Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri SONNEFRAUD (1891-1940)

[3232]. SONNEFRAUD Henri (1891-1940) né à St-Briac-sur-Mer (I.-et-V.) le 23 mars 1891, admis au Séminaire des M.-E. en 1911. Mobilisé de 1914 à 1918, il revint en-suite au séminaire de Paris, fut ordonné prêtre le 23 décembre 1922 et partit le 16 avril suivant pour la mission du Kouangtong. Après létude de la langue cantonnaise, il fut chargé du district de Tsap-li, à 50 km de Pakhoi. Vers 1931, i1 fut chargé en outre du district de Ling-shan, voisin de Tsap-li, puis, en 1932, chef du district de Tchouk-shan.
Add this

    [3232]. SONNEFRAUD Henri né à St-Briac-sur-Mer (I.-et-V.) le 23 mars 1891, admis au Séminaire des M.-E. en 1911. Mobilisé de 1914 à 1918, il revint ensuite au séminaire de Paris, fut ordonné prêtre le 23 décembre 1922 et partit le 16 avril suivant pour la mission du Kouang-tong. Après l’étude de la langue cantonnaise, il fut chargé du district de Tsap-li, à  50 km de Pakhoi. Vers 1931, i1 fut chargé en outre du district de Ling-shan, voisin de Tsap-li, puis, en 1932, chef du district de Tchouk-shan. En 1934, i1 fut chargé de la chrétienté de Tin-tchutong, dans l’Ile de Wai-tchao. Il reçut, en 1938, l’aide de M. Castiau, qui s’installa dans la chrétienté secondaire de Shingtai. Ils se trouvaient dans ces postes, quand les Japonais vinrent occuper l’île au mois de décembre 1938. Pendant toute l’année 1939 et au début de l’année 1940, les deux missionnaires purent continuer à travailler dans leurs pa-roisses. La situation se détériora au mois de juin 1940. On leur interdit d’abord d’enseigner les prières et la doctrine catholique. Et le 29 juin 1940, des soldats vinrent les arrêter chez eux et les conduisirent à Wating sur le bord de la rade. Selon certains témoignages, ils furent tués le jour même. Leurs restes furent inhumés le 19 juillet 1946 au cimetière de Tintchutong.

    • Numéro : 3232
    • Pays : Chine
    • Année : 1923