Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri SION (1884-1935)

[ 3039 ] SION Henri,Jacques,Hubert,Joseph Missionnaire Cochinchine Occidentale --------------------
Add this

    [3039] Henri, Jacques, Hubert, Joseph SION naquit le 5 Juin 1884, à Camphin-en-Carembault, diocèse de Cambrai, département du Nord. Jusqu'à l'âge de 12 ans, élève docile et studieux, il fréquenta l'école du village. En Octobre  1896, il entra en pension  à SAINT-AMAND-Les-EAUX, à l'Institution N.D. des ANGES, où il fit ses études classiques. En 1902, après sa réthorique, il passa au Grand Séminaire de CAMBRAI, où il reçut la tonsure le 28 Juillet 1903.

     

    À la fin de sa première année de Philosophie, il sollicita de ses parents et de ses supérieurs l'autorisation d'entrer au Séminaire des Missions Etrangères où il arriva le 18 Septembre 1903. Séminariste exemplaire, il fut minoré  le 22 Septembre 1906, Sous-Diacre le 19 Décembre 1908, Diacre le 06 Mars 1909. Ordonné prêtre le  27 Mars 1909, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Occidentale (Saigon), qu'il partit rejoindre le 12 Décembre 1909.

     

    Arrivé à SAIGON, le 15 Janvier 1910, il fut envoyé à BAI-XAN pour apprendre la langue viêtnamienne, sous la direction de son compatriote M. BAR.  En 1911, il fit ses premières armes à RACH-LOP où il ne passa que six mois. De là envoyé  à PHAN-THIÊT, il s'interessa aux "montagnards" de la région, et il partit ensuite à LAI-THIÊU où il s'occupa des sourds-muets et des chrétiens de son district. Le 25 Juillet 1916, il remplaça M. Ernest HAY, comme Supérieur des Catéchistes de CAI-NHUM. En Janvier 1917, il dut aller passer six mois de repos à Béthanie, à HONG-KONG. De retour, il fut nommé de nouveau Chef du district de PHAN-THIÊT. Au début de 1920, tombé gravement malade, il rentra en France et y resta deux ans.

     

    De retour dans sa mission, il fut nommé professeur au Grand Séminaire de SAIGON. Le 16 Août 1926, il redevint curé de LAI-THIÊU. En 1929, il alla s'installer à PHU-RI+NG, où il approcha les "montagnards" et s'occupa des chrétiens travaillant dans les plantations de la région. Il y passa deux ans et demi, témoignant d' un grand esprit de foi et de sacrifice.

     

    En Mars 1932, M.SION accepta de remplacer  à DJIRING, M.CASSAIGNE, rentré en France pour rétablir sa santé.Quelques mois après,au retour de celui-ci,il fut nommé chef du district de THUDAUMOT. Il s'employa à faire fructifier les biens de la chrétienté, à développer la plantation d'hévéas crée à BEN-SAN par M.VILLENEUVE , et laissée à la Mission. Avec l'aide d'un vicaire viêtnamien, il s'occupa avec zèle de ses ouailles et de tous les chrétiens travaillant dans les diverses plantations.

     

    Le 22 Avril 1935, épuisé par de fortes hémorragies, il dût être transporté à la clinique ANGIER de SAIGON. La radiographie révéla un large ulcère à l'estomac.  Le 14 mai 1935, il s'endormit doucement, assisté par M. SOULLARD, provicaire de la Mission. Il fut inhumé au cimetière d'ADRAN.

     

    Références biographiques

    AME 1910 p. 53. 1935 p. 186.

    CR 1909 p. 254. 1935 p. 152. 242. 330.

    BME 1922 p. 623. 1923 p. 114. 128. 194. 1925 p. 706. 1932 p. 300. 1934 p. 499. 1935 p. 456.

    EC1 N°  6. 14. 22. 26. 27. 314.

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

    • Numéro : 3039
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1909