et choisit de demeurer au village de Quang-Phuc, plus central et où il y avait un noyau de vieux chrétiens. En 1910, il fonda les postes de Hung-Phu et Trung-Dong. En 1911,chef du district de Binh-Hai, près de Phat-Diêm, il confera le baptême à 210 adultes et prépara 600 catéchumènes, dont 300 du village de Tiên-Hung.

     

    Le 20 octobre 1923, à Bièvres,pendant son séjour en France, il assista à la mort subite de M.Mollard, directeur du Séminaire et ancien missionnaire du Tonkin occidental. De retour dans sa mission,à la fin d'octobre 1924, il regagna son poste de Quang-Phuc où on lui fit une magnifique réception. En 1925, il commença la construction de l'église de Yên-Tho, centre d'une nouvelle paroisse, car les demandes d'entrée en catéchuménat étaient très nombreuses:2.000 néophytes et 700 catéchumènes, répartis dans 25 chrétientés. Le 5 octobre 1927 Mgr. bénit solennellement cette nouvelle église.

     

    Au commencement de l'été 1928,il fut frappé d'une première attaque  d'apoplexie; et alla faire un séjour à Béthanie à Hong-Kong. De retour en février 1929, il reprit son ministère, mais avec beaucoup de ménagements. En vingt trois ans, passés chez les nouveaux chrétiens,il avait fondé une quarantaine de chrétientés, groupées en 4 paroisses, et administrés par cinq prêtres viêtnamiens.

     

    En 1932, le vicariat de Phat-Diêm ayant été confié au clergé viêtnamien, Thanh-Hoa fut érigé en vicariat apostolique. M.Soubeyre remit son district à un prêtre viêtnamien et quitta Quang-Phuc pour se retirer à Phuc-Dia, petite propriété de la Mission de Thanh-Hoa.

     

    M. Soubeyre était fort connu au Tonkin. De caractère vif et tranchant, avec des saillies de caractère très personnelles, c'était une figure originale. Son verbe claironnant et catégorique,ses indignations généreuses, ses prétentions à l'infaillibilité géographique faisait la joie de la famille sacerdotale dont il était l'un des doyens. Que d'épineuses affaires n'a-t-il pas portées devant les tribunaux !.il avait le don de s'attirer la sympathie. Sa familiarité de bon aloi,son franc sourire subjuguaient tout le monde.Il a donné toute sa mesure auprès des nouveaux chrétiens.

     

    Le mercredi 25 mars 1936, M.Delavet ne le voyant pas célébrer la messe, alla frapper à la porte de sa chambre, mais il n'eût pas de réponse. Il força la porte et le trouva sans connaissance. Il lui donna le sacrement des malades,et envoya chercher le docteur de Thanh-Hoa, à plus de 40 kms. Malgré les soins, le malade resta dans le coma jusqu'au lendemain soir, puis expira sans avoir repris connaissance, le 26 mars 1936. Ses funérailles furent présidées par. NN.SS. de Cooman et Marcou, le samedi 28 mars 1936.

     

    Références biographiques

    AME 1892 p. 580. 1894 p. 139. 1895 p. 282. 1896 p. 541. 1898 p. 262. 1907 p. 143. 1924 p. 104. 1929 p. 86. 1931 p. 85. 1936 p. 20. 142. Articles : 1912 p. 213. 1924 p. 94.

    CR 1892 p. 274. 1893 p. 174. 1894 p. 190. 192. 1895 p. 187. 353. 357. 358. 1898 p. 143. 1899 p. 173. 1902 p. 178. 182. 1907 p. 195. 1909 p. 165. 166. 1910 p. 172. 173. 1911 p. 153. 154. 1912 p. 192. 1913 p. 206. 1914 p. 82. 1915 p. 101. 1916 p. 119. 1918 p. 74. 1920 p. 51. 1922 p. 97. 1923 p. 210. 1924 p. 87. 1925 p. 98. 1926 p. 108. 1927 p. 102. 1928 p. 102. 109. 1929 p. 146. 1936 p. 234. 302.

    BME 1923 p. 305. 1924 p. 65. 264. 800. 1928 p. 119. 695. 1929 p. 245. 1933 p. 543. 1935 p. 776. 1936 p. 374.

    APF 1925 p. 19. 27.

    MC 1914 p. 64. 112. 1915 p. 579. 1916 p. 507. 1918 p. 531. 1924 p. 11. 411. 414. 571. 1926 p. 65.

    EC1 N°  41. 42. 46. 47. 49. 56. 65. 70. 333.

     

     

     

     

    • Numéro : 2017
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1892