Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre SIMON (1896-1961)

[3290] SIMON Pierre,Marie,Louis, Melaine Missionnaire Cochinchine Occidentale - Saïgon ----------------- Pierre, Marie, Louis, Melaine SIMON naquit le 7 novembre 1896 à Montours, dans le diocèse de Rennes, aux confins de la Bretagne et de la Normandie, dans le département de l'Ile-et-Vilaine.
Add this

    Pierre, Marie, Louis, Melaine SIMON naquit le 7 novembre 1896 à Montours, dans le diocèse de Rennes, aux confins de la Bretagne et de la Normandie, dans le département de l'Ile-et-Vilaine.

     

    De santé délicate,et pour cette raison dégagé de toute obligation militaire, en cette période de guerre, il entra au Séminaire des Missions Etrangères, le 20 octobre 1916. Il fut mobilisé en 1918-19, puis il rentra dans sa famille pour se soigner. Revenu au Séminaire, il reçut la tonsure le 17 décembre 1921, les premiers ordres mineurs le 23 septembre 1922, les seconds ordres mineurs le 26 mai 1923; il fut sous-diacre le 20 septembre 1924, diacre le 20 décembre 1924; ordonné prêtre le 6 juin 1925, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Occidentale (Saïgon), qu'il partit rejoindre le 21 septembre 1925. Il s'embarqua à Marseille le 25 septembre 1925.

     

    Arrivé dans sa mission, il fut envoyé à Cai-Mon pour apprendre la langue viêtnamienne; puis il fut nommé  vicaire de M.Bellocq, à Bai-Xan,où il resta jusqu'en 1927, date à laquelle, étant allé jusqu'à la limite de ses forces, il lui fallut subir une intervention chirurgicale. Sa mémoire rebelle eût beaucoup de mal à apprendre le viêtnamien, malgré ses efforts acharnés, et son ardent désir de maitriser cette langue.

     

    En 1927, Mgr.Dumortier lui confia la charge de curé de Biên-Hoa, chef-lieu de province et noeud routier important, à une trentaine de kms de Saigon. Malgré une santé délicate, Il se dévoua avec un grand sèle à ses ouailles groupées autour de leur petite église. Il régularisa plusieurs situations, et eût des contacts fréquents avec les non chrétiens.

     

    En 1936, cette paroisse était devenue trop lourde pour lui.; Il rentra en France pour son congé normal qui devint définitif à cause de sa faible santé. Arrivé le 22 octobre 1936, il alla se reposer à Montours, son pays natal, puis à L'Abbaye  de Notre-Dame de Port Salut, dans la Mayenne. Se sentant mieux, il accepta un poste de chapelain au château de Tréguil, sis sur la paroisse d'Iffendic, dans le diocèse de Rennes.

     

    En 1945, après la libération, il se retira à Montbeton, continuant , malgré ses souffrances, à s'interesser au Viêtnam et à sa mission de Saigon. Il resta  au sanatorium de Montbeton jusqu'à sa mort survenue le 6 octobre 1961. Là, repose sa dépouille mortelle.

     

    Références biographiques

    AME 1925 p. 197.

    CR 1925 p. 148. 1948 p. 95. 1961 p. 96.

    BME 1925 p. 712. 1927 p. 55. 1961 p. 875.

    EC1 N°  88. 94. 345. 704.

     


     

    • Numéro : 3290
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1925